Lateo.net - Flux RSS en pagaille (pour en ajouter : @ moi)

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 21 juillet 2019Les Crises

Mort lors d’une expulsion : « circulez il n’y a rien à voir » selon l’AFP. Par François Brun

Par Les-crises.fr DT

Source : ACRIMED, François Brun, 15-07-2019

Jeudi 4 juillet, Libération publie une dépêche de l’AFP à propos d’un événement survenu la veille à Chambéry, titrée « Savoie : un homme meurt d’une crise cardiaque lors d’une expulsion, l’IGPN saisie ». Dans son texte, l’agence de presse relaie soigneusement les informations fournies par le parquet… presque toutes « à charge » contre la victime. Informations qui seront, dans un premier temps, relayées dans de nombreux médias. Pourtant, d’autres titres de presse avaient pris la peine de donner d’autres versions qui rendent compte, quant à elles, de la brutalité de l’intervention.

La dépêche AFP publiée au lendemain de la mort de Lakhdar Bey, suite à une intervention policière, est à bien des égards un monument de journalisme de préfecture. L’agence de presse s’y attache, d’emblée, à relayer les informations du parquet. Elle indique que « l’autopsie a conclu à un décès en lien avec une “dysfonction cardiaque” en ne relevant “aucune trace de coup ou de violence” ». La dépêche va ensuite multiplier les éléments « à charge » contre la victime. L’AFP évoque ainsi « deux vaines tentatives » d’expulsion antérieure, précise que le père de famille occupait l’appartement « sans droit ni titre » et « avait refusé toutes les propositions de logement qui lui avaient été faites depuis son arrivée à Chambéry au mois d’août 2017 ». Mais encore : « Il avait également refusé l’aide des services sociaux et la famille était suivie par le Juge des Enfants de Chambéry. Il s’était déjà montré menaçant à plusieurs reprises envers le personnel du bailleur social et des travailleurs sociaux ». Les limiers de l’AFP ont semble-t-il un dossier bien ficelé…

Toujours selon la même source – le parquet – la victime (ou le coupable ?) se serait montrée « très énervée » lors de son expulsion. La dépêche explique qu’il « se montre insultant et menaçant envers l’huissier » et « se blesse en brisant une vitre ». Puis qu’il a été « interpellé et conduit menotté dans le dos par les policiers vers leur voiture, dans une grande confusion selon des témoins, dont Simone, une voisine octogénaire qui a déclaré à l’AFP “avoir encore dans les oreilles les cris abominables” du père et d’une de ses filles. » Plus loin, il est question d’une vidéo où on voit Lakhdar Bey « sorti du bâtiment pratiquement les genoux à terre, porté par deux policiers » mais « on ne peut pas déterminer sur les images s’il est déjà inanimé ou réticent à son interpellation ».

Selon une policière, directrice départementale de la Sécurité publique de la Savoie, la victime « ne voulait pas marcher, les policiers ont dû le porter ». Bien aimable de leur part. Puis la parole est à nouveau au parquet, qui relate que « quelques instants plus tard il était pris d’un malaise dans le véhicule et décédait malgré les tentatives de réanimation des policiers et des secours ». La dépêche note enfin que Mme Bey et ses enfants ont été « immédiatement pris en charge et logés dans un foyer ». Et la directrice départementale de la police de conclure, en qualifiant cette affaire de « drame terrible pour la famille et de choc important pour les policiers ».

Lire la suite

Affaire Benalla : « La crainte d’une justice aux ordres paraît devenir réalité ». Par Jean-Philippe Derosier

Par Les-crises.fr DT

Source : Jean-Philippe Derosier, 08-07-2019

Jean-Philippe Derosier, constitutionnaliste et professeur de droit public, conteste, dans une tribune au « Monde », la décision du procureur de la République de Paris de classer sans suite les poursuites contre trois collaborateurs d’Emmanuel Macron.

Tribune. Par une lettre du 27 juin adressée à Gérard Larcher, président du Sénat, et un communiqué de presse du même jour, le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, a informé de sa décision de classer sans suite les procédures engagées contre trois collaborateurs du président de la République. Il s’agissait de Patrick Strzoda (directeur de cabinet), d’Alexis Kohler (secrétaire général) et de Lionel Lavergne (chef du groupe de sécurité). Une enquête préliminaire avait été engagée du chef de « faux témoignage », après que le président du Sénat lui avait signalé, par une lettre du 27 mars, de telles suspicions lors d’auditions devant la commission d’enquête sénatoriale sur l’affaire Benalla.

Rappelons, d’une part, que les témoignages devant une commission d’enquête se font sous serment, en application de l’article 6 de l’ordonnance du 17 novembre 1958, qui détermine le fonctionnement des commissions d’enquête. Un mensonge, fût-il par omission, est alors passible de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende, en vertu de l’article 434-13 du code pénal, auquel renvoie ce même article 6. C’est ainsi que, le 9 novembre 2018, la cour d’appel de Paris a condamné, pour la première fois, le pneumologue Michel Aubier à 20 000 euros d’amende, pour ne pas avoir fait part de ses liens d’intérêts avec le groupe Total.

Précisons, d’autre part, que les poursuites et les éventuelles condamnations auxquelles peut donner lieu un faux témoignage ne sont pas diligentées par les parlementaires, dont ce ne serait nullement la mission, mais bien par l’autorité judiciaire et, plus précisément, par le parquet de Paris. Lorsqu’ils constatent ou soupçonnent une infraction (tel un faux témoignage), les parlementaires doivent alerter le parquet. Ce dernier peut alors diligenter une enquête et décider de l’opportunité des poursuites.

Lire la suite

Interdit d’interdire : Pourquoi la France compte-t-elle autant de chômeurs ?

Par Les-crises.fr

Source : Russia Today France, Interdit interdire, 08-07-2019

Frédéric #Taddeï reçoit :

– François Boulo, avocat spécialisé en droit du travail et Gilet jaune

– Aurelien Véron, vice-président d’Objectif France

Lire la suite

Hier — 20 juillet 2019Les Crises

[Recommandé] En marche vers la mort du journalisme. Par Denis Robert

Par Les-crises.fr

Source : Le Média, Denis Robert, 18-07-2019

“Ce refus de voir l’information, c’est la mort du journalisme. Et un petit peu de la démocratie. Je le dis sans aucun sanglot dans la voix. Je le dis en vous regardant en face : Le journalisme est vraiment mal barré en ce moment.”

BFM TV, affaire Zineb Redouane, révélations de Médiapart sur De Rugy ou la propagande de la PQR, dans cet édito, Denis Robert dresse un portrait alarmant de l’état du journalisme en France.

Source : Le Média, Denis Robert, 18-07-2019

Lire la suite

[RussEurope-en-Exil] La « réforme » des retraites, une réforme de trop ? Par Jacques Sapir

Par Les-crises.fr

Il est donc établi que le gouvernement veut aller en profondeur sur la réforme des retraites, à défaut d’aller vite comme on pouvait le penser au début du mois de juillet. La volte-face du Premier-ministre, tout d’abord décidé à passer en force quitte à désavouer partiellement Jean-Paul Delevoye, le « monsieur Retraites » nommé l’an dernier, et qui aujourd’hui annonce une nouvelle année de « concertation » est instructive. Elle montre que le pouvoir à peur, et qu’il veut par dessus tout ne pas perturber les élections municipales de mars 2020.

Mais, ce pouvoir, d’Emmanuel Macron au Premier-ministre est bien décidé à faire cette réforme des retraites qui n’est autre – sur le fond – que celle que nous préparait François Fillon lors de la campagne présidentielle de 2017.

Les recommandations de Jean-Paul Delevoye

Jean-Paul Delevoye a donc dévoilé jeudi 18 juillet ses recommandations. Comme prévu et annoncé, il préconise la fin des 42 régimes de retraite existants, au profit d’un système de retraite “universel”, où chaque euro cotisé donne les mêmes droits à tous les Français : fonctionnaires, salariés, professions libérales, agriculteurs, indépendants. Cela ne tient pas compte des différences de situations. Ainsi, un travailleur du bâtiment, un des métiers les plus pénibles et les plus exposés aux accidents du travail, sera soumis aux mêmes règles qu’une personne assise dans son bureau. Un conducteur de la SNCF, soumis à un stress important, maintes fois documenté dans des études de la médecine du travail, sera mis au même niveau qu’un cadre ou qu’un quelconques bureaucrate.

Cette réforme prévoit de préserver en l’état l’âge légal de départ à la retraite. Il reste fixé à 62 ans. Mais, cela n’est qu’une apparence. En effet, un système de décote/surcote est proposé à partir de 64 ans sans tenir compte de l’ancienneté dans le travail. Car, si dans certaines professions on commence tardivement – il en est ainsi pour les professions exigeant des niveaux d’éducation importants – dans d’autres on commence à travailler jeune. L’objectif affiché est ouvertement d’inciter au “prolongement de l’activité” et ainsi garantir l’équilibre financier, précaire, du système de retraite. Mais, la moitié des actifs dans la tranche d’âge de 55 à 65 ans sont sans travail. Bien souvent, la décision de continuer ou pas de travailler au-delà de 55 ans ne dépend pas du travailleur mais de son patron.

Lire la suite

Crise au Venezuela : Un ancien rapporteur de l’ONU affirme que les sanctions américaines tuent des citoyens

Par Les-crises.fr

Source : The Independent, Michael Selby-Green,

« Les sanctions économiques et les embargos d’aujourd’hui sont comparables aux sièges des villes médiévales. »

Le premier rapporteur de l’ONU à se rendre au Venezuela depuis 21 ans a déclaré à The Independent que les sanctions américaines contre ce pays sont illégales et pourraient constituer des « crimes contre l’humanité » au regard du droit international.

L’ancien rapporteur spécial Alfred de Zayas, qui a terminé son mandat à l’ONU en mars, a critiqué les États-Unis pour s’être engagés dans une « guerre économique » contre le Venezuela qui, selon lui, nuit à l’économie et tue des Vénézuéliens.

Ces commentaires interviennent dans un contexte d’aggravation des tensions dans le pays après que les États-Unis et le Royaume-Uni ont soutenu Juan Guaido, qui s’est autoproclamé « président par intérim » du Venezuela alors que des centaines de milliers de personnes manifestaient pour le soutenir. Les dirigeants européens appellent à des élections « libres et équitables ». La Russie et la Turquie restent les principaux supporters de Nicolas Maduro.

Lire la suite

À partir d’avant-hierLes Crises

Les médias nous empoisonnent de haine. Par Chris Hedges

Par Les-crises.fr

Source : Truthdig, Chris Hedges, 27-05-2019

Mr Fish / Truthdig

Par Chris Hedges

Dans La Fabrication du consentement : De la propagande médiatique en démocratie, publié en 1988, Edward S. Herman et Noam Chomsky ont exposé les techniques utilisées par les médias commerciaux pour promouvoir et défendre les programmes économiques, sociaux et politiques des élites au pouvoir. Ces techniques consistaient notamment à dépeindre les victimes comme dignes ou indignes de sympathie. Un prêtre catholique comme Jerzy Popiełuszko, par exemple, assassiné par le régime communiste en Pologne en 1984, a été déifié, mais quatre missionnaires catholiques violés et assassinés en 1980 au Salvador par des escadrons de la mort soutenus par les États-Unis ont été calomniés comme compagnons de route du mouvement rebelle « marxiste ». Ces techniques consistaient également à réduire le débat d’une manière qui soutenait le consensus de l’élite et à intentionnellement éviter de contester les intentions des élites au pouvoir ou les structures du pouvoir.

La Fabrication du consentement a été publié à la veille de trois révolutions qui ont radicalement transformé l’industrie de l’information : la montée de la radio de droite et des nouvelles télévisées de style Fox qui abandonnent la fausse objectivité des médias, l’introduction de chaînes de nouvelles par câble 24 heures sur 24 et la création de plateformes Internet – appartenant à une poignée de sociétés – qui contrôlent la distribution des nouvelles et des informations et exploitent nos données personnelles pour le compte des publicitaires, des campagnes politiques et du gouvernement. Les péchés des anciens médias, aussi mauvais soient-ils, ne sont rien comparés à ceux des nouveaux médias. Les médias de masse ont dégénéré non seulement en un pourvoyeur de commérages, de théories de la conspiration et de divertissement salace, mais, plus sinistre encore, en un pourvoyeur de haine. Matt Taibbi, l’auteur de « Hate Inc. : How, and Why, the Media Makes Us Hate One Another », a disséqué les plateformes médiatiques modernes de la même manière que Herman et Chomsky l’ont fait pour les anciens médias.

Lire la suite

Projet Poséidon : les naufrageurs de l’industrie navale française. Par Marianne

Par Les-crises.fr

Source : Marianne, 12-07-2019

Collectif contre Poséidon

Dix-huit personnalités – politiques, intellectuels, marines et membres de la société civile – dénoncent le projet Poséidon, présenté comme un “Airbus de la construction navale”. Une prise de position qui intervient alors que ce 12 juillet, le nouveau SNA (sous-marin nucléaire d’attaque), le “Suffren” construit par NavalGroup, est présenté à Macron.

Le 31 mai dernier, le gouvernement français avait dévoilé son projet – resté confidentiel jusqu’aux élections européennes – de rapprochement entre Naval Group, champion français de la construction navale militaire et héritier des Arsenaux de la Marine nationale, et les chantiers navals italiens Fincantieri. Ce projet suscite de très lourdes interrogations, et c’est probablement pour éviter de les aborder avec la sérénité nécessaire que le gouvernement met actuellement les bouchées doubles, avec l’annonce le 14 juin d’une première signature de principe.

Seules seraient exclues la dissuasion et la propulsion nucléaires.

Lire la suite

[RussEurope-en-exil] De la démocratie, du RIC, du rapport à l’Histoire, et de quelques autres sujets qui fâchent, par Jacques Sapir

Par Les-crises.fr

Marc Andrieu m’a interrogé sur la démocratie, le RIC et le rapport à l’histoire. Je publie ici cette interview réalisée, à l’origine, pour la « Revue du Comptoir ».

Marc Andrieu : Qu’est-ce qui fait selon vous qu’une partie des gilets jaunes se soit montrée sensible au discours d’Etienne Chouard et ce dès les premières semaines du mouvement?

L’audience acquise par Etienne Chouard dans le mouvement s’explique aisément par deux facteurs. Le premier est que, si Chouard est une figure connue, il n’est clairement pas assimilable à un parti ou à un mouvement quelconque. En cela, sa position personnelle était congruente avec la tendance « apartidaire » forte qui existait dans le mouvement, comme on peut aussi le constater avec le succès de Michel Onfray ou de Jean-Claude Michéa. On peut d’ailleurs remarquer qu’à chaque fois qu’un « porte-parole » s’est rapproché d’un parti, son audience au sein du mouvement a fortement baissé.

Le second facteur est la réflexion qu’Etienne Chouard conduit de longue date sur la question de la démocratie. Or, le mouvement des Gilets Jaunes s’est rapidement posé, lui aussi, la question de la démocratie, et en des termes qui n’étaient pas très éloignés de ceux de Chouard. De nombreux participants ont découvert les différentes vidéos de Chouard et ont constaté que ce dernier portait les mêmes aspirations. De ce point de vue, la revendication du RIC a été centrale au succès d’Etienne Chouard dans le mouvement, même s’il ne fut pas le seul à proposer ce genre de solution, et même si ses propres propositions vont au-delà du RIC.

Ces aspirations s’enracinent, qu’il s’agisse de celles des Gilets Jaunes ou de celle d’Etienne Chouard, sur une méfiance profonde vis-à-vis de la classe politique et globalement du système politique. On en connaît l’origine : le déni de démocratie à propos du referendum de 2005 sur le projet de Traité Constitutionnel Européen. J’ai d’ailleurs moi-même écrit à plusieurs reprises qu’il y aurait un « avant » et un « après » ce référendum. Le refus du système politique français de reconnaître ce dont il s’agissait, un déni de démocratie, la connivence et la collusion des grands partis, de l’UMP de Nicolas Sarkozy au PS de François Hollande, pour faire aboutir sous une forme à peine modifiée ce que les Français avaient rejetés dans leurs votes, constitue donc bien le « péché originel » du système politique français et de la fausse alternance qu’il propose. Qui ne tient pas compte de cela ne comprend rien aux événements de ces quinze dernières années. C’est donc au sens fort que j’emploie la formule de « péché originel ». Si l’on veut que les citoyens retrouvent le sens d’un système politique – car le goût du politique ne les a nullement quitté – il faudra soit s’en laver, soit donner des garanties fortes pour assurer qu’une telle situation ne puisse se reproduire.

Lire la suite

Où est Steve ? (et où va la police ?) par Frédéric Lordon

Par Les-crises.fr

Source : Le Monde diplomatique, Frédéric Lordon, 15-07-2019

Félix Valloton. — Soirée sur la Loire (1923)
Wikimedia Commons

On peine à le croire et pourtant il le faut. Dans la France de Macron, il est désormais possible d’aller à une fête et de n’en pas revenir. Dans la France de Macron, la police a tout pouvoir. Éborgner du manifestant, on savait ; jeter à la noyade du teufeur, on découvre. En réalité, avec ce pouvoir on n’arrête pas de découvrir. De découvrir vraiment, ou de voir révélé ? — des essences : ici le macronisme comme essence du pouvoir néolibéral, c’est-à-dire de l’État du capital quand le capital pousse tous les feux. Comme souvent, l’essence est indiquée par le premier mouvement, le plus chargé de vérité, ici celui du préfet : l’intervention de Nantes s’est déroulée « de manière proportionnée ». Nous voilà donc informés des proportions en vigueur sous le macronisme : une fête, un mort. La proportion, le tarif — de même que : un acte de « gilets jaunes », tant d’éborgnés.

On le sait en toute généralité : l’essence des institutions commande le mensonge. Car les institutions ne vivent plus pour ceux qu’elles sont censées servir : elles vivent pour elles-mêmes, et n’ont plus cas que d’elles-mêmes. Si la persévérance requiert de mentir, on mentira. Et comme les institutions sont des lieux de pouvoir, ça requiert beaucoup. Alors on ment beaucoup.

Cependant il y a tout de même des variations historiques. Lorsque la légitimité s’effondre, l’institution n’a plus que le recours de se mettre à mentir chroniquement, et puis énormément. Non seulement la fréquence, mais la taille des mensonges n’en finissent plus de croître, jusqu’au tragico-grotesque — registre caractéristique du macronisme : l’ignoble gorafisé. Par exemple, le cas de Geneviève Legay (1). Contre le procureur, qui bien sûr s’était empressé de mentir, les vidéos ont fini par faire voir la vérité. Dans les coordonnées de la langue préfectorale-policière, évidemment validée comme telle par les médias (« on ne fait que rapporter, c’est plus objectif »), tout le débat a tourné autour de la question de savoir si Geneviève Legay a, ou non, « été en contact avec la police ». Dans une langue qui n’aurait pas encore été martyrisée, « être en contact avec » signifie plutôt quelque chose comme « avoir pris langue pour se présenter ». Dans la police de Macron, les présentations se font par bouclier interposé. On se met en rapport avec le bouclier — ou avec la matraque, c’est selon (un tir de LBD, non, c’est autre chose, il reste une distance, il faut encore briser la glace).

Lire la suite

Quand l’irrationnel Trumpe le rationnel – et entretient notre marche vers la guerre. Par Alastair Crooke

Par Les-crises.fr

Source : Strategic Culture, Alastair Crooke,

L’instinct de Trump lui dit toujours qu’un canal avec M. Poutine est essentiel. Mais la diabolisation de la Russie ne s’arrêtera pas avec la publication de l’enquête Mueller. Un nouveau récit va simplement être produit.

Le 14 mars, le Conseil national de sécurité de la Russie, dirigé par le président Poutine, a officiellement fait part de sa perception des intentions américaines à l’égard de la Russie, allant des « dangers militaires » (opasnosti) aux « menaces militaires » directes (ugrozy). Bref, le Kremlin se prépare à la guerre, aussi défensive que soit son intention.

Pourquoi ? Pourquoi Poutine ferait-il cela ? Trump ne veut plus de guerres… Il n’a cessé de réclamer de bonnes relations avec Moscou. Et maintenant que Mueller n’a pas trouvé la moindre chose…

C’est le refrain familier qui suggère qu’une confrontation avec la Russie ne peut tout simplement pas avoir lieu : « Ça n’aurait aucun sens : ce ne serait pas rationnel ». Eh bien, peut-être la Russie lit-elle les feuilles de thé différemment, et peut-être comprennent-ils simplement que lorsqu’il s’agit de guerres, c’est souvent le non-rationnel qui l’emporte sur le rationnel.

Lire la suite

« Eurodépartement » : la Moselle à la pointe du délitement national ? Par Éric Juillot

Par Les-crises.fr

Communication, quand tu nous tiens

Le 9 mai dernier, à l’occasion de la fête de « l’Europe », les élus du Conseil départemental de Moselle ont adopté à l’unanimité une résolution visant, à terme, à faire de la Moselle un « Eurodépartement » (1).Cette annonce s’inscrit dans le contexte particulier du traité franco-allemand signé à Aix-la-Chapelle le 22 janvier 2019, et juste avant une révision constitutionnelle qui doit introduire dans la loi fondamentale française le principe du «droit à la différenciation » territoriale, conformément au souhait du président Macron.

Les élus mosellans ont donc saisi l’occasion qui se présentait pour manifester avec éclat leur adhésion au projet d’une coopération transfrontalière accrue entre la France et l’Allemagne, tel qu’il est exprimé par le traité d’Aix-la-Chapelle. Le chapitre 4 de ce traité est entièrement consacré à cette question, puisqu’il a pour titre : « Coopération régionale et transfrontalière ». Son article 13 appelle à la mise en œuvre de « projets transfrontaliers » et prévoit que les entités politico-administratives concernées pourront disposer de « compétences appropriées » — c’est-à-dire dérogatoires au droit commun — et même de « ressources dédiées » (2).

Avec sa résolution adoptée le 9 mai dernier, le Conseil départemental de Moselle a ainsi « officiellement demandé une extension de ses capacités d’intervention et [a] affirmé sa volonté d’être reconnu comme l’Eurodépartement français » (3). Le Conseil départemental de Moselle s’engouffre donc le premier dans la brèche nouvellement créée et manifeste sa créativité institutionnelle en déposant une marque territoriale inédite. Au-delà du coup de communication, il importe cependant de saisir pleinement la portée politique et historique de cet acte.

Libéralisme contemporain et héritage républicain : le choc des contraires

Lire la suite

Interdit d’interdire : Aurélien Barrau et Alain Damasio – La fin du monde est-elle pour demain ?

Par Les-crises.fr

Source : Russia Today France, Interdit d’interdire, 12-06-2018

Frédéric #Taddeï reçoit Aurélien Barrau, astrophysicien, engagé pour la protection de l’environnement, et Alain Damasio, auteur de science-fiction.

Source : Russia Today France, Interdit d’interdire, 12-06-2018

Lire la suite

Seul un « changement de système » peut éviter un changement climatique catastrophique, nous disent les scientifiques. Par Nafeez Ahmed

Par Les-crises.fr

Source : Medium, Nafeez Ahmed, 12-10-2017

Source : Flickr (kris krug)

Si on veut que le monde ait une chance sérieuse de limiter le réchauffement de la planète à 2°C pendant ce siècle, limite convenue au niveau international, la transition vers les énergies renouvelables devrait se faire beaucoup plus rapidement que ce qui est prévu par les efforts actuels, selon une nouvelle étude dans la revue Science.

Cette étude, réalisée par des scientifiques des universités de Manchester, Sussex et Oxford, et publiée le 22 septembre, conclut que pour respecter les engagements pris en matière d’émissions de carbone en vertu de l’Accord de Paris, les gouvernements du monde entier doivent initier des changements rapides et simultanés dans des secteurs clés comme l’électricité, les transports, le chauffage, l’industrie, les forêts et l’agriculture.

Sans cette « sortie rapide et radicale des énergies fossiles », conclut l’article, nous ne pourrons pas maîtriser assez rapidement l’augmentation prévue des émissions mondiales de carbone. Les scientifiques s’accordent à dire que cela ferait inévitablement basculer le système climatique de la planète dans un dangereux réchauffement planétaire.

Lire la suite

[RussEurope-en-Exil] L’Indochine dans la marche à la guerre en Asie (1940-41), par Jacques Sapir

Par Les-crises.fr

Le livre de Franck Michelin[1], tiré de la thèse qu’il a soutenu en décembre 2014, éclaire de manière novatrice les mouvements préparatoires à la guerre du Pacifique qui commença le 7 décembre 1941. Elle permet aussi de comprendre la fin d’une partie de « l’empire colonial » de la France en Asie et fait la lumière sur les position tant de l’Etat vichyste que de la France Libre dans le rapport au danger montant du militarisme japonais.

Ce livre, comme la thèse dont il est issu et qui a été profondément remaniée en vue de la publication, utilise largement les archives japonaises existantes, qu’il s’agisse de celle de la diplomatie, de l’armée ou de la marine. Il se fonde aussi sur la masse des travaux portant sur le Japon de la fin des années trente, sur les conditions de la marche à la guerre dans le Pacifique, qui ont été publiés en particulier (mais pas uniquement) aux Etats-Unis. La richesse de la documentation utilisée, l’intelligence aussi avec laquelle Franck Michelin sait utiliser les différentes références, le talent pédagogique indiscutable de l’auteur, font de cet ouvrage un livre marquant tant pour les spécialistes de la guerre en Extrême-Orient que pour tous ceux qui veulent comprendre la genèse de la situation de l’après-guerre dans cet Extrême-Orient. Ce livre, publié avec le concours du Ministère des Armées, fera donc date et il est appelé à figurer dans les bibliothèques comme dans les bibliographies de tous ceux qui s’intéressent au sort de cette région des années trente au années soixante.

 

L’Indochine entre impérialisme et expansionnisme

Lire la suite

Idée reçue : L’Europe doit sa liberté aux États-Unis. Par Serge Halimi

Par Les-crises.fr

Source : Le Monde diplomatique, Serge Halimi, 08-05-2019

Du rôle des États-Unis pendant la seconde guerre mondiale on retient souvent le débarquement allié de Normandie, qui permet de consacrer le pays comme « libérateur de l’Europe ». On oublie ainsi qu’entre 1939 et 1941 Washington préférait la neutralité et l’isolationnisme au « combat pour la liberté ».

La Conférence de Yalta de 1945, par Agan Harahap, 2011.
Cet artiste revisite l’histoire en intégrant des personnages de la culture populaire dans les images qui ont construit notre mémoire collective. © Agan Harahap.

Au fil des victoires idéologiques de la droite, deux idées reçues se sont enracinées. La première postule l’existence d’une complicité historique entre « les deux totalitarismes du XXe siècle », fasciste et communiste (lire « Tous les totalitarismes se valent »). D’elle découle le sentiment (erroné) que l’armée américaine, pas soviétique, le débarquement en Normandie, pas les batailles du front de l’Est, auraient joué un rôle décisif dans l’écrasement du IIIe Reich. Hollywood a amplifié cette illusion : Sergueï Eisenstein eût-il vécu à l’époque de Steven Spielberg, avec un public comparable, les images et les perceptions auraient sans doute été transformées.

Captain America, personnage de comics créé en 1940 par Jack Kirby et Joe Simon pour exalter le patriotisme de la jeunesse américaine.
© source : Marvel/DR.

Lire la suite

18 façons dont Julian Assange a changé le monde

Par Les-crises.fr

Source : Le Grand Soir, 05-06-2019

Julian Assange est un connard. Il est important de vous compreniez ça.

Lire la suite

Envoyé spécial. Pollution : les citoyens contre-attaquent

Par Les-crises.fr

Source :France Télévisions, Envoyé spécial, 20-06-2019

Dans la vallée de l’Arve, des citoyens portent plainte contre l’Etat pour “carence fautive”, réclamant jusqu’à 400 00 euros de dommages et intérêts. Ils attribuent leurs maladies à la pollution de l’air.

C’est une arme inédite contre la pollution de l’air : la justice ! Des citoyens portent plainte contre l’Etat pour “carence fautive”. Et pour la première fois, ils lui réclament d’importants dommages et intérêts, jusqu’à 400 00 euros.

Asthme, sinusites, allergies et même infarctus ou AVC, ils attribuent leurs maladies à la pollution de l’air chronique qui touche la vallée de l’Arve, près de Chamonix, en Haute-Savoie.

Lire la suite

Revue de presse du 14/07/2019

Par Les-crises.fr

Merci à nos contributeurs pour cette revue de fête nationale..!

Lire la suite

Vendémiaire : Liberté de naviguer, “guerres ouvertes” et ” guerres couvertes” … Par Richard Labévière

Par Les-crises.fr

Source : Proche & Moyen-Orient, Richard Labévière,

Le 25 avril dernier, la Chine a adressé une protestation officielle au motif que la frégate de surveillance française Vendémiaire aurait « franchi illégalement » le détroit de Taïwan en pénétrant dans « les eaux territoriales chinoises ». Curieusement la veille, une dépêche de l’agence Reutersindiquait que, selon des sources américaines, « une frégate française a franchi le 6 avril le détroit de Taïwan, qui sépare cette île de la Chine populaire (…) Conséquence de la présence de cette frégate, la Chine a fait savoir à la France qu’elle n’était plus invitée à une revue navale chinoise à l’occasion des 70 ans de la création de la marine chinoise ».

Faux, faux et archi-faux a, immédiatement répondu le ministère français de la défense. Le Vendémiaire (numéro de coque F-734, frégate de surveillance de la classe Floréal)1 a bien franchi le détroit de Taïwan, mais en appliquant strictement les règles internationales, garantissant la liberté de navigation y compris dans les zones économiques exclusives (jusqu’à 200 nautiques). Florence Parly : « la Marine nationale transite en moyenne une fois par an dans le détroit de Taïwan, sans incident, ni réaction ». Conformément au droit de la mer, la France réaffirme ainsi son attachement à la liberté de naviguer. En fait, « les eaux territoriales » au sens où l’entend la Chine sont des « eaux internationales ». Bien que revendiquées depuis des années par Pékin au même titre que Taïwan, le transit dans ce détroit (entre 130 et 180 kilomètres) y est libre, absolument libre !

Notre pays, qui dispose officiellement du deuxième espace maritime mondial avec 12 millions de km2 – officieusement le premier en raison des demandes en cours d’extension de sa ZEE selon la cartographie des plateaux continentaux – a tout intérêt à voir strictement appliquées les règles de la CNUDM2 garantissant la liberté de navigation dans toutes les mers du monde.

Alors que la France ne médiatise pas ce qu’elle considère être l’exercice d’une liberté fondamentale inscrite dans le droit international, les Etats-Unis ont une approche différente et mènent quant à eux régulièrement des opérations appelées FONOPS3, appelant généralement une réponse chinoise plus agressive. Le 25 février dernier, deux bâtiments militaires américains ont, eux-aussi, emprunté le détroit de Taïwan et provoqué des réactions chinoises similaires dénonçant des « provocations ».

Lire la suite

En Mauritanie, l’opposition crie sa colère

Par Les-crises.fr

Un exemple de No News… Merci à F. pour le signalement

Source : BBC News Afrique, Suy Kahofi, Alassane Dia, 23-06-2019

Des envoyés spéciaux de BBC Afrique en Mauritanie, Suy Kahofi (texte) et Alassane Dia (photos)

En Mauritanie, l’opposition proteste contre les résultats de la présidentielle

Lire la suite

“Faut-il avoir peur de la politique ?” avec Emmanuel Todd. Par QG TV

Par Les-crises.fr

Source : QG TV, Youtube, 04-07-2019

Depuis novembre 2018, notre pays a vécu les événements politiques les plus stupéfiants des 50 dernières années. Pourtant, la scène parlementaire traditionnelle n’a jamais été aussi dévitalisée. Aux dernières européennes, le RN et LREM ont mené la danse. Alors faut-il renoncer à la politique ? Est-il encore possible de la réformer ? Comment la refonder sur des bases populaires ?

Pour en discuter autour d’Aude Lancelin dans l’émission “Pas de quartier” : Emmanuel Todd, historien et démographe, Philippe de Veulle, avocat, cofondateur de Robes noires et gilets jaunes et Manon Le Bretton, enseignante, ex-candidate aux européennes de la France insoumise.

Pour soutenir QG, son développement et sa réussite, rendez-vous sur la page “QG le Média Libre” sur le site KissKissBankBank : https://www.kisskissbankbank.com/en/p…

Lire la suite

Interdit d’interdire : Le clivage droite/gauche est-il encore opérationnel ?

Par Les-crises.fr

Source : Russia Today France, Interdit d’interdire, 13-05-2019

Frédéric #Taddeï reçoit :

– Pierre Jacquemain, rédacteur en chef de Regards

– Lenny Benbara, fondateur du média Le Vent Se Lève

Lire la suite

La nomination d’Ursula von der Leyen suscite la colère à Berlin

Par Les-crises.fr

Encore du grand art…

Source :Le Point, 03-07-2019

Alors qu’Ursula von der Leyen est candidate à la présidence de la Commission européenne, ce choix pourrait venir bousculer les équilibres politiques.

Berlin, de notre correspondanteCo Pascale Hugues

Angela Merkel est soulagée, mais elle est loin de triompher quand elle salue hier soir à Bruxelles devant la presse la candidature de sa ministre de la Défense Ursula von der Leyen à la présidence de la Commission européenne. Elle est même un peu hésitante comme si elle avait besoin de justifier ce choix-surprise. La chancelière allemande aurait pourtant de quoi jubiler. Si le Parlement européen vote pour sa candidate à la mi-juillet, Angela Merkel aura réglé plusieurs problèmes à la fois. Premièrement : elle aura débloqué la situation et permis à l’UE de se mettre d’accord sur une candidate après des semaines d’âpres tractations et d’éclatants désaccords. Deuxièmement : elle aura obtenu que, pour la première fois depuis Walter Hallstein qui, de 1958 à 1967, fut le premier président de la Commission européenne, ce poste capital soit attribué à l’Allemagne. Troisièmement : elle aura placé à ce poste une de ses fidèles. Ursula von der Leyen, chrétienne-démocrate elle aussi, est la seule ministre à avoir fait partie de tous les gouvernements Merkel depuis 2005. Elle fut tour à tour ministre de la Famille, du Travail et de la Défense. Autant de raisons pour la chancelière de se montrer radieuse devant les caméras. Mais elle sait que ce coup de théâtre franco-allemand de dernière minute va déclencher les foudres dans son pays. Et elle n’a pas tort.

Lire la suite

BFM TV première chaîne d’évasion fiscale. Par Le Média

Par Les-crises.fr

Source : Le Média Presse, Théophile Kouamouo, Maxime Renahy, Yanis Mhamdi, 08-07-2019

UNE PART CONSÉQUENTE DES BÉNÉFICES GÉNÉRÉS PAR LA PREMIÈRE CHAÎNE D’INFO DE FRANCE, PROPRIÉTÉ DE PATRICK DRAHI, S’ENVOLE VERS DES PARADIS FISCAUX POUR ÉCHAPPER À L’IMPÔT : C’EST CE QUE RÉVÈLE UNE ENQUÊTE EXCLUSIVE DU MÉDIA.

BFM TV, première chaîne de télévision tout-info en France, qui a déjà consacré de nombreux sujets à l’évasion fiscale, quand celle-ci concerne Ikea ou Apple, dénoncera-t-elle bientôt ses propres turpitudes ?

Le Média est en mesure de révéler que le groupe qui contrôle aujourd’hui BFM TV, mais aussi RMC, le quotidien Libération et l’hebdomadaire L’Express, s’est financé sur des fonds provenant de paradis fiscaux. Mieux encore, ses bénéfices, issus en grande partie de la publicité collectée en France, s’envolent, sans qu’ils soient imposés, vers ces mêmes paradis fiscaux – principalement le Luxembourg et l’île de Jersey.

Lire la suite

Les révélations de WikiLeaks : N°2 – La fuite qui a jeté une lumière crue sur la guerre en Afghanistan

Par Les-crises.fr

Source : Consortium News, Elizabeth Vos, 09-05-2019

Le 9 mai 2019

Elizabeth Vos nous rappelle la déflagration que les Journaux de guerre afghans ont provoquée lorsqu’ils ont révélé la minoration du nombre de victimes civiles, l’existence d’un escadron de la mort piloté pas les États-Unis et le rôle secret du Pakistan dans le conflit.

Cet article est le deuxième d’une série rétrospective retraçant les principales réalisations de WikiLeaks qui ont transformé le monde depuis sa fondation en 2006. Cette série prend le contre-pied des médias mainstream qui ne parlent que de la personnalité de Julian Assange sans s’intéresser au bilan de WikiLeaks. Car après tout, ce sont bien les révélations de WikiLeaks sur les crimes et la corruption des gouvernements qui ont valu à Assange d’être poursuivi par les États-Unis, puis finalement arrêté le 11 avril dernier.

Trois mois après la publication de la vidéo « Collateral Murder », WikiLeaks a publié le 25 juillet 2010 une série de documents secrets américains concernant la guerre en Afghanistan. Ces documents ont notamment révélé la dissimulation du nombre de victimes civiles, l’existence d’un escadron de la mort dirigé par les États-Unis et le rôle secret du Pakistan dans le conflit. La publication des Journaux de guerre afghans a contribué à mettre le gouvernement américain sur la voie de la confrontation avec le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, et finalement à son arrestation le mois dernier.

Lire la suite

L’Assemblée nationale adopte et aggrave la loi “Haine”. Par La Quadrature du Net

Par Les-crises.fr

Source : La Quadrature du Net, 09-07-2019

L’Assemblée Nationale a adopté aujourd’hui la loi « haine », débattue mercredi et jeudi derniers. Le texte n’a pas été amélioré mais au contraire aggravé, avec des ajouts absurdes et dangereux.

Sur les dangers de ce texte tel qu’issu des travaux en commission des lois (avant son passage en séance plénière), nous avions déjà écrit plusieurs articles à ce sujet. Ces dangers n’ont pas disparu et sont toujours d’actualité.

Le texte adopté aujourd’hui a malheureusement ajouté par amendements une série de dispositions qui aggrave largement la situation, qu’il nous faudra collectivement veiller à faire corriger au Sénat lors des débats à la rentrée.

Lire la suite

Interdit d’interdire : Caroline Galactéros et Frédéric Encel – 70e anniversaire de l’OTAN

Par Les-crises.fr

Source : Russia Today France, Interdit interdire, 26-06-2019

Frédéric #Taddeï reçoit : Les géopolitologues Caroline Galactéros et Frédéric Encel

Source : Russia Today France, Interdit interdire, 26-06-2019

Lire la suite

Alstom : la France vendue à la découpe ? Frédéric Pierucci. Par Thinkerview

Par Les-crises.fr

Source : Youtube, Thinkerview, 08-07-2019

Source : Youtube, Thinkerview, 08-07-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Egypte: Mohamed Morsi, “crise cardiaque” ou “assassinat” ? Par RTBF

Par Les-crises.fr

Encore une no news dans certains médias – merci aux Belges d’avoir mis en avant certaines questions importantes…

Source : RTBF, 18-06-2019

Mohamed Morsi jugé dans un procès pour espionnage, il y a deux ans. – © MOHAMED EL-SHAHED – AFP

L’ancien président égyptien Mohamed Morsi a été enterré au Caire en toute discrétion, après s’être effondré lors d’une audition devant un tribunal. Selon un de ses fils, les autorités ont refusé qu’il soit enterré dans le caveau familial de sa province natale dans le delta du Nil. La famille a procédé aux rituels funéraires à l’hôpital de la prison de Tora au Caire où il était détenu.

L’ex-dirigeant a été inhumé dans un cimetière aux côtés d’autres dignitaires des Frères musulmans – © KHALED DESOUKI – AFP

Lire la suite

Qui est journaliste ? Mobilisation de quelques garde-frontières contre des intrus. Par Pauline Perrenot

Par Les-crises.fr

Source : ACRIMED, Pauline Perrenot, 02-07-2019

Les récentes et brutales arrestations de Taha Bouhafs et de Gaspard Glanz, dans le cadre de leurs reportages, ont suscité des prises de position sur les professionnels autorisés – ou non – à se prévaloir de leur qualité de journalistes. Tandis que certaines rédactions se sont abstenues, de nombreuses sociétés de journalistes ont exprimé leur soutien à ces deux confrères, et joué ainsi un rôle important dans la légitimation professionnelle dont voudraient les priver quelques éditocrates et experts, reconvertis pour l’occasion en garde-frontières de la profession. On n’aura pas la naïveté de s’étonner que ces derniers se manifestent à l’occasion de l’arrestation de journalistes indépendants en instruisant un double procès : un procès en « incompétence » et un procès en « militantisme ».

Le procès en incompétence

À commencer par Alexis Lévrier, « spécialiste de l’histoire du journalisme » [1] : un spécialiste qui, sur Twitter, nous gratifie de « quelques réflexions sur Taha Bouhafs et sur la définition du journalisme »… Extraits :

Lire la suite

Les options militaires de l’Iran

Par Les-crises.fr

Source : Consortium News, As`ad AbuKhalil,

As’ad AbuKhalil estime que la relation de l’Iran et des États-Unis a atteint un stade dangereux, mais affirme que les perspectives de guerre ne sont pas aussi sombres que les régimes du Golfe et Israël le souhaitent.

Par As`ad AbuKhalil

Exclusivité pour Consortium News

La crise diplomatique entre l’Iran et les États-Unis a atteint un stade dangereux, et Israël et ses alliés du Golfe espèrent une guerre majeure entre les États-Unis et l’Iran. Le régime iranien dispose clairement d’options limitées puisqu’il est lié par l’accord nucléaire, tout en en récoltant de moins en moins les bénéfices avec la réimposition des sanctions américaines. Mais il a néanmoins certaines options, notamment en cas d’affrontement militaire.

Lire la suite

Destruction des libertés publiques : Un projet politique déterminé ! Par Régis de Castelnau

Par Les-crises.fr

Source : Vu du droit, Régis de Castelnau, 01-07-2019

Emmanuel Macron est porteur d’un projet politique : destruction de l’État providence comme base matérielle de l’organisation de la société, abandon de l’intervention publique comme mode de régulation sociale, fin de la démocratie représentative comme dialectique de la société civile et de l’État. Ce projet était au cœur du choix de cet inconnu par l’alliance de l’oligarchie et de la haute fonction publique d’État. Et il constitue sa feuille de route une fois installé au pouvoir.

En 2011, Catherine Colliot-Thélène, avait publié un ouvrage qui ne fut pas suffisamment remarqué. Intitulé « La Démocratie sans « Demos » ». Elle posait les principes théoriques des nouvelles formes de « démocratie » sans le peuple nécessitées par la contradiction qui travaillait les corps sociaux. Contradiction née de l’incompatibilité entre l’aspiration des peuples et des nations à la souveraineté et les formes prises par la mondialisation néolibérale. On conseillera également la lecture du livre de Grégoire Chamayou « La société ingouvernable, Une généalogie du libéralisme autoritaire » qui dévoile les origines et la nature de ce projet politique.

Tout le monde en convient, l’Union Européenne, par sa construction est une institution qui a sanctuarisé dans des traités à valeur constitutionnelle irréformables ce qui relevait auparavant de la délibération souveraine des peuples. Mais ce constat a masqué l’autre risque, celui de la mise en cause des libertés publiques fondamentales. Celles justement dont les opposants frustrés par le refus de prise en compte de leurs aspirations veulent se servir. Et de ce point de vue, la présidence d’Emmanuel Macron commence à ressembler à un véritable laboratoire.

Lire la suite

Le prisonnier à vie” de Guantanamo Bay s’exprime. Par Murtaza Hussain

Par Les-crises.fr

Source : The Intercept, Murtaza Hussain, 17-03-2019

Murtaza Hussain

17 mars 2019

Une tour de garde dans une section fermée de la prison américaine de Guantánamo Bay le 22 octobre 2016. Photo : John Moore/Getty Images, revue par l’armée américaine

Pendant les 17 dernières années de son emprisonnement à Guantánamo Bay, Ghassan al-Sharbi a été un mystère pour les Américains. Prisonnier dans cette célèbre prison depuis sa capture en 2002, al-Sharbi n’a jamais cherché à s’exprimer publiquement, à la différence de nombreux autres détenus de la prison. Il a même refusé l’assistance d’un avocat. Mais aujourd’hui, le ressortissant saoudien, connu comme l’un des prisonniers les plus provocateurs détenus à Guantánamo, a été conduit à s’exprimer pour la première fois – afin de faire l’éloge du sénateur du Congrès américain, Lindsay Graham, R-S.C., et même de Thomas Friedman, journaliste du New York Times.

Lire la suite

Débuts difficiles pour Nathalie Loiseau au Parlement européen

Par Les-crises.fr

Article intéressant pour illustrer la décomposition des élites…

Source : Europe 1

L’eurodéputée Nathalie Loiseau veut prendre la tête du nouveau groupe centriste au Parlement européen. Mais à peine élue, elle est déjà mise en difficulté, notamment en raison de ses maladresses.

Cash investigation – Pêche industrielle : gros poissons en eaux troubles (intégrale)

Par Les-crises.fr

Source : France Télévisions, Cash Investigation, 06-02-2019

C’est l’un des produits phares de nos placards de cuisine, la conserve de thon. 8 ménages sur 10 en achètent chaque année. C’est bon, facile à cuisiner et plutôt bon marché. Le thon fait partie des poissons les plus consommés au monde. Un marché mondial de 33 milliards d’euros.

Pour alimenter ce marché, les industriels ont mis au point une technique de pêche redoutable, qui menace l’une des espèces les plus vendues, le thon albacore. Une pêche pas vraiment écolo, qui se pratique pourtant avec le soutien de l’Union européenne et l’argent des contribuables européens. Élise Lucet et l’équipe de Cash investigation vous révéleront ce que l’industrie de la pêche thonière préfère ne pas vous montrer.

La journaliste Sophie Le Gall a enquêté sur Petit Navire. La marque emblématique bretonne a été rachetée par le numéro un mondial de la conserve de thon, Thaï Union. Des millions d’euros ont transité par des places offshore grâce aux bons soins d’un cabinet spécialisé dans l’optimisation fiscale.

Lire la suite

La réponse de l’Iran aux pressions de Trump : la souffrance peut être réciproque. Par Alastair Crooke

Par Les-crises.fr

Source : Strategic Culture, Alastair Crooke, 20-05-2019

Alastair Crooke

Le 20 mai 2019

© Photo: Wikimedia

La doctrine de Trump de la « pression maximale » s’apprête-t-elle à mourir de sa belle mort ? Trump ne semble pas le penser : « Appelez-moi » (quand la douleur devient trop forte), dit-il à toutes les parties en état de siège ou sous le coup de sanctions. Il aurait même envoyé à Téhéran un numéro de téléphone via l’ambassade de Suisse, mais Téhéran ne l’utilisera pas.

Lire la suite

Jean Ziegler : Pourquoi il faut détruire le capitalisme ? Par Thinkerview

Par Les-crises.fr

Source : Thinkerview, Youtube, 14-06-2019

Source : Thinkerview, Youtube, 14-06-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Quand la presse portait Macron au pinacle – et au pouvoir. Par Mathias Reymond

Par Les-crises.fr

Source : ACRIMED, Mathias Reymond, 24-06-2019

Deux ans après l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence, une partie des médias dominants déchantent, plus ou moins ouvertement. Mais aucun ne rappelle qu’en 2017, chacun joua son rôle dans la partition du véritable panégyrique déversé sur le corps électoral. Y compris Mediapart, où Macron avait « commencé un peu [sa] campagne » et où il avait donné son dernier entretien, dans les dernières heures qui précèdent officiellement la clôture.

Nous publions cet extrait du livre « Au nom de la démocratie, votez bien ! »(en vente sur notre boutique) qui revient sur l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle 2017, en attendant d’en débattre lors du prochain Jeudi d’Acrimed, le 27 juin 2019 à la Bourse du travail à Paris.

Le 26 avril 2017 dans L’Express, Christophe Barbier, exalté, met à profit son bagage de normalien : « Emmanuel Macron incarne déjà la plus incroyable aventure politique de la Ve République. […] Nous avons été témoins de la concrétion d’un enfant du siècle. […] Mais, d’ores et déjà, par l’effet Macron, plus rien ne sera comme avant dans la vie politique française. Il faut voter Emmanuel Macron. »

Deux jours plus tard, dans Libération, exploitant le même registre lyrique, Laurent Joffrin met en garde contre l’abstention : « C’est bien l’esprit de la République qui est en jeu. […] La République qui laisse ouvert le choix des politiques, du centre, de droite ou de gauche, au lieu de jeter la France dans l’enfermement nationaliste. La République, les choses étant ce qu’elles sont, c’est le vote anti-Le Pen. C’est donc le vote Macron. »

Lire la suite

L’Iran en ligne de mire. Par Francis Boyle

Par Les-crises.fr

Source : Consortium News, Francis Boyle,

Pour Francis Boyle, la politique « à la hache » à l’égard de l’Iran est dans la droite ligne de la catastrophique saga impérialiste des États-Unis.

L’auteur a prononcé ce discours au Perdana Global Peace Forum 2006 à Kuala Lumpur, en Malaisie, le 22 juin 2006. Cette année-là, les États-Unis avaient déployé des porte-avions dans le golfe Persique et la situation était tendue, tout comme aujourd’hui.

Il y a eu peu de changements dans les tendances impérialistes de la politique étrangère américaine depuis la fondation des États-Unis d’Amérique en 1789. Les États-Unis naissants ont ouvert le XIXe siècle en dépossédant les Indiens du continent nord-américain, tout en procédant à un nettoyage ethnique, puis en déportant les quelques malheureux rescapés lors de marches de la mort (à la Bataan), vers des Bantoustan [Territoires attribués à des populations noires en Afrique du Sud, pendant l’Apartheid NdT] que nous avons appelés réserves. Autant d’exemples de la « destinée manifeste » des États-Unis à régner sur le monde [La Destinée manifeste – ou Destin manifeste – est une idéologie des années 1840 selon laquelle la nation américaine avait pour mission divine l’expansion de la « civilisation » vers l’Ouest, NdT].

Le gouvernement impérial des États-Unis a ensuite ouvert le XXe siècle en volant à l’Espagne son empire colonial – à Cuba, à Porto Rico, à Guam et aux Philippines, puis en infligeant une guerre quasi génocidaire au peuple Philippin. Tout en prétendant annexer le royaume d’Hawaï et soumettre le peuple hawaïen à des conditions quasi génocidaires dont il souffre encore aujourd’hui. Tout cela au nom de la protection de la soi-disant « place au soleil » de l’Amérique.

Lire la suite

Mort de Zineb Redouane : en Algérie, une autopsie contredit les conclusions françaises.

Par Les-crises.fr

Source : Le Parisien, R. K. , AFP, 02-07-2019

Cette octogénaire est décédée après avoir été grièvement blessée par une grenade, à la fenêtre de son appartement, lors d’une manifestation de Gilets jaunes à Marseille.

Les autorités françaises ont jusqu’à présent maintenu qu’il était impossible d’établir si le décès de Zineb Redouane était dû au tir policier. DR

Une autopsie réalisée par la justice algérienne contredit la version des autorités françaises sur la mort de Zineb Redouane, révèle Le Média ce mardi. Cette octogénaire avait été touchée par une grenade lacrymogène à sa fenêtre, au quatrième étage, lors d’une intervention policière sur des manifestations violentes à Marseille (Bouches-du-Rhône), début décembre, avant de décéder le lendemain.

Lire la suite

Regain de tension entre Rome et Bruxelles après le retour sur scène des controversés « Mini-bots ».

Par Les-crises.fr

Par l’Équipe Les-Crises

Un énième symptôme de la désintégration européenne?

La situation économique de l’Italie, troisième économie au sein de la zone euro, fait planer le risque d’une désintégration de l’union monétaire, voire même le spectre d’une nouvelle crise de la zone1Reuters, Le FMI évoque des risques encore «très sérieux» en zone euro. , ravivant les tensions diplomatiques entre Rome et Bruxelles. Il s’agit du pays ayant contracté la plus forte dette après la Grèce, celle-ci avoisinant 2 300 milliards d’euros, soit 132 % de son PIB. Si l’on compare la situation de la Grèce en 2009 au moment de sa crise budgétaire avec celle de l’Italie actuelle, le taux d’endettement dépasserait le seuil critique au point de devenir insoutenable. À titre d’exemple, « les seuls intérêts de la dette coûtent à l’Italie environ 65 milliards d’euros chaque année, soit l’équivalent du budget de l’éducation »2Antoine d’Abbundo, Pourquoi la situation économique en Italie inquiète. .

Italy Government Debt to GDP – 2018

Lire la suite

Ukraine : condamnation définitive d’une Fake News. Par Paul Moreira

Par Les-crises.fr

Source :Facebook, Paul Moreira, 01-07-2019

Voilà, c’est fini. Toutes les instances de la justice française se sont prononcées, de la 17ème chambre correctionnelle à la Cour de Cassation. Son arrêt émis le 18 juin 2019 est définitif. L’auteur d’un article mensonger du “Comité Ukraine”, un blog hébergé par Libération, est condamné pour m’avoir diffamé.
L’article avait été écrit par la porte-parole du groupe Euromaïdan, Anna Chesanovska. Elle avait travaillé quelques jours comme traductrice pour mon enquête sur les milices nationalistes : “Les masques de la révolution”, diffusée sur Canal Plus en 2015. Anna Chesanovska avait traduit les interviews de deux leaders d’extrême-droite. Le chef néo-nazi de la brigade Azov : Andreyi Biletsky. Et un député du “Parti Radical” : Igor Moïssichuk, autre figure musclée qui avait torturé des opposants devant les caméras et posté les vidéos sur You Tube.
Durant les trois jours où elle était venue apporter un renfort à la traduction, j’ai compris qu’Anna Chesanovska nourrissait une admiration enthousiaste pour ces deux hommes. Elle fut un peu déçue du résultat. Elle ne fut pas la seule. L’ambassade d’Ukraine a demandé la censure du film. Les réseaux liés aux nationalistes ukrainiens ont mobilisé tous leurs soutiens, chez les militants, trolls, “experts” ou journalistes amis.
Une petite tempête a déferlé sur internet. Sur les réseaux sociaux, des injures et menaces de mort. Ma page Wikipedia vandalisée. Des critiques de quelques journalistes couvrant la région, d’autant plus violentes que je mettais en lumière des évènements qu’ils avaient eux-mêmes soigneusement maintenus dans l’ombre, notamment le massacre d’Odessa. 43 civils brûlés vifs par des milices nationalistes ukrainiennes.

Lire la suite

[IMPORTANT] BERRUYER vs APHATIE : débat sur la Propagande, chez TADDEÏ

Par Les-crises.fr

Bonjour à tous !

Hier soir, Frédéric Taddeï m’a invité à débattre dans sa très bonne émission Interdit d’interdire, en face à face avec Jean-Michel Aphatie !

Le thème du débat n’était rien d’autre que la propagande, un sujet plus qu’abordé sur ce petit espace d’autodéfense intellectuel qu’est Les-Crises.

J’espère avoir défendu du mieux que je peux la cause qui nous anime tous ici, je serai dans tous les cas très heureux de lires vos nombreux commentaires, comme toujours !

Je remercie aussi Jean Michel Aphatie d’avoir accepté ce débat qui est à mon sens absolument nécessaire et salutaire par les temps qui courent. C’est, sans surprise, bien chez Taddeï que l’on observe encore à ce jour de tels espaces de liberté, ou la discussion peut avoir lieu au-delà des divergences idéologiques de chacun.

Lire la suite

Procès Vaissié : La plaidoirie Assous

Par Les-crises.fr

C’est avec plaisir que nous proposons aujourd’hui la brillante plaidoirie que Maître Jérémie Assous a réalisée lors du procès de Cécile Vaissié, le 15 mars 2019

C’est un bel apport illustrant les mécanismes visant à limiter la liberté d’expression des dissidents.

Cécile Vaissié ayant semble-t-il fait appel de sa condamnation, nous aurons donc droit à une seconde l’année prochaine…

Merci à toutes et à tous pour votre soutien.

Il y a quelque chose d’extraordinaire dans ce procès : c’est qu’il est le révélateur d’un très grand nombre de mouvements, d’éléments, de forces et de comportements irrationnels. D’abord, ce qui est particulièrement surprenant en effet, c’est l’attitude des prévenues et particulièrement de l’auteure de ce livre, puisque leur première réaction a consisté à alerter toute la presse. Cela, elles ne le nieront pas, puisqu’elles sont à l’initiative du communiqué de presse envoyé à toutes les rédactions et abondamment tweeté : Le Monde a publié un papier hier. Politis, où l’une des prévenues est également collaboratrice, a rédigé un article en se gardant bien de nous contacter. D’autres médias aussi — je ne les ai pas tous lus. Ce qui est vraiment intéressant, c’est que, à la lecture de leur communiqué, vous avez la manifestation éclatante de ce qu’elles sont et de ce qu’elles pensent, de toutes leurs contradictions, mais surtout, d’une extrême arrogance qui les laisse présumer qu’il est impossible de les attaquer.

Lire la suite

Laherrère, Meilhan: Croissance, énergie, le point de non-retour ? Par Thinkerview

Par Les-crises.fr

Source : Thinkerview, Youtube, 19-06-2019

Source : Thinkerview, Youtube, 19-06-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Une guerre avec l’Iran se profile-t-elle à l’horizon ?

Par Les-crises.fr

Source : Consortium News, Bob Dreyfuss,

En dépit des tensions croissantes entre l’administration Trump et le Venezuela et même avec la Corée du Nord, selon Bob Dreyfuss pour TomDispatch, l’Iran est le théâtre de guerre le plus probable pour une prochaine offensive de Washington.

L’administration Trump est suffisamment irresponsable pour transformer la guerre froide avec l’Iran en une guerre à chaud.

En ce qui concerne la politique étrangère, voici la question en 2019 : le président Donald Trump, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou et le prince héritier Mohammed bin Salman, tous sérieusement affaiblis sur leur théâtre interne et n’ayant que quelques alliés étrangers sont-ils assez irresponsables pour déclencher une guerre avec l’Iran ?

Des actions militaires conçues pour être restreintes – disons par exemple, un renforcement des bombardements israéliens sur les forces iraniennes à l’intérieur de la Syrie, ou d’éventuelles attaques transfrontalières américaines depuis l’Irak, ou encore un affrontement entre des navires de guerre américains et iraniens dans le golfe Persique – peuvent-elles déclencher une guerre plus générale ?

Lire la suite

Les sociopathes (de France Télécom à Macron), par Frédéric Lordon

Par Les-crises.fr

Source : Le Monde diplomatique, Frédéric Lordon, 31-05-2019

Umberto Boccioni. — « États d’esprit III : ceux qui restent », 1911.

Concédons d’emblée que la catégorie de « sociopathe » n’est sans doute pas ce qu’on fait de mieux en la matière. Ici, du moins à condition de lui donner ce qu’il faut de prolongements, elle suffira amplement pour ce qu’il s’agira de faire entendre. Le plus grand mérite du procès France Télécom, c’est de nous faire passer des abstractions aux réalités sensibles, avec au surplus un effet de récapitulation qui laisse abasourdi. Les prévenus sont là, et ils « s’expliquent ». À les écouter, on se demande presque si ça n’est pas pire encore que la commission des faits mêmes. « Sociopathe » désigne cette catégorie d’individus étrangers à toute régulation de la moralité élémentaire et parfaitement insensibles à la souffrance d’autrui, on pourrait même dire à l’humanité des hommes. Lombard, Wenès, Barberot (1) : ce sont des sociopathes. D’humanité, ou plutôt de sa disparition, il est question dans le témoignage du médecin du travail qui a eu à connaître de France Télécom, et parle d’« une violence insoutenable, une inhumanité qu’elle n’aurait jamais imaginée dans cette entreprise (2) ».

De la manière dont les dirigeants de France Télécom discouraient à l’époque, nous savons à peu près tout : les départs qui « se feront par la porte ou par la fenêtre », « la fin de la pêche aux moules », la « mode des suicides », la « crise médiatique », et même, a-t-on découvert récemment, « l’effet Werther », sous-daube pour pensée managériale, à base de fausse science (« l’effet Trucmuche ») et de rehaussement culturel en toc (« nous sommes des humanistes tout de même »), qui « élabore » à partir de la vague de suicides mimétiques qu’aurait occasionnée Les souffrances du jeune Werther — entendre : les suicidés se sont beaucoup émulés les uns les autres, qu’y pouvons-nous donc ?

Les hommes comme des choses

Lire la suite

Robert Parry : ce qu’a fait Julian Assange, c’est ce que font tous les journalistes d’investigations

Par Les-crises.fr

Source : Consortium News, Robert Parry, 16-12-2010

18 avril 2019

Les États-Unis ont inculpé Julian Assange pour avoir encouragé ses sources à lui fournir plus d’informations et avoir tenté de protéger l’identité de celles-ci, or c’est ce que font systématiquement tous les journalistes, affirme l’un des plus grands journalistes d’investigation de notre époque.

Robert Parry nous informe ici des tentatives de l’administration d’Obama pour mettre en examen Assange pour avoir simplement fait ce que font tout le temps tous les journalistes d’investigation, dont Robert Parry : encourager leurs sources à leur fournir des informations secrètes même si elles doivent enfreindre la loi pour ce faire. Alors que le ministère de la Justice sous Obama a en définitive décidé de ne pas le poursuivre car cela serait franchir le pas de la criminalisation du journalisme, l’administration Trump a franchi cette même ligne rouge sur la base de ces mêmes preuves rejetées par l’administration Obama. Voici un article visionnaire et pertinent du regretté fondateur du site Consortium News, écrit huit mois après la sortie de la vidéo « Meurtre Collatéral ».

Première publication le 16 décembre 2010.

Lire la suite

❌