Lateo.net - Flux RSS en pagaille (pour en ajouter : @ moi)

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 21 juillet 2019Journal du Geek

L’Agence Spatiale Européenne met à jour sa carte de la Voie Lactée

Par Antoine
© ESA

Gaia est un satellite de l’Agence Spatiale Européenne, conçu par Airbus Defense & Space. Tranquillement stationné en orbite depuis décembre 2013, il joue un rôle clé dans le projet du même nom lancé par l’ESA. Celui-ci a vocation à cartographier de façon exhaustive tous les corps célestes de la Voie Lactée, et de répertorier leurs paramètres orbitaux. Un travail de titan, dont le résultat de la seconde phase avait été dévoilé en avril 2018.  Les scientifiques et même le grand public ont ainsi pu avoir accès à un gigantesque ensemble de données, utiles autant à la recherche qu’à l’astronomie de loisir.

Depuis, le satellite a continué sa fastidieuse entreprise, et les chercheurs qui travaillent sur le projet ont récemment pu améliorer la précision de leurs données. En combinant les données issues du satellite avec celles d’autres instruments, ils ont pu voir à travers une partie de la poussière et des débris qui jonchent le cosmos, comme l’explique Friedrich Anders, auteur d’une publication sur le sujet.

Nous avons regardé deux paramètres stellaires contenues dans les données de Gaia en particulier : la température de surface des étoiles et leur extinction, qui représente grossièrement une mesure de la quantité de poussière entre nous et l’étoile, ce qui obscurcit leur lumière et les fait apparaître plus rouges.

Un gain de précision non négligeable

En tenant compte de ce phénomène bien connu, nommé redshift, et en le mettant en relation avec des données issues d’observations infrarouges, l’équipe a pu obtenir un gain de précision important. Dans certains cas,cette méthode aurait amélioré la précision mesurée de certaines étoiles de plus de 20%.

Un gain de précision bienvenu alors que le programme Gaia entame une nouvelle phase, durant laquelle il va commencer à cartographier la barre de la Voie Lactée. Il s’agit de la partie centrale de la galaxie, une sortie de “bras” qui relie les bras spiraux, ces espèces de traînées d’étoiles qui émergent des extrémités de la barre centrale.

A l’origine, la mission Gaia était censée durer 5 ans mais elle a été rallongée deux fois de suite de deux ans, portant la fin de mission théorique à 2022. Cette durée pourrait encore être rallongée, potentiellement jusqu’en novembre 2024 – date à laquelle le carburant viendra à manquer. D’ici-là, le satellite a encore fort à faire. A la mi-2020, il devrait fournir une nouvelle mise à jour comportant des améliorations dans les positions et les mouvements des corps célestes référencés. Une dernière mise à jour devrait arriver dans la 2e moitié de 2021.

Le futur Xperia de Sony aurait un écran 5K

Par Olivier

Le dernier smartphone de Sony, le Xperia 1, a étonné avec ses capacités photo et un écran 21:9 en 4K de toute beauté. Le constructeur pourrait aller encore plus loin avec le Xperia 1R, qui pourrait en fait être le Xperia 2 évoqué par la rumeur ces derniers temps.

Plongeon de pixels

D’après un bruit de couloir partagé par le site japonais Sumahoinfo, ce futur smartphone Sony qui porte le numéro de modèle J8220 s’offrirait rien de moins qu’un écran 5K ! La résolution de cet appareil serait en effet de 5.040 x 2.160, de quoi se perdre dans les pixels. Le ratio reste lui à 21:9.

Pour rappel, le Xperia 1 et son écran de 6,5 pouces offre une résolution de 1.644 x 3.840, soit une définition déjà remarquable de 643 pixels par pouce. Le nouveau smartphone, qui devrait se contenter d’un écran de 6,1 pouces, afficherait de son côté une définition de 899 ppp ! À ce niveau de densité, il sera absolument impossible de distinguer les pixels.

On peut même se demander s’il existe un réel intérêt technologique pour ces dalles très définies. L’affichage ponctionne beaucoup de la puissance du processeur, sans oublier l’énergie nécessaire : la batterie prend cher à ce niveau de définition. Mais il est bon de voir que Sony n’a pas lâché l’innovation pour ses smartphones.

Agent Smith infecte les apps populaires sur Android

Par Olivier

WhatsApp, ShareIt et Mxplayer font partie des applications Android victimes de cette nouvelle variante de l’Agent Smith, découverte par les fins limiers de Checkpoint. Une fois installé au chaud dans ces apps, et à l’insu de l’utilisateur bien sûr, le malware affiche des publicités mais il pourrait faire davantage de mal encore : la société de sécurité évoque la récolte indue de données et d’identifiants.

Affichage de publicités indésirables

Mais avant qu’Agent Smith puisse perpétuer ses méfaits, il faut encore que l’utilisateur le télécharge sciemment… ou presque. Pour cela, il est poussé à télécharger une application ou un jeu d’apparence légitime depuis une boutique alternative, 9app. Une fois installée, l’application est une porte dérobée pour le malware, qui peut alors s’infiltrer dans le smartphone Android via des failles du système. En l’occurrence, il s’agit de la vulnérabilité connue sous le nom de Janus.

Agent Smith identifie les applications installées dans l’appareil et en modifie le fichier APK. Cette manipulation réalisée dans le dos de l’utilisateur est redoutablement efficace. Bien que pénible, le mal fait par le logiciel malveillant reste relativement bénin pour le moment. Mais qui sait si demain l’Agent Smith n’activera pas des mesures plus dangereuses ?

Pour se prémunir des dangers de ce type de malwares, mieux vaut en tout état de cause en rester au Play Store. La boutique officielle de Google demeure le meilleur garant de la sécurité de son smartphone Android. Agent Smith a infecté environ 25 millions de terminaux, selon Checkpoint.

Au Comic-Con, Marvel annonce le calendrier de la Phase 4 et le retour de Blade

Par Olivier

Le dernier film de la phase 3 ayant été Spider-Man : Far from Home, Marvel se devait de lever une plus grande partie du voile sur la suite, c’est à dire la phase 4 ! La présentation de cette nouvelle séquence du MCU s’est articulée autour d’une dizaine de films pour le cinéma et de séries TV pour Disney+, le service de streaming de Disney. Mais d’autres films et séries vont également y trouver une place.

Un calendrier bien chargé

Il y aura du beau linge, à commencer par Black Widow prévu dans les salles le 1er mai 2020. Suivra à l’automne la série Falcon and the Winter Soldier, puis les films The Eternals le 6 novembre 2020 et Shang-Chi and The Legend of the Ten Rings le 12 février 2021.

La série WandaVision prendra le relais au printemps 2021, suivie par Doctor Strange and the Multiverse of Madness le 7 mai 2021. Le série Loki puis la série animée What If ? occuperont l’écran respectivement au printemps et à l’été de la même année, puis une nouvelle série Hawkeye (automne), et enfin Thor: Love and Thunder le 5 novembre 2021.

Un projet additionnel et inattendu a été annoncé par Kevin Feige, le grand architecte du MCU : il s’agit de Blade, qui aura dans le rôle-titre rien moins que Mahershala Ali. À noter que la série What If ?, la première animée dans le cadre de Marvel Studios, ne sera pas canon et pour cause puisqu’elle illustrera des événements qui ne se sont pas déroulés dans le MCU. Par exemple : que se serait-il passé si Loki avait trouvé le marteau de Thor ? Les amateurs de comics connaissent bien ce genre de proposition alternative…

Bon nombre des acteurs du MCU donneront d’ailleurs de la voix pour cette série originale. D’autres projets sont dans les cartons comme les suites de Black Panther, de Captain Marvel, des Guardians of the Galaxy… et aussi des reprises des X-Men et des Quatre Fantastiques. Il faudra maintenant attendre la conférence D23 de Disney pour en savoir plus sur cette phase 4.

The Witcher : première bande-annonce pour la série fantastique de Netflix

Par Olivier

Après une poignée d’images, Netflix a profité du Comic-Con de San Diego pour dévoiler le premier trailer de The Witcher, sa future série fantastico-médiévale avec dans le rôle-titre de Geralt de Riv, un Henry Cavill à la perruque blanche, sans moustache mais toujours aussi musculeux. D’après ce qu’on peut en voir, la série se basera sur la série de livres d’Andrzej Sapkowski, davantage que sur les jeux vidéo. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le héros ne porte qu’une seule épée…

La série plongera le spectateur dans un continent où se croisent êtres humains, sorciers, gnomes, elfes et autres monstres. Le service de streaming permet un « conte épique sur le destin et la famille », mais les amateurs d’action ne seront pas laissés de côté pour autant : la série devrait offrir aussi quelques séquences bien saignantes dans lesquelles Geralt fera preuve de son habileté aux armes.

Anya Chalotra, Henri Cavill et Freya Allan.

Le casting comptera Henry Cavill donc, mais également Anya Chalotra (Wanderlust) dans le rôle de Yennefer et Freya Allan (The War of the Worlds) dans celui de Ciri. The Witcher sera visible d’ici la fin de l’année.

1-0 pour l’humain : ces images auxquelles l’IA ne comprend rien

Par Antoine

Nous n’en sommes pas encore au stade où les capacités humaines sont entièrement reléguées au second plan par des algorithmes.  Mais si certaines sont capables d’identifier des objets dans des images, comme cet outil capable de détecter les attributs masculins, la détection et l’identification reste l’un des champs d’application où l’IA reste largement surclassée par un cerveau humain.

Il existe une flopée d’images sur laquelle les algorithmes ont tendance à buter régulièrement : on les appelles adversarial images. En substance, ils ‘agit d’une illusion d’optique pour algorithme de reconnaissance : des images qui se lisent sans souci pour un humain, mais particulièrement piégeuse pour l’ordinateur.

D’après une IA, cet homme pratique le tir à l’arc. © Hendrycks, Basart, Steinhardt, Zhao, Song

A tel point que ces adversarial  images sont même devenues un champ de recherche à part entière. Certains s’amusent donc à créer de toute pièce des images spécialement pensées pour berner ces systèmes, comme cette tortue identifiée comme un pistolet par l’IA de Google.  Mais celles qui inquiètent les ingénieurs travaillant dans ce domaine sont bien celles qui apparaissent de façon impromptue, car de plus en plus de systèmes automatisés se basent sur cette technologie.

Pour démontrer l’ampleur du problème, un groupe de chercheurs issus des universités de Berkeley, Washington et Chicago ont publié un énorme ensemble de 7500 adversarial images. Parmi ces 666 Mo d’image, toutes sont “naturelles”, c’est à dire qu’elles n’ont pas été prises dans le but de tromper l’ordinateur. Après avoir livré cet ensemble à différents systèmes de “vision” informatique, le résultat est sans appel : l’ordinateur s’est trompé dans plus de 90% des cas. Dans le papier qui accompagne leurs recherches, ils parlent de “failles profondes” qui viennent de la “dépendance du logiciel à la couleur, à la texture et à l’arrière-plan pour identifier un objet”.

Voici un petit florilège d’exemples d’erreur d’interprétation fournis par l’équipe de recherche :

D’après l’IA, il s’agirait d’un volcan. © Hendrycks, Basart, Steinhardt, Zhao, Song
Une sandale, sans aucun doute. © Hendrycks, Basart, Steinhardt, Zhao, Song
Il est pas beau, mon berger allemand ? © Hendrycks, Basart, Steinhardt, Zhao, Song
Une superbe balle de basket. © Hendrycks, Basart, Steinhardt, Zhao, Song
La banane la moins appétissante qui soit. © Hendrycks, Basart, Steinhardt, Zhao, Song
Un drôle de sous-marin. © Hendrycks, Basart, Steinhardt, Zhao, Song
Un majestueux bison. © Hendrycks, Basart, Steinhardt, Zhao, Song

La reconnaissance d’image souffre d’un problème de flexibilité

Toutes les IA ne seront pas forcément bernées par ces images, ou du moins pas de la même manière.  Cela illustre bien les limites actuelles des systèmes de deep learning, en la matière : il leur manque la flexibilité dont dispose le cerveau humain pour interpréter un large éventail d’informations dans des conditions très différentes. Pour s’en approcher, elles ont besoin d’ingurgiter une énorme quantité d’images dont le sens est déjà défini. C’est par exemple ce que à quoi vous participez à chaque fois que Google vous demande de lui indiquer les panneaux, passages piétons, motos ou autres.

Il est paradoxal d’imaginer qu’une intelligence artificielle puisse identifier une tumeur bien mieux qu’un humain, alors que d’autres confondent des mouettes avec des biplans. Cela signifie qu’à l’heure actuelle, elles restent limitées à des cas très particuliers où elle peuvent alors se révéler très performantes, par exemple en médecine. Des recherches comme celle de ce groupe sont donc fondamentales, car elles mettent en lumière les mécanismes précis qui ont tendance à tromper l’IA. Cela permettra, à terme, d’améliorer la flexibilité de ces systèmes qui vont encore certainement progresser à vue d’œil pendant les prochaines années, à n’en pas douter.

Terminator Dark Fate : Edward Furlong revient dans la peau de John Connor

Par Remi Lou

L’éminent James Cameron est lui-même monté sur scène durant la Comic Con de San Diego pour présenter le prochain Terminator Dark Fate, un épisode dans la lignée des premiers opus puisqu’il sera la suite directe de Terminator 2, 28 ans plus tard. Surprise : Edward Furlong sera bien de retour dans la peau de John Connor !

Source : Terminator 2

La suite directe de Terminator 2

Edward Furlong en John Connor, Linda Hamilton en Sarah Connor, et bien sûr Arnold Schwarzenegger, toujours au poste dans son rôle du T-800 le plus célèbre de la planète. Avec le retour du casting original, la franchise s’offre un retour aux sources avec Terminator Dark Fate qui compte bien rayer de la carte Terminator 3 : Le soulèvement des Machines, Terminator Renaissance et Terminator Genisys.

Afin de rester cohérent, le film exploitera une faille temporelle : « les deux premiers films traitent vraiment du temps comme une boucle. Ce qui se passe se déroule de la façon dont c’est censé se passer et tout le monde se bat pour que cela se reproduise encore. Et Jim n’a enfreint cette règle qu’à la fin de Terminator 2, lorsque Sarah détruit Cyberdyne. C’est la première chose qui ne s’était pas produit auparavant. Cela allait donc changer l’avenir, mais personne ne savait comment. Et je ne pense pas que les films qui ont suivi aient vraiment exploré ça de manière aussi juste avec de réelles conséquences » a précisé le réalisateur de ce prochain Terminator.

Si James Cameron sera bien présent en tant que scénariste et producteur, il laissera la place à Tim Miller derrière la caméra. Ce dernier s’est déjà illustré sur le premier volet de Deadpool, et semble être un bon choix, d’autant plus s’il est secondé d’un cinéaste du niveau de James Cameron.

« Je sais que certains vont dire : « OK c’est Terminator 6 ». Mais le film ne l’est vraiment pas. J’espère que le message passera. C’est vraiment la suite des deux premiers films et ce n’est pas une suite classique. Beaucoup vont être surpris de la manière dont l’histoire continue. C’est un peu plus un retour aux sources que ce que James Cameron a fait. On n’essaie pas de défier les gros films Marvel… Même si un peu (rires). Personne ne sera déçu par l’action mais c’est vraiment un film basé sur le retour d’un personnage » a finalement indiqué Tim Miller, durant la Comic Con de San Diego.

Samsung lance la production de la première puce de 12 Go de RAM en LPDDR5

Par Henri

On entend de plus en plus parler des merveilles que va nous apporter la 5G, notamment grâce à des débits nettement plus importants qu’auparavant. Encore faut-il que nos smartphones puissent en tirer véritablement parti ! C’est dans cette optique que Samsung vient de lancer la production d’une puce mémoire LPDDR5 de 12 Go de RAM. Une suite logique vu que la marque a dévoilé sa petite sœur en version 8 Go il y a quelques jours. Cette dernière se destine avant tout aux smartphones compatibles avec le réseau en question, comme le précise Jung Bae-Lee, vice-président du secteur stockage et mémoire de l’entreprise.

Grâce à la production en série du LPDDR5 12 Go gravés en 10 nm, nous sommes ravis de soutenir le lancement en temps voulu des smartphones 5G pour nos clients dans le monde entier.

La firme promet évidemment des performances bien plus intéressantes que ce que propose son équivalent en LPDDR4X, pourtant présenté en mars dernier. Gravé en 10 nm, le composant devrait permettre de profiter d’une vitesse de transfert égale à 5500 Mb/s, soit environ 30% de performance supplémentaire par rapport à la version précédente. Samsung précise que cette puce de 12 Go serait capable de gérer le transfert de 44 Go de données par seconde, tout en consommant 30% de moins. On apprend également que la puce devrait permettre de faire des avancées importantes dans la gestion de l’intelligence artificielle. On ne sera pas étonné d’apprendre que la version 16 Go est déjà prévue…

À partir d’avant-hierJournal du Geek

Apple : les flops de design de Jony Ive

Par Remi Lou

Le départ du gourou du design chez Apple a créé une véritable onde de choc dans le petit monde de la tech. Jony Ive était sans aucun doute l’une des figures les plus connus du design industriel dans ce domaine bien particulier, avec un grand nombre d’immenses réussites à son actif. Prenez le premier iPhone, l’iPad, l’iPod ou encore l’iMac, autant de produits qui ont été dessiné par la plume experte du designer et qui ont rencontré un immense succès commercial, et même initié un mouvement qui a finalement gagné toute l’industrie.

Qu’on aime ou pas, il convient de rendre à César ce qui appartient à Cesar. Pourtant, Jony Ive n’a pas signé que des succès, loin de là. Certains de ses designs se sont parfois révélés assez catastrophiques. Si on ne connait pas forcément l’implication exacte du designer sur chaque produit, il n’empêche qu’en tant que Chief Designer, il avait nécessairement le dernier mot sur les créations de la Pomme.

La Magic Mouse 2 : la recharge de la souris réinventé

Source : @Apple

Si vous vous intéressez un tant soit peu au monde de la high tech, vous avez très certainement entendu parler de la Magic Mouse de deuxième génération. La souris d’Apple est élégante, fine, sans fil, et rassemble un certain nombre de technologie avec une surface tactile sur le dessus qui permet d’effectuer des gestes dans l’interface de macOS. Jusqu’ici, c’est un sans faute, sauf que, non seulement elle n’est pas spécialement pratique à utiliser, mais surtout, elle se recharge… à l’envers. Oui, vous avez bien lu, le port Lightning servant à remplumer la bête se situe sous la souris, obligeant forcément à retourner l’appareil pour la recharger, et empêchant de facto l’utilisation en cours de recharge.

Source : @Apple

Bon, la Magic Mouse se recharge plutôt vite, mais il n’empêche qu’un simple port accessible à l’avant de la souris aurait permis de régler ce simple problème. Jony Ive a préféré rendre sa souris la plus simple possible, mais malheureusement, cette fois-ci le design semble avoir pris le pas sur la fonction.

Autre souris moins connue mais tout aussi foireuse étrange : la souris ronde qui fut livrée avec les tous premiers iMac. Elle reprenait le design tout en transparence du tout-en-un d’Apple mais avait opté pour une forme ronde très peu pratique. Elle ne sera restée sur les étals que peu de temps, avant d’être remplacé en 2000.

Source : @Apple

L’Apple Pencil : une tapette à mouche pour l’été

Source : @Apple

L’Apple Pencil de première génération est très performant, mais certains de ses aspects laissent clairement à désirer. Le stylet d’Apple se recharge via un port Lightning mâle enfermé dans un petit capuchon. Déjà, ce capuchon se perd très facilement, et l’aspect du stylet qui recharge dans le port Lightning de l’iPad a des airs de tapette à mouche franchement ridicule.

Pire encore, puisque le stylet est plus épais que n’importe quel modèle d’iPad, et qu’il est impossible de poser le tout à plat lorsque l’Apple Pencil est branché. Certes, un adaptateur est fourni afin de recharger le stylet comme n’importe quel produit, en lui offrant une prise femelle, mais c’est un adaptateur en plus qu’on doit trimbaler en permanence (et on a déjà assez besoin d’adaptateur avec Apple). Certes, la première génération d’Apple Pencil se recharge plutôt vite, mais l’idée de lui coller une prise mâle était vraiment une mauvaise idée.

Source : @Apple

D’ailleurs, c’est bien avouer tous ces défauts que de tous les gommer sur la nouvelle itération de l’Apple Pencil, destiné aux derniers iPad Pro. Exit le rechargement façon tapette à mouche, et bonjour le sans fil grâce à un système d’aimants qui maintiennent l’Apple Pencil en place. C’est bien mieux ainsi.

Source : @Apple

Mac Pro 2013 : une poubelle non extensible

Source : @Apple

Il ressemble à une poubelle, et il est destiné à y finir puisque ses composants ne sont pas interchangeable, ou alors au prix d’une lourde chirurgie. Le Mac Pro 2013, c’est l’exemple typique du design qui a pris le pas sur la fonction. En essayant de créer un bel objet (et encore, ça se discute), Apple a manqué le coche qu’elle visait, à savoir les professionnels à qui la machine se destinait en premier lieu. Le problème, c’est que ces mêmes professionnels cherchent avant tout des performances solides, et surtout des capacités d’extension (stockage, carte graphique, etc…), des besoins qui passent sans doute avant d’avoir l’envie de poser fièrement une urne funéraire laqué sur leur bureau.

Source : @Apple

Apple a avoué avoir échoué avec ce Mac Pro 2013, avant de dévoiler un nouveau modèle plus proche des anciens ordinateur de la marque, au format tour, et surtout, complètement extensible. Seul hic, son tarif (à partir de 5 999 dollars), qui ne le destine pas à tous le monde. Le design façon râpe à fromage a également fait couler beaucoup d’encre, mais c’est avant tout une question de goût, alors que ce système est censé refroidir plus efficacement la machine. C’est par ailleurs la dernière création de Ive avant son départ de chez Apple.

Source : @Apple

Et les designs douteux…

Bien que les trois produits précédents ont beaucoup fait jaser, ils ne sont pas les seuls à avoir divisé l’opinion par leurs designs franchement douteux. On mentionnera par exemple la Smart Battery Case des iPhone 6s, et son allure façon le Bossu de Notre-Dame. Preuve que ce design n’était pas franchement une réussite : Apple est revenu à un design plus traditionnel avec ses Smart Battery Case pour iPhone XR/XS/XS Max.

Source : @Apple

Le Smart Folio Keyboard de première génération n’est pas spécialement laid, mais il est surtout très peu pratique avec son pliage en origami capable de vous donner des cheveux blancs à la vitesse de la lumière. Encore une fois, en guise d’aveu, Apple est revenu sur un design plus classique sur la nouvelle version du Smart Folio Keyboard destiné aux derniers modèles d’iPad Pro.

Source : @Apple

Alors oui, la télécommande de l’Apple TV est petite et jolie, mais elle n’est absolument pas pratique. Elle se cache sans cesse sous le canapé, et on ne jamais dans quel sens la prendre. De plus, son pavé tactile cliquable n’est pas la solution la plus ergonomique pour naviguer dans les menus de l’Apple TV. Après, c’est une question de goût.

Source : @Apple

On pourrait également parler du plastique transparent utilisé sur le fameux Cube, qui, s’il était plutôt jolie, s’est révélé assez fragile au fil des ans. Le plastique se fissurait en effet très (trop) facilement.

Source : @Apple

Pour finir, et c’est davantage un soucis de conception que d’apparence, on pourra glisser dans ces flops de Jonathan Ive le fameux clavier papillon qui équipe les derniers MacBook de la Pomme. Avec l’obsession d’une finesse absolue, Apple avait présenté un clavier ultra-fin avec son MacBook 12 pouces en 2015 (le même qui a quitté les étals de la marque récemment, paix à son âme). Ce clavier papillon s’est ensuite retrouvé sur le MacBook Pro dès 2016, puis sur le MacBook Air depuis sa révision en fin d’année dernière. Non seulement le clavier présente une course excessivement courte et se révèle très bruyant à l’usage, mais il est surtout extrêmement fragile.

Source : @Apple

La moindre miette ou poussière s’infiltrant dans le mécanisme papillon peut provoquer la casse d’une touche, un phénomène qui a poussé Apple à le réviser à de maintes et maintes reprises et même à livrer ses dernières machines avec une garantie de quatre ans sur ce clavier. Pourtant, rien n’y fait, si bien qu’Apple pourrait même l’abandonner au profit d’un mécanisme à couteaux plus traditionnel sur ses prochains laptops.

Source : @Apple

Instagram va dorénavant vous prévenir avant de supprimer votre compte

Par Remi Lou

Instagram semble opérer un grand ménage sur sa plateforme. En effet, depuis plusieurs années déjà, des comptes suspects sévissent en toute impunité sur le réseau social, qu’ils prônent la violence ou véhiculent des contenus pornographiques, entre autres choses. Pour éviter que sa plateforme ne se transforme en immense fourre-tout, Instagram passe d’importants coups de balai depuis quelque temps, en supprimant les comptes en infraction avec ses conditions d’utilisation.

Le problème, c’est que de nombreux comptes furent ainsi supprimés par le réseau social, sans même que leurs propriétaires ne s’y attendent, et bien sûr, sans aucune justification. La raison est simple : Instagram se repose sur une IA afin de détecter les anomalies sur sa plateforme. Ainsi, il est monnaie courante que des comptes soient fermés simplement car l’algorithme a pu mal interpréter une publication.

Instagram va vous notifier en cas d’infraction

Pour remédier à ce problème de comptes supprimés très (trop) facilement, Instagram va désormais vous notifier d’une infraction commise, en vous indiquant précisément en quoi une publication n’a pas respecté ses conditions d’utilisation, et ce avant que le compte ne soit définitivement supprimé. Une opération de la seconde chance, en somme. Par ailleurs, comme le note Instagram dans son billet, le propriétaire du compte recevant l’infraction pourra la contester afin d’éviter une désactivation pure et simple intervenant après plusieurs notifications. Comme l’indique sa note, Instagram fait la promesse de revenir sur l’infraction sur La Défense fournie par l’utilisateur est recevable.

Ce souci de transparence est forcément le bienvenu pour les utilisateurs du réseau social, et devrait éviter que de nouvelles erreurs viennent frustrer ses usagers.

Instagram cache de plus en plus le compteur de « likes »

Par Olivier

Instagram a commencé à cacher le nombre de likes reçus à chacune de ses publications au Canada. Cette expérimentation, lancée en mai de cette année, a visiblement eu les effets escomptés. Le masquage du compteur est désormais effectif en Irlande, en Italie, au Japon, en Australie, en Nouvelle Zélande, ainsi qu’au Brésil.

Le compteur n’a pas disparu

« Masqué » ne veut pas dire « disparu ». Le compteur est toujours disponible en accédant au panneau des J’aime, mais le chiffre n’apparait plus dans le flux et il n’est plus non plus accessible aux followers. « Tout ceci, bien sûr, représente un changement de taille dans la manière dont fonctionnent Instagram et ses utilisateurs », admet le réseau social.

Instagram explique que le nombre de « J’aime » a longtemps représenté un statut de réussite sur la plateforme. Cacher le compteur des likes n’est donc pas innocent, mais cette initiative a été prise dans le but d’aider les utilisateurs à partager du contenu « plus authentique » sans jouer le jeu de la concurrence effrénée et stérile.

Mark Zuckerberg, le patron de Facebook et donc d’Instagram, l’a récemment énoncé : « Nous voulons que les gens soient moins intéressés par le nombre de likes qu’obtiennent leurs publications, et se concentrent davantage sur la connexion avec d’autres personnes ».

Quant aux influenceurs qui s’appuient sur le nombre de likes pour facturer leurs services, ils devront plutôt miser sur l’engagement de leurs abonnés auprès des marques. Instagram indique que c’est ce que les annonceurs recherchent en 2019…

Evija : l’impressionnant hypercar électrique de Lotus

Par Olivier

La Lotus Evija est un véhicule en tout point étonnant, à commencer par une motorisation entièrement électrique. Les quatre moteurs, un pour chaque roue, ont une puissance de 2.000 chevaux et peuvent atteindre une vitesse maximale de 320 km/h. Les accélérations seront impressionnantes : Lotus promet en effet de passer de 0 à 100 km/h en moins de 3 secondes… et de 0 à 300 km/h en moins de 9 secondes !

Ça décoiffe

La capacité de la batterie de l’Evija est de 70 kWh, ce qui représente une autonomie d’environ 400 km. La marque annonce une recharge complète en 18 minutes, mais si l’on dispose d’une borne capable de délivrer 350 kW. Or, cela ne court pas les rues.

Cette hypercar se distingue des autres véhicules Lotus de par son poids (1.680 kg, alors que le constructeur est connu pour sa conception de véhicules aussi légers que possible) et son design. Exit les phares ronds à l’arrière, l’Evija propose à la place des lignes LED autour d’une sortie d’air. Quant aux rétroviseurs, ce sont des caméras.

À l’intérieur de l’habitacle, la console centrale intègre des boutons tactiles, le volant rappelle ceux que l’on trouve dans les Formule 1, le tout faisant très sportif. Pour acquérir un de ces bijoux, il faudra débourser deux millions d’euros et croiser les doigts : seules 130 unités seront produites !

Un coup de pouce de l’État pour les box 4G fixe dans les zones rurales

Par Olivier

Dans certains territoires ruraux, la fibre n’est qu’un doux fantasme et l’ADSL montre rapidement ses limites. Pour les habitants de ces zones mal couvertes, il existe une solution pour accélérer les débits : la 4G fixe. Les opérateurs proposent des box sédentaires qui distribuent la 4G en Wi-Fi dans toute la maison. Mais encore faut-il avoir les moyens de souscrire à de telles offres.

Une aide modeste mais bonne à prendre

L’État va donner un petit coup de main. Dans le cadre de la cohésion numérique, les pouvoirs publics ont labellisé les deux box 4G d’Orange (4G Home) et de SFR (Box 4G+), tandis que celle de Bouygues Telecom ne tardera pas à recevoir son macaron officiel. La souscription à ces boîtiers donnera lieu à une aide financière qui varie en fonction de l’offre.

Pour la 4G Home d’Orange, les abonnés pourront se faire rembourser l’achat de la box au lieu de la location à 4 € par mois. Cela représente une économie de 96 € pour une souscription sur 24 mois. En ce qui concerne la Box 4G+ de SFR, l’aide ne concerne que les frais de mise en service (19 €), qui seront remboursés.

Pour profiter de ce coup de pouce, il faudra cependant que sa connexion internet fixe affiche un débit inférieur à 8 Mbit/s. Cette aide reste relativement modeste donc, mais elle est toujours bonne à prendre. C’est d’autant plus vrai que les réseaux 4G sont généralement bien plus rapides que les connexions fixes des zones rurales (mais bien sûr, il importe d’être correctement couvert en 4G…).

Joyeux Anniversaire Apollo 11 : NVIDIA rajoute une couche de RTX à sa modélisation de l’alunissage

Par Antoine
© NVIDIA

L’anniversaire d’un événement aussi historique se fête forcément en grande pompe et les hommages se sont naturellement multipliés depuis quelques mois à l’approche de la date fatidique. NVIDIA a sauté sur l’occasion et n’a pas fait les choses à moitié : le constructeur décidé de faire profiter l’ancienne mouture d’un lifting à base de RTX. Voici les deux versions, à titre de comparaison.

La version de 2014 :

La version de 2019 :

La scène, réalisée grâce au moteur Unreal Engine 4, est une recréation de la célèbre descente d’échelle de Buzz Aldrin en route pour rejoindre Niel Armstrong. Comme prévu, l’amélioration est perceptible instantanément au niveau de la lumière, l’argument numéro 1 de cette technologie. Dans un environnement pareil, on prend toute la mesure des capacités du raytracing en temps réel : par rapport à la version de 2014, le gain de réalisme est substantiel.

La Lune sous un nouveau jour

Les reflets des masques et des pièces métalliques de l’alunisseur sont saisissants de précision. Le léger halo généré par la combinaison, le niveau de détail du sol ou la qualité des ombres : tout y est, en couleur et en détail cette fois. Et sans les images rémanentes qui donnent l’impression qu’Aldrin est transparent sur le film original, jetant toujours plus d’huile sur le brasier du complotisme…

A l’origine, cette vidéo représentait un argument publicitaire pour NVIDIA : l’entreprise prétendait ainsi “débunker” les théories stipulant que l’homme n’avait jamais marché sur la Lune. Avec comme “preuve”, la fidélité visuelle de son système… Un argument légèrement cynique, qui ne prouve évidemment rien. Mais cela a tout de même le mérite de nous fournir une occasion de porter un regard nouveau sur une scène légendaire, inscrite à tout jamais dans l’histoire (n’en déplaise aux plus fervents des complotistes). Passons donc sur l’argument avancé par NVIDIA, et contentons nous simplement de jeter un coup d’œil rapide à la Lune telle qu’Aldrin et Armstrong l’ont vue en 1969.

Joyeux anniversaire, Apollo 11 !

Switch Lite : À qui s’adresse vraiment la dernière console de Nintendo ?

Par Henri

Cela fait plus de deux ans maintenant que la Nintendo Switch est sortie, et la console hybride de Nintendo a connu un succès fulgurant. Comme à son habitude, la firme de Kyoto a fait confiance à une idée plutôt qu’à une fiche technique, et son audace a payé.

Depuis plusieurs mois, de nombreuses rumeurs laissaient entendre que la firme de Kyoto allait présenter une nouvelle console. C’est désormais chose faite avec la Switch Lite, une machine qui a de quoi étonner puisqu’elle fait disparaître l’élément distinctif de sa grande sœur : les Joy-Cons. Ce n’est d’ailleurs pas une première dans l’histoire de la firme, comme le montre l’exemple de la 3DS… Qui avait finalement abandonné la 3D par la suite.

Une console… Qui ne « switch » plus !

Plus compacte et légère que sa grande sœur, elle propose un design tout-en-un et des commandes intégrées à l’écran. Elle ne possède donc pas de Sortie TV ni de support dorsal. Il sera donc impossible de « switcher », ce qui représentait l’intérêt premier (et marketing) de la machine de base. Le passage à un écran plus petit (5,5 pouces contre 6,2 pouces) permet d’obtenir une image un poil plus nette, bien que toujours simplement HD.

Elle devrait également profiter d’une meilleure autonomie (3 à 4 heures à vérifier) ce qui n’est pas du luxe. On regrette amèrement que le stockage interne n’ait pas été amélioré, et stagne à 32 pauvres Gigas. Surtout quand on constate le succès des jeux vendus sur l’eShop.

L’accueil de la presse et du public est d’ailleurs assez tiède. Mais Nintendo ne semble pas vraiment avoir pensé sa Switch Lite comme une remplaçante de sa console précédente. Qui est alors vraiment concerné ?

 

Pour ceux qui attendaient une baisse de prix notable

Le prix de la Nintendo Switch n’a jamais vraiment baissé.

Cela peut paraître anodin pour les joueurs passionnés, mais le prix reste le nerf de la guerre. Vendue 199 euros (soit 100 euros de moins), la Nintendo Switch Lite pourrait susciter l’intérêt chez ceux dont le pouvoir d’achat est plus faible, notamment les jeunes. Les détenteurs de la Switch traditionnelle sont en effet assez âgés. En 2017, Tatsumi Kimishama, le président de Nintendo, expliquait que les early adopters américains de la machine étaient en majorité des hommes (à 90%) et que la proportion la plus importante d’entre eux se situait entre 25 et 34 ans !

Ces données ont certes pu changer, mais elles montrent que le client lambda n’est pas forcément un enfant d’une dizaine d’années ou un adolescent. Proposer un tarif plus abordable à une période propice pourrait pousser les plus jeunes à franchir le pas. D’autant plus qu’en deux ans, le prix de la Switch n’a pas baissé d’un iota. Une constante chez Nintendo, qui a dû la pousser à se focaliser sur un modèle plus abordable.

 

Pour ceux qui se moquent du jeu de salon

Le jeu sur salon a beau être pratiqué même intensément par certains, la portabilité de la Nintendo Switch reste son vrai atout. De nombreux gamers l’utilisent uniquement de cette façon. Ceux qui sont intéressés par la machine de base peuvent désormais légitimement se poser la question de leur utilisation s’ils passent à la caisse. L’expérience de salon est forcément plus agréable, mais mérite-t-elle que l’on paye un tiers de plus du prix de la console ? Une évidence pour certains… Mais pas tous. De plus, l’incompatibilité de certains jeux nécessitant les fonctions de vibration HD ou la caméra infrarouge ne nous parait pas si grave.

Certes, le Nintendo Labo est amusant, mais il se destine aux plus jeunes, qui pratiqueront de toute façon forcement en intérieur, sous le regard de leurs parents. Même constat pour 1,2 Switch dont l’intérêt reste tout relatif. Il sera d’ailleurs possible d’acheter une paire de Joy-con séparément au cas où.

On pense également aux parents qui ne veulent pas que leur progéniture occupe le salon et voient ici un moyen de profiter plus convenablement de ce dernier.

Enfin, et cela en fera peut-être sourire quelques-uns, la Switch Lite séduira peut-être ceux qui n’ont tout simplement pas de télévision. En 2013, Ouest-France nous apprenait que plus de 600 000 Français s’en passaient volontairement. Mais rien n’empêche de se faire une petite partie sur portable, non ?

 

Pour les vrais nomades (qui hésitaient)

Les grands voyageurs ou les habitués du RER pourraient également apprécier cette proposition. La cure de minceur de la nouvelle machine est appropriée (275 grammes contre 398 grammes pour l’ancienne), et elle se glisse plus facilement dans un sac. Sa conception unibody peut d’ailleurs présenter plusieurs avantages.

Le premier concerne une solidité accrue puisque les Joy-Cons ne peuvent désormais plus se détacher, ou laisser la poussière s’infiltrer. De plus, de nombreux joueurs rapportent des cas de « Joy-Con Drift », un bug qui peut faire bouger un personnage à l’écran sans que le joueur n’ait touché quoi que ce soit, ou provoquer des problèmes de latence. L’aspect soudé de la version Lite devrait l’empêcher d’afficher le même problème.

Il faut également savoir que la petite nouvelle dispose enfin d’une vraie croix directionnelle. Un véritable plus pour les amateurs de jeux en 2D et de combat puisque cette dernière devrait procurer un confort de jeu plus qu’appréciable. La question de l’autonomie a toutefois pris du plomb dans l’aile avec les récentes annonces de Nintendo. La firme de Kyoto a en effet annoncé que la Switch traditionnelle allait être remplacée par un modèle similaire, mais doté d’une bien meilleure batterie. La version Lite offre certes environ une heure d’autonomie supplémentaire, mais cette « avance » ne vaudra plus grand-chose (en termes marketing) dans quelque temps.

Voilà ce qui attend les « envahisseurs » de la Zone 51

Par Antoine

Tout est parti d’une blague en apparence anodine sur les réseaux sociaux, quand un événement Facebook  avec pour objectif d’envahir la fameuse Zone 51 fut créé. Ce périmètre ultra-sécurisé a la réputation d’abriter toute une infrastructure en lien avec un secret d’Etat sur le thème des aliens. Mais quelques jours plus tard, la farce a pris des proportions incroyables : le groupe compte plus d’un million de personnes, au point de forcer les autorités à se tenir prêtes au cas où ce raid prévu le 20 septembre dégénérait.

Source : Réseaux sociaux

La Zone 51 fait depuis longtemps l’objet d’un tas de fantasmes : à en croire certains, c’est là que le gouvernement cacherait tout un tas de soucoupes volantes, aliens en captivité et autres « preuves » de leur existence. Si vous faites partie des gens qui sont convaincus que cette base mystérieuse renferme les preuves accablantes d’un complot ourdi par les autorités fédérales américaines, vous pourriez être tenté d’aller vérifier par vous-mêmes. Mais attention : aller serrer la pince aux petits hommes verts retenus par des agents secrets tout droit sorti de Men In Black ne sera pas de tout repos.

Milice, capteurs, force létale et jets de combat

Il vous faudra d’abord traverser un paysage lunaire, plein de cratères, vestiges d’anciens tests nucléaires et fermés au public pour des raisons évidentes. Il vous faudra ensuite vous défaire des milices privées qui patrouillent en permanence autour du site, arborant treillis militaires et armes de guerre…

Et bon courage pour leur échapper : la zone serait également bardée de capteurs, rendant dérisoires les chances de passer inaperçu.
Une fois attrapé, tout contrevenant passera quelques heures en détention jusqu’à l’arrivée d’un shériff, qui délivrera une amende de 750$ pour intrusion.
Enfin, dans le meilleur des cas : la zone est truffée de panneaux “Utilisation de mesures létales autorisée”. Pas besoin de vous faire un dessin, si votre collègue d’invasion se fait descendre, il y a fort à parier que sa famille ne dispose d’aucun recours légal.

Si vous ne vous faites pas tirer dessus, vous pourriez tout de même vous retrouver dans un sacré pétrin juridique : en tant que terrain militaire fédéral, une intrusion dans la Zone 51 pourrait vous valoir un procès pour intrusion , ou pire, pour conspiration.

Enfin, reste un détail à noter : d’après la porte-parole de l’US Air Force Laura McAndrews, il existe un risque de dommage collatéral : elle précise que la zone 51 se trouve dans un périmètre de test pour avions de combat, et qu’accéder à cette zone serait très dangereux… sans toutefois préciser la nature exacte du danger.

En tout cas, force est de constater qu’il existe de bonnes raisons pour renoncer à piquer un sprint jusqu’au cœur de la Zone 51. Rendez-vous le 20 septembre, pour compter les courageux qui iront certainement causer un peu de grabuge sur place : notre petit doigt nous dit que le compte sera probablement loin des 1,3 millions annoncés…

Ça : Chapitre 2 fait monter la pression dans une nouvelle bande-annonce

Par Remi Lou
Crédits : Warner Bros.

Préparez-vous à frissonner à la rentrée avec le retour du clown diabolique dans Ça : Chapitre 2, qui se dévoile un peu plus dans cette nouvelle bande-annonce dévoilée au Comic Con de San Diego.

Après un succès monstrueux en 2017, et plus de 700 millions de dollars de recettes au box-office mondial, Ça n’a pas fini de nous faire peur. Pennywise sera de retour à partir du 18 septembre prochain dans les salles obscures, pour un film qui s’annonce encore plus sombre que le premier volet.

27 ans après le premier volet

Toujours porté par Andrés Muschietti, déjà derrière la caméra sur le premier volet, Ça : chapitre 2 nous emmènera 27 ans après les événements survenus dans l’adaptation du best-seller de Stephen King. La petite bande de Losers se retrouvera donc une nouvelle fois dans la petite ville de Derry pour affronter Pennywise, lui aussi de retour.

Crédits : Warner Bros.

Et puisque nous nous retrouvons 27 ans plus tard, le casting a bien changé, sauf pour le célèbre clown, toujours campé par Bill Skarsgård. On retrouvera ainsi Jessica Chastain dans le rôle de Beverly, James McAvoy dans celui de Bill, Bill Hader incarnera Richie, Jay Ryan écopera du rôle de Ben, James Ransone prendra les traits de Eddie et enfin, Andy Bean jouera le rôle de Stanley.

Dans la première bande-annonce, on pouvait découvrir une scène complète du film dans laquelle Beverly se retrouverai nez à nez avec Pennywise, camouflé en grand-mère. Cette fois-ci, nous avons droit à un trailer plus conventionnel, nous expliquant plus précisément les raisons du retour des personnages dans la ville de leur enfance, mais aussi quelques indices sur les décors de ce deuxième chapitre, comme la fête foraine et la classique attraction de jeu de miroirs tant mise à profit dans les films d’horreur.

Crédits : Warner Bros.

Gamesplanet : Soldes chez Ubisoft, THQ, Daedelic et de nombreux jeux indés !

Par Gregori Pujol

Accéder aux deals Ubisoft, THQ et Daedelic

Exemples de Deals Ubisoft, THQ et Daedelic

  • Anno 2205 Ultimate Edition -77% 11,50€
  • Anno 1404 Gold -75% 3,75€
  • TrackMania² Stadium -50% 4,99€
  • For Honor -62% 11,50€
  • Settlers 7 History Edition -50% 7,50€
  • Titan Quest Anniversary Edition -81% 3,75€
  • Chaos on Deponia -91% 1,75€
Accéder aux Indie Summer Deals

Exemples de Deals de jeux indés

  • Kingdom: Classic -55% 2,25€
  • Kingdom: New Lands -77% 3,50€
  • Kingdom Two Crowns -35% 12,99€
  • 303 Squadron: Battle of Britain -65% 6,99€
  • Seers Isle -40% 7,77€
  • Bad North -33% 9,99€
  • Asterix & Obelix XXL 2 -63% 10,99€
  • Death end re;Quest -33% 27,99€
  • Crewsaders -75% 0,75€
  • Vive le Roi 2 -30% 2,30€
  • Yesterday Origins -78% 3,33€
  • Who Must Die -29% 4,99€
  • Treasure Hunter Simulator -57% 5,99€
  • White Night -68% 3,99€
  • The End -90% 0,99€
  • Orbital Racer -90% 1,50€

George R.R. Martin ne changera pas la fin de Game of Thrones à cause de la réaction des fans

Par Antoine

Après la fin de Game of Thrones en mai dernier, de nombreux fans ne se sont pas fait prier pour exprimer tout leur mécontentement quant à la fin de la série. Une partie d’entre eux semblait notamment attendre que l’auteur tienne compte de ce désaveu lors de la rédaction des deux derniers opus du Trône de Fer. Une pétition qui demandait la réécriture de la fin a ainsi dépassé le million et demi de signatures.

Pas de chance pour ces derniers : George R.R. Martin n’a pas prévu de verser dans le fan service. L’auteur a révélé qu’il ne comptait en aucun cas changer la fin des livres sur la base des demandes d’un groupe de fan, au risque d’en froisser certains.

« Je veux écrire le livre que j’ai toujours voulu écrire. Et quand il sortira, ils l’aimeront ou pas » a déclaré l’auteur du Trône de Fer.

La difficile balance entre fan-service et perméabilité à la critique

L’auteur souhaite donc conserver une totale autonomie artistique. Il n’a aucunement prévu de devenir le nègre littéraire de milliers de fans, et entend bien creuser sa propre vision originale, lui qui est connu pour ses méthodes d’écriture lentes et introspectives. Une démarche que certains ont déjà malheureusement commencé à interpréter comme du dédain envers sa fanbase

D’après Metro, l’auteur admet que les trois dernières années ont été “étranges” pour lui depuis que la série a dépassé le livre, un peu comme “deux réalités qui coexistent”.

Game of Thrones est évidemment un cas particulier à cause de son succès planétaire indiscutable, mais cela repose tout de même la question de la critique à l’âge d’Internet. Aujourd’hui, force est de constater que la voix du public est souvent sacralisée. On le voit à chaque polémique sur une série : la vindicte populaire ne s’arrête parfois que lorsque les attentes du public (souvent contradictoires) sont satisfaites. Un vrai casse-tête, dont Martin ne semble toutefois pas s’embarrasser outre-mesure. Une bonne nouvelle pour les fans de ses œuvres papier, qui pourraient être soulagés de savoir que l’authenticité de l’histoire n’est pas compromise par l’ingérence du public… ou au contraire, qui pourraient rester déçus de ne pas avoir été entendus.

Samsung Galaxy Fold : La sortie du smartphone pliable pour cet été ?

Par Henri

Samsung ne devrait pas chômer durant cet été.  La firme s’apprête à présenter son très attendu Galaxy Note 10, voire une Galaxy Tab S6 dont on vous parlait hier, mais également… Son Galaxy Fold ?

D’après le site Android Community, des sources internes auraient indiqué que l’appareil a validé tous les derniers tests et pourrait être bientôt commercialisé. Rien de bien étonnant puisque le vice-président s’était déjà exprimé sur les corrections appliquées à l’écran en juin dernier.

On se rappelle que la dalle pliable du smartphone avait montré des signes de dysfonctionnements, relayé largement par les testeurs américains. Dans la plupart des cas, cela était néanmoins dû au fait qu’ils avaient retiré le film protecteur posé sur ce dernier.

On aurait pu croire que ce faux pas datant du mois d’avril allait laisser à Huawei  le champ libre pour présenter son Mate X. Mais le géant chinois a lui aussi retardé la sortie de son smartphone à écran pliable. Elle devrait se dérouler au mois de septembre prochain.

On imagine donc que Samsung a vraiment à cœur de sortir officiellement son appareil avant son concurrent. Dans cette optique, sa conférence du 7 août prochain semble tout indiquée pour le faire. Un calendrier très serré, surtout pour un produit censé être disponible quasiment partout. Reste à voir les volumes commandés, car le smartphone coûte tout de même la bagatelle de 2020 euros chez nous. Quoi qu’il en soit, la conférence risque d’être intéressante !

Joby lance le GorillaPod Starter Kit : un trépied flexible pour smartphone, GoPro et appareil photo

Par Remi Lou
Source : Joby

Joby vient tout juste d’annoncer son GorillaPod Starter Kit, un petit trépied compact destiné à accompagner aussi bien votre smartphone qu’un petit appareil photo et même des action car de type GoPro. L’idéal pour les vidéastes en herbe qui cherche à se filmer cet été.

Alors que la firme californienne, rachetée en 2017 par Vitec, commençait à être sérieusement concurrencée sur le secteur des trépieds flexibles par de nombreux constructeurs offrant une solution pour les petits appareils, Joby revient en force avec ce kit complet pour débutant.

Un pack complet pour smartphone, GoPro et appareil photo compact

Le kit, vendu 29,90 euros, comprend le trépied GorillaPod (17,7 x 5,1 x 3,25 cm), une pince pour smartphone compatible avec tous les modèles, même imposants, un support GoPro et pour finir une petite attache pour lampe torche. Et forcément, au vu de sa taille, il est forcément très léger avec seulement 85 grammes sur la balance. Il peut tout de même supporter jusqu’à 325 grammes, soit de quoi supporter un appareil photo compact.

Source : Joby

Tout comme les autres produits de la marque, et notamment son célèbre GorillaPod 3K, véritable star chez les vloggueurs, ce mini trépied dispose de pieds flexibles qu’il est possible d’accrocher n’importe où, ou presque. Un arbre peut alors devenir un trépied en seulement quelques secondes d’installation.

Prime Day US : Amazon offrait 10 dollars en échange de vos données personnelles

Par Remi Lou
Source : Amazon

Pour Amazon, vos données personnelles valent… dix dollars. La firme fondée par Jeff Bezos proposait en effet à ses clients américains d’installer l’extension Amazon Assistant pour navigateur en échange d’un avoir de dix dollars sur le site, nous indique Reuters. L’offre en question était proposée lors des Prime Days, les soldes annuelles destinées aux abonnés Prime de la plateforme.

10$ contre vos données de navigation

Concrètement, l’extension Amazon Assistant permettait alors à l’entreprise d’avoir accès à toutes vos données de navigation, soit la totalité des pages que vous avez pu visiter ainsi que les liens hypertextes. Cette extension, qui est à l’origine destinée à faire des comparatifs entre Amazon et différents sites de e-commerce permet, en outre, à l’entreprise de se servir allègrement dans vos données personnelles. L’objectif de l’opération était bien sûr d’en savoir plus sur les recherches de ses utilisateurs, et ainsi de peaufiner son offre.

La firme de Jeff Bezos n’a pas communiqué sur le nombre de ses clients ayant profité de l’offre, mais c’est une pierre deux coups pour le géant du e-commerce. Non seulement le site offre un bon d’achat et pousse donc ses clients à commander un produit sur Amazon, mais dans le même temps, cela lui permet d’accéder à des données autrement plus lucratives… pour seulement dix dollars !

Pour information, l’extension Amazon Assistant est installée chez prêt de sept millions d’internautes sur les navigateurs de Google et de la Fondation Mozilla. En France, Amazon n’a pas proposé de telle offre.

[Bon Plan] Pratique, ce petit tournevis électrique 64 en 1 de Xiaomi est à 33 euros !

Par Gregori Pujol
Code promo : JDGWS64

Sans fil, ce tournevis électrique en aluminium 6063 fonctionne sur batterie (40 minutes d’autonomie), dispose d’une vitesse de rotation de 200tr/min (vissage et dévissage), de 3 LED et il est livré avec 56 embouts, un dock de charge, une boite de rangement ainsi qu’un tapis aimanté pour les vis.

 

[Preview] Man of Medan : Plongée dans l’angoisse pour le premier titre de la saga The Dark Pictures Anthologie

Par Amandine Jonniaux
Crédits Supermassive Games

Après The Inpatient sorti en 2018, Supermassive Games revient à ses premiers amours, avec Man of Medan, un jeu d’horreur narratif calqué sur le modèle d’Until Dawn. Une immersion glaçante dans les eaux troubles du Pacifique pour ce premier opus de la nouvelle série The Dark Pictures Anthologie, qui devrait proposer deux fois par an, l’exploration d’un sous-genre horrifique différent. Seul fil conducteur présent au fil des épisodes, la présence d’un mystérieux conservateur qui joue les narrateurs tout au long du jeu. Présenté la semaine dernière à Paris, nous avons eu l’occasion de tester près d’une heure et demie de gameplay, sur un scénario que Supermassive Games estime à environ cinq heures au total. 

Plus angoissant qu’horrifique

Dans Man of Medan, le joueur suit l’histoire de cinq protagonistes partis en virée sur les côtes du Pacifique pour s’offrir quelques jours de plongée sous-marine. Une escapade qui va rapidement mal tourner quand ces derniers vont se retrouver confrontés à une menace tantôt humaine, tantôt surnaturelle, mais dans tous les cas bien réelle. 

Contrairement à ce qu’on pouvait attendre d’un jeu annoncé horrifique, Man of Medan ne mise pas tout (du moins, de ce qu’on a pu en voir pendant les 90 premières minutes de jeu) sur les jumpscares à foison. Pourtant, et c’est là que le titre tire toute sa substance, ce premier épisode de The Dark Pictures Anthologie n’en reste pas moins inquiétant. La tension et l’angoisse sont omniprésentes. Même lorsque tout est censé allé bien, le malaise est palpable, et le moindre élément perturbateur nous fait sursauter. 

Crédits Supermassive Games

En termes de gameplay, les amateurs de jeux nerveux pourraient ne pas apprécier Man of Medan. Le rythme est assez lent, et les phases narratives très nombreuses, au point que le nouveau titre de Bandai Namco et Supermassive Games nous rappelle plus d’une fois Black Mirror Bandersnatch, le film interactif sorti l’année dernière sur Netflix. Les dialogues sont en effet jalonnés de choix, cornéliens ou (en apparence) anodins, régulièrement ponctués de moments beaucoup plus intenses, où il faudra réaliser la bonne combinaison de touches le plus rapidement possible pour attaquer, ou au contraire esquiver un coup. En mélangeant ces deux aspects du jeu, Man of Medan parvient finalement à nous plonger dans l’ambiance sombre et dérangeante de la série. Une jolie réussite malgré la lenteur et la raideur des personnages dans leurs déplacements, qui ont tendance à piquer les yeux en 2019. 

Coopération asymétrique, la vraie surprise

Crédits Supermassive Games

Si on savait déjà que Man of Medan proposerait à sa sortie un mode Histoire solo, et un mode Multijoueur local, la vraie surprise du jeu réside dans l’arrivée d’un mode Histoire partagée, qui propose à deux joueurs de participer en ligne à la même aventure, dans la peau de personnages différents. Une aventure asymétrique qu’on a pu tester, et pendant laquelle chacun suit une aventure parallèle, où les décisions de l’un ont irrémédiablement des répercussions sur l’avenir de l’autre. Car toute action a des conséquences, et le narrateur du jeu ne se prive pas de nous le répéter. En décidant d’aider un coéquipier en détresse, ou au contraire en l’abandonnant à son triste sort, les relations entre les personnages évoluent au fil des scènes, et influent considérablement sur la suite de l’aventure. Même en étant le compagnon de route idéal, il n’est d’ailleurs pas exclu de vous voir planter un énorme couteau dans le dos en cas de situation critique. Un système de jeu non seulement très intense à tester, mais qui promet aussi une bonne dose de rejouabilité pour d’autres parties à venir. 

Quand la police du Tennessee redoute l’apparition de meth-gators

Par Antoine

Dans cet état où la drogue est un problème de santé publique majeur, les forces de l’ordre font tout particulièrement la chasse aux méthamphétamines. Il arrive que dans le cadre de certaines interventions, les suspects tentent de se débarrasser des substances qui les incriminent. Souvent, cela passe par la case toilettes, un moyen rapide et efficace de se donner la conscience tranquille.

C’est le cas d’Andy, un toxicomane que la police a attrapé en train d’essayer de se débarrasser de méthamphétamines dans ses toilettes. Elle s’en est servie comme exempla pour faire passer un message sur Facebook. Elle a ainsi demandé à la population d’arrêter de jeter sa drogue aux toilettes. En effet, se débarrasser de sa drogue de cette façon peut contaminer les bassins de rétention d’eau, causant potentiellement un danger d’exposition à ces substances pour la population lambda.
Mais pas seulement : à en croire la police, la faune serait la première affectée.

© AMC

Une faune exposée aux drogues jetées par les humains

Il existerait donc une possibilité bien réelle que des canards, oies ou autres animaux sauvages se retrouvent sous l’influence d’amphétamines… Si l’idée d’une faune complètement stone peut prêter à sourire, l’idée évidemment désastreuse écologiquement, et elle est tout de suite moins amusante si on transpose l’idée aux alligators.
C’est là le point qui a mis Internet sens dessus-dessous depuis quelques heures : la police redoute que le Tennessee puisse se retrouver confronté à une vague de “meth-gators”, si ces reptiles venaient à y être exposés sur le long terme !

Pour rappel, la méthamphétamine (le principal composant du “speed”) est un puissant stimulant du système nerveux central. En plus d’être très addictif, ce produit augmente l’activité et la température corporelle, la fréquence cardiaque. Sachant qu’un alligator peut déjà atteindre les 30km/h à la course à pied et a déjà causé plusieurs morts depuis le début de la décennie aux USA, on vous laisse imaginer à quoi pourrait ressembler une rencontre avec un gros reptile sous stimulants, voire même en manque…

Il s’agit évidemment d’une façon loufoque et amusante pour attirer l’attention sur un problème bien réel, qui pourrait avoir des conséquences importantes en termes de santé publique et d’écologie.

 

Spotify : toutes les chansons iconiques de Disney regroupées dans un hub

Par Remi Lou

Spotify vient d’annoncer avoir conclu un partenariat avec Disney afin de créer un hub dédié aux classiques du célèbre studio. Plus que les chansons iconiques des dessins animés de la firme, c’est toutes les musiques des licences de Disney qui sont désormais accessibles sur Spotify, des musiques de Star Wars en passant par Pixar ou encore Marvel.

Le Roi Lion en vedette.
Capture d’écran Spotify

Si Spotify s’est décidé à nouer un partenariat avec Disney, c’est notamment parce que leurs chansons rencontrent un franc succès sur la plateforme. Le service de streaming suédois a révélé que plus de 2 milliards de minutes de musique Disney ont été streamées par ses utilisateurs cette année. Parmi les chansons les plus populaires, on retrouve bien sûr Libérée Délivrée de La Reine des Neiges, mais aussi A Whole New World du dernier live action Aladdin.

Bien sûr, ce partenariat n’est pas anodin, dans la mesure où Spotify était déjà un partenaire de choix de la plateforme Hulu, désormais détenue majoritairement par la firme aux oreilles de Mickey. Par le passé, Spotify et Hulu avaient en effet proposé des abonnements cumulés à prix cassé afin d’attirer davantage d’abonnés. Le hub devrait être mis à jour régulièrement en fonction des nombreuses sorties de Disney. Cette fin d’année devrait être particulièrement chargée en musique, avec le remake du Roi Lion actuellement au cinéma, et notamment le prochain Star Wars et la suite de la Reine des Neiges cet hiver.

Warhammer 40K va être adapté en série live-action

Par Antoine
© Games Workshop

D’après Gizmodo, la série sera baptisée Eisenhorn, d’après le nom de l’Inquisiteur Gregor Eisenhorn. Ce dernier est le personnage principal d’une trilogie de livres écrite par Dan Abnett, un spinoff qui se déroule dans l’univers de Warhammer 40k. Dans un communiqué, Games Workshop et Big Light ont confirmé que l’intrigue sera basée sur celle des livres (Xenops, Malieus et Hereticus). Games Workshop a également détaillé le projet avec humour sur son site communautaire.

C’est Frank Spotnitz, la tête pensante derrière The Man In The High Castle, qui en sera le showrunner et producteur exécutif. Cela laisse penser que cette série Warhammer pourrait elle aussi être disponible sur Amazon Prime Video, mais il n’y a aucune information officielle à ce propos à l’heure actuelle.

Le communiqué ne précise pas quand la série pourrait sortir. À l’heure actuelle, elle n’est encore qu’au stade de développement, c’est à dire en pré-production : il ne faut donc pas s’attendre à une sortie dans les prochains mois. Il est plus probable qu’il faille attendre au minimum 2021.

Le portage attendu d’une franchise mythique

Warhammer 40.000 est une déclinaison de l’univers Warhammer qui se déroule au 41ème siècle, comme son nom l’indique. Dans cet univers dystopique, le monde est en proie à des guerres de religion d’une ampleur et d’une violence inouïe, l’humanité est au bord de l’extinction et les forces du Chaos sèment la mort dans toute la galaxie.

A l’origine, il s’agit d’une série de jeux de plateau qui date de 1987 et qui s’est imposé comme une référence absolue du genre. La franchise compte une vraie armée de fans inconditionnels qui collectionnent et peignent eux-mêmes les figurines du jeu avec lesquelles ils s’affrontent. D’autres se cantonnent à l’excellente série de jeux vidéos qui en est tirée, éditée par SEGA.

Brad Pitt à la conquête de l’espace dans la nouvelle bande-annonce d’Ad Astra

Par Henri

Il y a des rencontres qui attire forcement l’attention des cinéphiles. À 50 ans, James Gray s’est déjà fait connaitre grâce à de très bons films comme Two Lovers, La Nuit nous appartient ou encore The Lost City of Z. Son œuvre est d’ailleurs plus appréciée en Europe qu’aux États-Unis.  Cela ne l’a pas empêché de dénicher Brad Pitt pour son dernier long-métrage : Ad Astra. Un space opera qui s’annonce visuellement ambitieux, que l’on découvre via cette nouvelle bande-annonce.

L’acteur, que l’on apercevra dans le très attendu Once Upon a Time in Hollywood, incarnera le personnage principal d’une aventure qui devrait nous emmener aux confins du système solaire.

Il y jouera Roy McBride, un astronaute qui s’occupe de la maintenance d’une structure spatiale immense qui va subir une mystérieuse anomalie. À son retour, il va se voir confier une mission secrète en lien avec les travaux de son père disparu il y a plus de 20 ans. Il entame alors un voyage qui va l’amener à découvrir un pan caché de l’exploration spatiale, qui a bien avancée depuis note époque.

Si l’ensemble semble se focaliser entièrement sur Brad Pitt, le reste du casting est plutôt solide. On retrouvera notamment Tommy Lee Jones, Ruth Negga et Donald Sutherland. Contrairement au premier, l’extrait vidéo présenté ici nous parait plus intimiste. On a donc hâte d’être au 2 octobre prochain pour le découvrir en salle.

Notre sélection des gadgets de l’été

Par Antoine

Qui dit été dit vacances, qui dit vacance dit vadrouille, et qui dit vadrouille dit pas de prise secteur à des kilomètres à la ronde. Qu’à cela ne tienne : avec ces batteries externes, vous pourrez augmenter sensiblement la durée de vie de vos appareils favoris.

AUKEY Quick Charge

20.000 mAh – Charge rapide – Entrée Lightning & USB

Dispo à 36,99€ sur Amazon

 

Affichée à moins de 25€, cette batterie externe est un excellent rapport qualité-capacité-prix. À ce tarif, elle n’est cependant pas étanche : elle est donc parfaitement adaptée à vos balades en forêt, un peu moins pour une après-midi à la plage.

OUTXE 20k

20.000 mAh – Étanche (IP66) et antichoc – Entrée USB & USB-c

Dispo à 58,99€ sur Amazon

Si à l’inverse vous souhaitez pouvoir emmener votre batterie absolument partout et ne pas risquer de l’endommager, vous pouvez opter pour ce modèle de capacité similaire. Il justifie cependant son prix doublé par rapport à la Aukey grâce à son revêtement protecteur étanche, antidérapant, résistant aux chocs et à l’écrasement. Mais surtout, ce modèle embarque un panneau solaire permettant une recharge d’urgence.

X-DRAGON Solar Bank

25.000 mAh – Recharge solaire – Entrée USB & USB-C

Dispo à 37,99€ sur Amazon

Si vous doutez toujours de la capacité de votre batterie à tenir assez longtemps, vous pouvez opter pour une approche plus radicale. Ce modèle se recharge via un ensemble de 5 panneaux solaires, pour une durée de vie virtuellement illimitée tant que la météo reste clémente.

Lors de sessions camping, de randonnées ou de pique-niques au fin-fond de la nature, nombreux sont ceux qui aiment agrémenter le tout d’un peu de musique. Pour les musicophiles patentés, voici une sélection d’enceintes portables spécial vacances. On vous demandera juste de signer une clause de bon sens: interdiction de faire péter les watts au milieu d’étrangers qui n’ont rien demandé ! Dans le cas contraire, le JDG ne saurait cautionner les coups et blessures occasionnés.

Sony SRS XB10B

260g – étanche (IPX5)

Dispo à 49,90€ sur Amazon

Cette enceinte portable format mini se transporte partout sans effort, et est assez étanche pour résister aux éclaboussures; attention tout de même à ne pas la submerger. Elles peuvent être appairées par deux pour obtenir une vraie stéréo. Pour du matériel à ce prix, la qualité audio est plus que satisfaisante et son autonomie de 16h en fait un excellent compromis à tous les niveaux.

UE Wonderboom 2

420g – étanche (IP67)

Dispo à 99,99€ sur Amazon

Nous vous la présentions récemment dans notre test exhaustif : l’UE Wonderboom 2 s’annonçait comme un compagnon idéal pour l’été, et c’est donc tout naturellement qu’elle se retrouve dans notre sélection. Là encore, il y a possibilité d’appairer deux Wonderboom 2 pour en faire une véritable stéréo. La dernière née d’Ultimate Ears affiche 13h d’autonomie, mais son argument phare est sa certification IP67 qui lui offre une résistance à toute épreuve au sable, à la poussière et à l’eau. À tel point qu’elle peut être submergée plus d’une minute sans dégâts ! C’est donc le compagnon idéal pour la piscine ou la plage… si vous y êtes seul avec vos amis, sans personne à déranger.

À noter que la Wonderboom, première version de cette enceinte, est toujours disponible : à environ 60 €, elle pourrait convenir à ceux qui accepteraient de sacrifier un peu d’autonomie, mais surtout sa résistance au sable et à la poussière (norme IPX7).

JBL Pulse 3

960g – étanche (IPX7)

Dispo à 197€ sur Amazon

Pour ceux disposant d’un budget plus important et appréciant les gadgets un peu bling-bling, la JBL Pulse 3 devrait remplir son rôle à merveille. Cette dernière est de loin la plus performantes en termes d’audio pur, comme son prix le laisse suggérer. Mais surtout, son look de lampe à lave multicolore, aux volutes synchronisées avec l’audio devrait faire son petit effet lors de n’importe quelle soirée. Comme les deux précédentes, il est possible d’en appairer plusieurs, mais avec une particularité : il est aussi possible de synchroniser les jeux de lumière. Ses 12 heures d’autonomie restent très raisonnables, et sa norme IPX7 lui permettra de survivre à un plongeon dans la piscine. En revanche, attention au sable de la plage !

Aujourd’hui, tout le monde ou presque possède un smartphone. Certains sont capables de vraies prouesses en termes d’image, au point de se poser la question : quel intérêt d’acheter un appareil spécialisé en 2019 ? La réponse est simple : il existe certains gadgets qui remplissent à la perfection un rôle qu’un smartphone ne peut pas assumer. En voici quelques-uns.

JJRC H47 Elfie

vidéos en 720p

Dispo à 24,99$ sur Amazon

Pour un prix défiant toute concurrence, ce petit drone est tout de même capable de prendre de belles photos de vacances en 720p. Rien de révolutionnaire, mais à ce tarif, difficile de trouver un équivalent qui ne soit capable ne serait-ce que de décoller !

Parrot Bebop 2

vidéos en 1080p

Dispo à 319€ sur Amazon

Le Bebop 2 est l’un des fleurons de la célèbre marque de drones, et pour une bonne raison. Ce petit bijou de polyvalence n’est pas donné, comme tous les drones, mais à ce prix, vous pourrez filmer vos vacances sous tous les angles pendant plus de 20 minutes en Full HD.

DJI Osmo Pocket

4k 60ips -Stabilisation 3 axes

Dispo à 359€ sur Amazon

Vous avez deux mains gauches, une tremblotte de tous les diables et aucune connaissance en maniement de caméra ? Qu’à cela ne tienne : aujourd’hui, rien de tout cela n’est rédhibitoire quand il s’agit de tourner un clip d’une grande propreté. Avec sa caméra 4k 60 ips ridiculement petite montée sur une nacelle stabilisée sur trois axes, l’Osmo pocket se révèle particulièrement passe-partout. Si son prix ou son autonomie limitée pourraient en dissuader certains, il s’agit tout de même d’une caméra parfaite pour les vacances, mais qui gardera tout son intérêt bien après l’été.

L’un des principaux défis de l’été, c’est la protection contre les éléments, qu’il s’agisse de la température, du sable ou de l’eau. Nous vous proposons donc quelques gadgets à cet effet.

Housse imperméable pour smartphone

Dispo à 6,99€ sur Amazon

Cette housse avec brassard vous permettra d’emporter votre smartphone partout, sans risque de l’exposer aux éclaboussures. Elle permet une utilisation normale de l’écran tactile, ainsi que de téléphoner normalement. Cerise sur le gâteau : elle est dotée d’une prise jack, elle aussi étanche.

Glacière électrique Amazon Basics

26L

Dispo à 68,99€ sur Amazon

Pour 70€, la glacière électrique de la marque constructeur d’Amazon est un très bon rapport qualité prix. Capable de fonctionner sur une prise allume-cigare, elle permet d’abaisser la température de 18°c par rapport à la température ambiante. De quoi conserver casse-croûtes et boissons bien au frais !

DOMETIC CDF11

10.5 – 39L

Dispo à 392,25€ sur Amazon

Si les performances des glacières électriques traditionnelles ne conviennent pas à vos besoins de fraîcheur, vous pouvez toujours sortir l’artillerie lourde. Cette glacière fait également office de congélateur ! Malgré son prix (très) élevé, c’est à considérer comme un investissement pour toutes vos prochaines vacances.

Faire le plein de gadgets et autres accessoires, c’est une chose. Pouvoir le faire avec un confort trois étoiles comme à la maison, c’en est une autre ! Nous vous proposons ici de quoi joindre l’utile à l’agréable.

Hamac gonflable BACKTURE

Dispo à 29,99€ sur Amazon

Quel objet plus symbolique des vacances et de la détente que le hamac ? Cette version gonflable se pose n’importe où : même pas besoin d’avoir une paire de cocotiers pour l’accrocher, et faire la sieste comme un roi, que ce soit sur terre ou sur l’eau ! Attention tout de même : son revêtement en polyester pourrait devenir très chaud après une après-midi entière au soleil.

Fatboy Lamzac XXXL

Dispo à 39,99$ sur Amazon

Si vous souhaitez lambiner à plusieurs ou vous aménager un salon d ‘extérieur provisoire trois étoiles, vous pouvez opter pour ce sofa autogonflant capable d’accueillir deux personnes. Imperméable, il ne met que dix secondes à se gonfler : parfait pour les envies de sieste les plus pressantes.

PoolCandy Splash Runner

Dispo à 199,99$ sur Amazon

Voici l’archétype absolu de l’objet parfaitement inutile, et donc absolument indispensable. Avec le Splash Runner, vous pourrez vous déplacer partout dans n’importe quel bassin sans même agiter les jambes une seule fois. Ce transat flottant est motorisé par deux hélices contrôlées par deux joysticks ! Ajoutez à cela des encoches pour poser votre verre, et vous avez là l’accessoire ultime pour la détente en piscine. Aller chercher votre gobelet à l’autre bout de la piscine, aller chercher le soleil, faire la course avec vos amis ou tout simplement frimer sur la bouée la plus tendance qui soit : quoi que vous comptiez en faire, c’est forcément une bonne excuse pour investir.

Mini projecteur OTHA Pico

1080p – Bluetooth

Dispo à 209,99€ sur Amazon

C’est une problématique récurrente lors de tout départ en vacances, surtout vers des destinations isolées : il n’existe aucune garantie d’avoir le matériel nécessaire pour regarder un film ou une série décemment : ce mini projecteur très pratique permet de s’en assurer. L’OTHA Pico embarque une entrée HDMI et un touchpad, et supporte le Bluetooth pour pouvoir profiter facilement de son image en 1080p. Le tout peut fonctionner sur secteur, mais sa batterie 5000 mAh vous tiendra tout de même deux heures (soit un film moyen) avant de nécessiter une recharge. Il est même livré avec son petit trépied et sa télécommande. Une excellente affaire avec 160€ de réduction !

Langogo

Dispo à 569€ sur Amazon

Nous vous le présentions récemment dans notre dernier test : voici l’assurance de ne plus jamais se retrouver coincé au guichet d’un pays étranger, complètement incapable de comprendre ce qu’on attend de vous. Ce petit appareil fonctionne sans appli tierce, et permet une traduction instantanée dans pas moins de 105 langues. De quoi commander une bière, des sushis, un schnitzel ou demander son chemin de Bogota à Stockholm sans le moindre souci.

Le Langogo est fourni avec une eSIM, ce qui signifie qu’il ne nécessite pas l’achat d’une carte sim dédiée , un point à ne pas négliger lors de longs voyages.

Kindle Paperwhite

Dispo à 129,99€ sur Amazon

Certainement pas l’objet le plus original de ce dossier, la Kindle reste cependant un incontournable. Avec son écran mat, son autonomie démente et son catalogue d’ebooks hallucinant, il s’agit du compagnon ultime pour tout lecteur compulsif qui se respecte. Et avec son étanchéité IPX8, elle ne risquera rien près de la piscine !

Huawei : Des inquiétudes sur les résultats financiers à venir en Europe

Par Henri

L’impact du décret de Donald Trump est encore trop récent pour tirer des conclusions définitives sur les ventes de Huawei sur le long-terme. En effet, l’interdiction commerciale imposée par les États-Unis a eu un effet plus large, notamment sur le marché européen.

Le cabinet d’analyse Kantar (relayé par Android Authority) s’est penché sur la question, et les données communiquées pousse à la tempérance. Huawei en effet terminé le deuxième trimestre en augmentant sa part de marché dans cinq des pays les plus importants de l’Union européenne : L’Allemagne, la France, la Grande-Bretagne, l’Espagne et l’Italie. Une nouvelle plutôt enthousiasmante, mais l’horizon pourrait cependant s’assombrir dès la fin de l’année.

On découvre que la part de marché en question a en effet chuté de 9% entre le mois de mai et juin. Une chute logique puisque le décret a été appliqué à partir du milieu du mois de mai. C’est certes alarmant, mais finalement pas si catastrophique par rapport à l’importance de la mesure. En revanche, cela signifie que les réels effets du décret seront connus lors du prochain trimestre. Et cette fois-ci, cela pourrait s’avérer beaucoup plus inquiétant, notamment si la sanction n’est pas levée.

À moyen terme, l’image de marque pourrait en pâtir et les clients être plus réticents à opter pour les smartphones de la marque. La menace de l’absence de mise à jour fait effectivement peur aux clients potentiels. Les déconvenues de Huawei ont toutefois fait des heureux puisque Samsung et Xiaomi semblent en avoir profité, selon Kantar. Le prochain rapport risque donc d’être très intéressant.

[Bon Plan] Le Xiaomi Mi Band 4 à 30 euros !

Par Gregori Pujol
Code promo : JDGMB4Re

Le Mi Smart Band 4 est équipé d’un tout nouvel écran couleur AMOLED, permettant aux utilisateurs de visualiser les statistiques, les messages et les notifications de fitness. Il est également équipé d’une batterie de 135 mAh et offre jusqu’à 20 jours d’autonomie. En plus des fonctions de suivi de santé et de l’activité des générations précédentes, le Mi Smart Band 4 offre maintenant un mode de suivi de la nage. Ses dimensions sont de 46.9 x 17.9 x 12 mm pour un poids de 22g.

 

Le Mi Smart Band 4 conserve un design (les bracelet du Mi Band 3 sont mêmes compatibles), mais offre une toute nouvelle interface utilisateur pour une navigation facile, une fonction de verrouillage automatique lorsqu’elle est retirée du poignet de l’utilisateur et des commandes pour la lecture de musique sur les smartphones.

 

Des économies pour l’été chez GoodOffer24 : Windows 10 Pro à 9,62 €, Office 2016 Pro à 23,84 €

Par Partenaire

C’est l’été ! Il est temps de prendre des vacances au bord de la mer, de prendre le soleil et de se détendre ! À ce stade, vous faites probablement vos calculs pour avoir une idée de combien d’argent il vous reste. Donc, si vous devez mettre à jour le logiciel de votre ordinateur tout en économisant quelques euros, nous avons la solution idéale pour vous !

On vous présente GoodOffer24, une plate-forme en ligne spécialisée dans la vente de logiciels, tels que Windows 10 et Office 2019, qui propose également un antivirus et d’autres outils exceptionnels !

Les opportunités y sont nombreuses – et plutôt attractives, avec des clés de licence à des prix vraiment compétitifs.

Pour en savoir plus, laissez-vous guider à travers le magasin !

PROMOS DE L’ÉTÉ : Économisez jusqu’à 25% sur les logiciels Microsoft !

GoodOffer24 offre de nombreuses réductions. En utilisant le code de réduction « JGM25 », vous bénéficiez d’une remise supplémentaire de 25% sur des prix déjà bas.

Pour vous assurer de ne rien manquer, nous avons sélectionné certaines de leurs meilleures offres disponibles en ce moment.

– Clé CD Windows 10 Pro professionnel (32/64 bits) à 9,62 €

– Clé CD Windows 10 Pro professionnel (32/64 bits) (2 PC) à 16,49 €

– Clé CD Windows 10 Home OEM (32/64 bits) à 10,04 €

– Clé CD Microsoft Office 2016 Pro Professional Plus (1 PC) à 23,84 €

– Windows 10 Pro + Office 2016 Pro – Offre groupée à 28,49 €

– Microsoft Office 365 Professional Plus – Compte pour 1 appareil (32/64 BIT) à 14,99 €

Et avec le code de réduction « JGO24OFFICE2019 », vous bénéficiez d’une réduction spéciale de 30% sur les produits Microsoft Office 2019 :

– Clé CD Microsoft Office 2019 Professional Plus (1 pc) à 41,99 €

– Windows 10 Pro + Office 2019 Pro – Offre groupée à 45,49 €

Obtenez les meilleures offres du marché et protégez vos appareils à bas prix !

NOUVEAUTÉS : Logiciels antivirus et de cybersécurité – jusqu’à 30% de réduction !

GoodOffer24 vient de publier une nouvelle section d’Antivirus et autres produits de cybersécurité. Profitez de la réduction exclusive et économisez jusqu’à 30% de plus avec le code « JGM30 » :

– Clé CD ESET NOD32 Antivirus pour Windows (1 PC / 1 An) à 13,99 €

– Clé CD ESET NOD32 Smart Security pour Windows (1 PC et 1 an) à 14,69 €

– Clé CD ESET Internet Security pour Windows (1 PC / 1 an) à 14,69 €

– Clé CD ESET Cyber ​​Security pour Mac (1 PC / 1 An) à 14,70 €

– Compte McAfee AntiVirus Plus Unlimited (1 an) à 12,59 €

– Compte McAfee Internet Security Unlimited (1 an) à 13,99 €

– Compte McAfee Total Protection Unlimited (1 an) à 13,99 €

Pourquoi GoodOffer24 ?

GoodOffer24 est une plateforme en ligne affichant une croissance insolente dans la vente de licences de logiciels, de clés de jeux vidéo et désormais de logiciels antivirus et de sécurité, avec des prix imbattables et une livraison ultra-)rapide par e-mail.

Avec plus de dix ans d’expérience et d’excellents retours des utilisateurs (voir leurs commentaires sur Trustpilot ici), GoodOffer24 continue de se développer dans le monde entier.

Facile à payer !

Commander un produit chez GoodOffer24 est aussi simple que possible. Directement après la commande, vous recevez un e-mail avec vos clés de produit. Si vous avez des questions, le service clientèle vous fournira l’assistance rapide dont vous avez besoin, ouverte 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Remarque : Paiement PayPal disponible et recommandé pour encore plus de sécurité.

Pour en savoir plus : www.GoodOffer24.com

Service Clients E-mail: info@goodoffer24.com

Microsoft présente un incroyable hologramme traducteur

Par Antoine
© Microsoft

La technologie HoloLens de Microsoft progresse jour après jour. Si ces appareils sont toujours vendus à plusieurs milliers d’euros aujourd’hui, ils commencent tout doucement à se faire une place dans le milieu de l’entreprise. Mais à cause de leur prix élevé, ils tardent pour l’instant à s’imposer dans le milieu du divertissement. Cela n’empêche pas les constructeurs de redoubler d’imagination, pour trouver des applications concrètes à cette technologie appelée à exploser d’un jour à l’autre. Lors d’une keynote à Las Vegas, Microsoft s’est livré à une démonstration qui a laissé le public bouche-bée.

L’entreprise a réalisé un scan 3D d’une des responsables de la branche IA et cloud de Microsoft, Azure, pour créer son double virtuel. Ils ont ensuite fait apparaître ce double sur scène… parlant le japonais. Cette traduction réalisée grâce au backend Azure fonctionne grâce à un réseau neuronal artificiel : c’est donc une forme de machine learning. La voix de l’avatar japonais de White a été recréée à partir d’enregistrements de l’originale pour imiter le mieux possible sa signature vocale.

Les limites de la réalité augmentée sans cesse repoussées

La démonstration a semble-t-il impressionné le public ainsi que les internautes, qui réclament déjà leurs jeux préférés sur ce support.

Il faut avouer que l’idée est alléchante, mais évidemment, il ne s’agit en l’état que d’une démonstration pour l’instant impossible à reproduire pour le commun des mortels. En plus d’un HoloLens, il faudrait déjà avoir accès à un studio de capture en réalité mixte, ou en tout cas à plusieurs caméras de niveau professionnel associées à un éclairage professionnel et au service de TTS (Text-to-speech) neural d’Azure.

 

Microsoft avait déjà fait des démonstrations d’hologrammes par le passé. Mais en combinant les technologies d’Azure et d’HoloLens, on commence à s’approcher d’un champ d’application résolument plus grand public. Malgré la volonté affichée de Microsoft de destiner l’HoloLens à un usage professionnel, il semblerait que la firme de Redmond continue d’expérimenter sur tous les tableaux et se prépare déjà à étendre les possibilités de son appareil.

DJI revient en force avec le Ronin-SC : un gimbal léger et compact pour hybride

Par Remi Lou
Source : @DJI

On nous avait promis une grosse annonce du côté de chez DJI, et il faut dire que nous n’avons pas été déçus. La firme a en effet mis tout le monde d’accord avec son Ronin-SC, un stabilisateur petit format qui gomme le principal défaut du Ronin-S : son poids.

Utilisable à une main, et avec un poids plume de seulement 1,1 kg, le Ronin-SC est nettement plus transportable que le Ronin-S et ses quelques 1,85 kg. Certes, la charge maximale est moins élevée sur le Ronin-SC, pouvant transporter jusqu’à 2 kg, contre 3,6 kg pour le Ronin-S, mais cela suffira largement à supporter un hybride et son optique.

Enfin un gimbal compact chez DJI

Avec son Ronin-SC, DJI part à l’offensive de ses principaux concurrents, Zhiyun en tête, qui proposent tous des stabilisateurs petit format. Ce type de stabilisateur est particulièrement populaire pour stabiliser du matériel plus léger, comme les hybrides de chez Panasonic ou de chez Sony, qui offrent une qualité d’image bluffante avec un poids ultra-réduit.

Source : @DJI

Forcément, DJI profite de son expertise pour proposer une stabilisation ultra-performante. Le Ronin-SC dispose de moteurs et d’une construction solide en métal. Il peut pivoter sur lui-même pour réaliser des prises de vues hyper fluides en 360°, et peut facilement traquer une personne ou un objet avec ActiveTrack 3.0.

On retrouve sinon les fonctions habituelles sur ce type de produit, à savoir le contrôle à distance de l’appareil via une app mobile dédiée, le panorama ou encore le time-lapse. On a également droit à un système de follow focus intégré, et il est surtout facilement démontable tout en disposant de la faculté de bloquer les moteurs afin de transporter l’appareil sans détacher le boîtier.

Pour finir, et c’est sans aucun doute le meilleur argument de ce Ronin-SC : son prix. La bête est vendue à seulement 359 euros sans ses accessoires, et 469 euros avec le système de follow-focus complet et un compartiment pour y attacher son smartphone.

[Bon plan] Forfait RED by SFR 40 Go pour 10 euros par mois à vie !

Par Gregori Pujol
Accéder à l'offre RED by SFR

Alors que ce dernier n’inclut, normalement, que 1 Go d’internet, le chiffre a été cette fois multiplié par 40 et passe ainsi à 40 Go par mois !  En plus de cela, on retrouve 4 Go utilisables en Europe et dans les DOM, les SMS/MMS illimités et, bien évidemment, les appels illimités depuis l’Union Européenne et les DOM. Le tout pour 10 euros par mois, à vie, sans engagement. Offre valable jusqu’au 23 juillet.

N’oubliez pas de vous fournir de votre numéro RIO en appelant le 3179 si vous souhaitez conserver votre numéro actuel.

L’Amazon Prime Day a surpassé à travers le monde Black Friday et Cyber Monday combinés !

Par Gregori Pujol

Cette année, Prime Day a été encore une fois le plus grand événement shopping dans l’histoire d’Amazon à travers le monde, avec plus d’un million d’offres réservées aux membres Amazon Prime. Les ventes réalisées dans le monde pendant les deux jours de Prime Day, les 15 et 16 juillet, ont surpassé celles de Black Friday et de Cyber Monday combinés. Les membres Amazon Prime ont commandé plus de 175 millions de produits à l’échelle mondiale. Prime Day a également été le plus grand évènement shopping pour les appareils Amazon. Les meilleures ventes sur Amazon.fr sont l’Echo Dot, la Fire TV Stick et le tout nouveau Kindle.

Prime Day 2019 dans le monde

  • À l’échelle mondiale, les membres Amazon Prime ont économisé plus d’un milliard de dollars tout au long de Prime Day.
  • Des millions d’articles ont déjà été livrés partout dans le monde en une journée ou moins, grâce à la livraison gratuite en une journée, à la livraison gratuite le soir-même ou au service Prime Now.
  • Les membres Amazon Prime ont pu réaliser leurs achats dans 18 pays – doublant le nombre de pays participants depuis la première édition, il y a cinq ans.
  • Amazon a accueilli plus de nouveaux membres Amazon Prime le 15 juillet que n’importe quel jour auparavant, et presque autant le 16 juillet – ce en fait les deux journées les plus importantes pour les inscriptions au programme Amazon Prime.
  • Les clients ont profité de l’événement pour étoffer la gamme d’objets connectés de leur domicile, ceux-ci s’étant vendus par millions durant ces deux jours.
  • Les clients ont acheté 2 fois plus d’appareils Ring et Blink pendant ce Prime Day que l’an dernier, en comparant la même période sur deux jours.
  • Prime Day a été le plus grand évènement shopping pour les appareils Echo équipés d’écran : Echo Show et Echo Show 5.
  • Prime Day a été le plus grand évènement shopping pour les tablettes Fire.
  • Prime Day a été le plus grand évènement shopping pour les liseuses Kindle.

Prime Day 2019 sur Amazon.fr

  • Plus de 3,5 millions de produits ont été achetés par les membres Amazon Prime, pendant Prime Day, dépassant très largement les ventes de Prime Day 2018.
  • Les catégories Ordinateur Portable, Maison, Parapharmacie, Bricolage et le Petit Electroménager Beauté ont été les catégories les plus plébiscitées par les membres Amazon Prime.
  • Lunii la fabrique à histoires, les couches Pampers Premium et la lessive Ariel 3en1 Pods Ecodoses Original figurent parmi les articles plus plébiscités.
  • L’Echo Dot, la Fire TV Stick Basic Edition et le tout nouveau Kindle figurent parmi les appareils Amazon les plus achetés pendant Prime Day 2019.

SFR dévoile sa nouvelle box : la SFR Box 8 (FTTH, FTTB, ADSL)

Par Gregori Pujol

La nouvelle Box 8 de SFR est une petite box TV de 14,5 cm x 14,5 cm x 6,5 cm, qui ne dispose pas d’écran en façade, mais d’une grande enceinte qui peut aussi servir d’enceinte connectée. Elle est équipée du WiFi dernière génération, le WiFi 6 (802.11ax), du Bluetooth et d’un WiFi intelligent qui offre de meilleures performances avec un débit WiFi max cumulé théorique multiplié par 3,6 et une couverture optimale de toutes les pièces du foyer grâce au WiFi intelligent et aux répéteurs WiFi à venir. Au dos on retrouve un port Ethernet, une prise antenne, une sortie HDMI, un port microSD ainsi qu’un port USB Type-C. On notera qu’il n’y a pas non plus de disque dur, les enregistrements que vous réaliserez seront en effet stockés dans le Cloud.

Dotée de la 4K HDR avec Dolby Vision et Dolby Atmos, la SFR Box 8 intègre également non pas un, mais deux assistants vocaux ! « OK SFR » qui permettra d’allumer la TV, l’éteindre, faire faire une recherche, zapper, lancer un programme, et bien plus encore, sans même utiliser la télécommande. Tout cela via la nouvelle interface TV qui fait peau neuve pour simplifier et fluidifier la navigation. Grâce à cette nouvelle interface immersive et personnalisée, chaque utilisateur peut se voir proposer des programmes recommandés en fonction de ses usages. Et au retrouvera en octobre prochain l’assistant vocal Alexa d’Amazon, où il suffira de dire « Alexa » pour accéder à l’ensemble des fonctions offertes ce dernier.

SFR a aussi dévoilé une nouvelle application SFR TV (iOS/Android) proposant de nouvelles fonctionnalités comme l’enregistrement à distance et la reprise de lecture des programmes sur tous les écrans, partout, et tout le temps. Par ailleurs l’opérateur lancera en octobre prochain un service SFR Home pour gérer l’ensemble des objets connectés (lumières, prises, caméras) de la maison.

Enfin, cette nouvelle SFR Box 8 ne se compose pas que du boitier TV, puisqu’on retrouve un modem séparé compatible WiFi 6, qui ne comporte que 2 ports Ethernet à l’arrière, et qui intègre l’ONT pour les abonnés FTTH.

L’expérience SFR Box 8 sera donc proposée sur les offres Fibre (FTTH) et ADSL dès le 20 août, et en Fibre (FTTB) dès le 8 octobre, mais pour le moment aucun prix n’a été dévoilé.

Le design de la Samsung Galaxy Tab S6 fait beaucoup penser à la Surface

Par Henri
Crédit : Android Authority

Le géant coréen a décidé de laisser un pied dans le monde des tablettes haut de gamme, assez largement dominé par Apple. Il a donc décidé de conserver sa gamme Galaxy Tab et se prépare à en sortir une nouvelle, toujours axée sur le haut de gamme.

Le site Android Headlines a réussi à se procurer des images officielles de l’appareil. L’occasion de constater que la tablette ressemble beaucoup à la Surface de Microsoft, mais que ses bordures sont plus fines. Elle ressemble néanmoins à sa grande pour le design général. Il sera évidemment possible d’y greffer un clavier amovible même si l’expérience sous Android risque d’être un peu plus complexe que sur Windows.

Crédit : Android Authority

La Tab S6 sera compatible avec le stylet S-Pen, qui pourra se loger dans le dos de cette dernière, et probablement se recharger sans fil. La face arrière laisse d’ailleurs entrevoir un double module photo, une première sur ce type de produit. Rien ne semble indiquer la présence d’un lecteur d’empreinte (peut-être sous l’écran) ni d’un port jack 3,5 mm, ce qui nous parait dommage.

Crédit : Android Authority

Si la fiche technique exacte n’a pas encore été communiquée, cela ne devrait pas tarder. On peut imaginer que Samsung livre toutes les informations sur le produit lors de la présentation du Galaxy Note 10, le 7 août prochain. Les produits semblent en effet complémentaires et fonctionnent tous les deux grâce à un stylet. Reste à savoir si la firme arrive à proposer un prix assez agressif pour chasser sur les terres de Microsoft et Apple.

[Bon Plan] La brosse à dents électrique et connectée Oclean X à 53 euros !

Par Gregori Pujol
Code promo : HBZOCXPL

Fidèle à ses précédents modèles, la Oclean X est une brosse à dents électrique et connectée très complète. Dotée d’un écran tactile couleur de 0,96 pouces affichant de nombreuses informations (autonomie, zones aveugles, durée du brossage, etc.), cette brosse à dents embarque également un gyroscope à 6 axes pour détecter les mouvements du brossage. Il dispose de 32 niveaux d’intensité de brossage (4 modes de nettoyage, blanchiment et massage), d’une certification IPX7 ou encore d’une fréquence de 4000 tr/min avec une force de torsion jusqu’à 220 gf.cm. Les poils de la brossette sont en Dupont Tynex avec une densité élevée.

Connectée en Bluetooth 4.0 à votre smartphone via une application dédiée, la Oclean X vous permet de créer votre propre programme de brossage ou encore de vérifier si ce dernier est optimal. Elle est livrée avec un support mural qui fait office de chargeur, et dispose toujours d’une base de charge magnétique. Son autonomie est d’environ 30 jours grâce à sa batterie de 800 mAh.

L’administrateur de la NASA confirme son ambition pour Mars 2033

Par Antoine

Le briefing a duré environ 45mn, et anniversaire d’Apollo oblige, la question du retour sur la Lune a forcément été abordée. Un sujet d’actualité, dans le cadre de la volonté affichée de l’agence spatiale d’effectuer un retour triomphal sur notre satellite en 2024.

Our #Moon2024 mission is being named after Artemis, who was a sister to Apollo and goddess of the Moon. We're excited to be landing the first woman and next man on the surface of the Moon by 2024. pic.twitter.com/ri0MnoZN0k

— Jim Bridenstine (@JimBridenstine) May 13, 2019

A cette date, la NASA souhaite envoyer “la première femme et l’homme suivant” sur la Lune, dans un projet ambitieux, baptisé Artemis.  Il comporte deux volets. En premier lieu, il s’agit de commencer sa colonisation et d’y établir une présence humaine sur le long terme… mais cette mission devrait également servir d’expérimentation en vue d’un futur voyage vers Mars. Et pour le très controversé administrateur de la NASA, une première mission humaine sur Mars en 2033 n’est pas à exclure.

En fait, nous travaillons en ce moment à mettre en place un plan exhaustif sur la façon dont nous conduirions une mission martienne, en utilisant la techologie que nous mettrons à l’épreuve sur la Lune. Je ne veux pas du tout exclure [une mission vers Mars en] 2033.

Cette date n’est pas choisie au hasard. Lorsqu’on souhaite voyager d’une planète à l’autre, il ne s’agit pas de viser l’astre en question puis de partir en ligne droite. Tout appareil voulant effectuer le voyage vers la Lune doit d’abord se placer en orbite terrestre, avant de s’éjecter de son orbite à un point très précis grâce à une forte accélération. Ce point est calculé de façon à ce que la trajectoire du vaisseau, qui s’éloigne désormais de la Terre, passe à portée de gravitation de l’astre visé. A ce moment, il va accélérer dans le sens inverse pour se placer en orbite stable autour du corps céleste de destination.

Un défi logistique

Mais la Lune, représente un exemple plutôt “simple” car elle est relativement proche de la Terre et surtout, qu’elle orbite autour de cette dernière. Dans le cas de Mars, la problématique est différente : la Terre et la planète rouge sont tous les deux en orbite autour du même corps (le Soleil). Non seulement la distance moyenne est plus élevée qu’avec la Lune, mais elle varie grandement selon la position des deux planètes sur leur orbite. Or, plus la distance est élevée, plus les contraintes logistiques sont importantes, par exemple en termes de carburant, ou pour des raisons humaines. Tout le challenge réside donc dans le fait de choisir avec précaution le moment du lancement pour effectuer le voyage le plus court possible : on appelle ces moments des fenêtres de lancement (launch windows), représentées par les couleurs les plus froides sur ce graphique.

© NASA

On sait depuis longtemps qu’il existe une fenêtre pour un transfert Terre – Mars en 2033, qui durera deux ans.  En croisant ces données avec les projections des avancées technologiques, la date de 2033 s’est imposée comme un bon compromis et de nombreux observateurs, souvent des politiques, poussent dans cette direction. C’est d’ailleurs une vraie volonté politique, comme en témoigne la décision du Congrès américain en Mars dernier.

Un projet très politique

C’est donc dans ce cadre que Bridenstine s’est senti obligé de réaffirmer sa volonté de mener ce projet à terme. Certains n’ont pas tardé à faire une lecture purement politicienne de cette annonce, à cause de la réputation sulfureuse de l’actuel administrateur de la Nasa. En effet, sa nomination par le président Trump en 2017 avait fait couler beaucoup d’encre. La faute au manque de qualifications scientifiques de cet ancien militaire, qui était encore à l’époque un fervent climatosceptique (une position à laquelle il a depuis renoncé sous la pression).

Un argument fort va en tout cas dans le sens d’une lecture purement politicienne de cette annonce. En avril dernier, le STPI (un groupe d’analystes réputés travaillant sur des questions de science et de technologie) a publié ses conclusions sur la question… et le moins qu’on puisse dire, c’est qu‘elles sont tout sauf concordantes avec l’ambition affichée par Bridenstine. Leur verdict est sans ambiguïté:

Le STPI a conclus qu’un départ pour une mission martienne en 2033 était infaisable selon tous les scénarios budgétaires, projections de développement technologique et programmes de test, selon les plans acctuels de la NASA. 2035 pourrait être possible […], mais comporte de gros risques […]. Nous pensons que 2037 serait la première date où un départ pour Mars serait faisable.

En plus du scepticisme du groupe d’analystes, les autorités américaines semblent avoir des difficultés à se mettre d’accord une bonne fois pour toutes sur le programme exact à mettre en place. On rappelle que Trump avait officialisé un programme gouvernemental qui entérinait le retour sur la Lune , avant une étrange pirouette sur Twitter qui n’a pas manqué de jeter le doute sur la solidité du programme.

For all of the money we are spending, NASA should NOT be talking about going to the Moon – We did that 50 years ago. They should be focused on the much bigger things we are doing, including Mars (of which the Moon is a part), Defense and Science!

— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) June 7, 2019

Reste donc à attendre 2020 pour la première estimation du coût du programme Artemis, qui donnera déjà de plus amples informations sur la faisabilité d’un voyage vers Mars en 2033. Mais à l’heure actuelle, et ce malgré l’optimisme affiché de l’administrateur de la NASA, les chances de voir cet espoir se concrétiser restent très maigres.

XIAOMI : le Mi A3 débarque en France !

Par Partenaire

Xiaomi vient tout juste de lancer le Mi A3, un smartphone milieu de gamme Android One qui ne manque pas d’atout pour séduire. Après des Mi A1 et Mi A2 déjà très convaincants, la marque continue sur sa lancée chez Android One avec le Mi A3, pour une expérience logicielle parfaite à prix ultra-accessible. Vendu à partir de 249 euros, le Xiaomi Mi A3 ne manque pas d’arguments.

Premier point : son écran. On dispose là d’un écran AMOLED bord à bord de 6 pouces avec capteur d’empreinte digitale intégré plus précis et rapide que son prédécesseur. Le tout est recouvert du Corning Gorilla 5 pour offrir une résistance à toute épreuve. À l’intérieur, on a droit à un Qualcomm Snapdragon 665 accompagné de 4 Go de RAM et d’une batterie à la capacité impressionnante de 4030 mAh. Le Mi 3 se recharge via son port USB-C, et est compatible avec la charge rapide jusqu’à 18W, et on notera la présence d’une prise jack 3,5mm.

Côté photo, le Mi A3 ne démérite pas avec son triple capteur photo dorsal, composé d’un objectif principal de 48 Mpx, un grand capteur de 1/2 » ainsi d’un objectif ultra grand-angle de 8 Mpx. Le tout est sublimé par l’intelligence artificielle qui peaufine vos clichés en fonction de la situation. Les selfies ne sont pas en reste avec un capteur de 32 Mpx à l’arrière, lui aussi boosté à l’intelligence artificielle, qui est placé dans une discrète encoche en forme de goutte. Le tout fonctionne sous Android One, permettant l’expérience Android pure sur le dernier système d’exploitation Android 9 Pie.

Le Xiaomi Mi A3 est disponible en trois coloris, Nuance de Gris, Bleu Subtil et Plus que Blanc, et est vendu au tarif de 249,90 euros en version 64 Go et 279,90 euros pour 128 Go. Il sera disponible dès le 25 juillet prochain sur Mi.com/fr, dans les Mi Store agréés et chez Fnac Darty en exclusivité jusqu’au 1er août, puis chez Carrefour, La Poste Mobile, Conforama, Auchan.fr, Boulanger, Cdiscount, Rue du Commerce et LDLC.

[Bon Plan] Le Xiaomi Redmi Note 7 (4+128 Go) à 170 euros

Par Gregori Pujol
Code promo : GBN74128BLUE

À LIRE AUSSI SUR CE SUJET Notre test du Redmin Note 7

Le Redmin Note 7 embarque un écran LTPS de 6.3 pouces (2340 x 1080px) avec encoche, un SoC Snapdragon 660, 3 à 6 Go de RAM, jusqu’à 128 Go de mémoire interne et une batterie de 4 000 mAh. Pour ce qui est de la photographie, le smartphone de Redmi mise sur un double capteur dorsal (48 et 5 MPx), ainsi qu’une caméra frontale de 13 MPx. Equipé d’un port microSD, d’un port USB Type C ou encore d’un capteur d’empreintes, ce Redmi Note 7 dispose d’une batterie de 4000mAh, et tourne sous MIUI 10 (basé sur Android).

Top 5 des smartphones préférés dans les pays Européens (Spoiler : en France ce n’est pas l’iPhone)

Par Antoine

Pour réaliser cette étude, le comparateur idealo a mesuré la demande au nombre de clics par unité de temps, et les prix référencés par la plateforme.

Le premier constat qui s’impose est qu’il existe un clair favori à l’échelle de l’Europe : Samsung remporte la palme de la popularité à une quasi-unanimité. Il n’y a qu’en Espagne (Xiaomi Mi A2 Lite) et au Royaume-Uni (iPhone Xr) où un de leurs appareils ne figure pas sur la première marche du podium. On note une certaine prévalence du Samsung Galaxy S9, le plus populaire dans la moitié des pays concernés par l’enquête : la France, mais surtout l’Allemagne et l’Autriche où le précédent flagship de la marque sud-coréenne fait la course seul en tête, loin devant l’iPhone X.

Cet amour pour Samsung est particulièrement perceptible en France : le top 5 est constitué de quatre appareils de la marque ! Seul l’iPhone Xr, en quatrième position, vient apporter un peu de diversité. Autrement, on retrouve le Galaxy S9 en tête, suivi de son aîné le S8. En troisième et cinquième position, on retrouve respectivement le S9+ et le Note 9, au coude à coude avec l’appareil d’Apple.

Nos voisins allemands, eux, continuent à faire confiance à trois iPhones différents (X, 9 et Xs) pour tenir compagnie aux Galaxy S9 et S10 dans le top 5. Globalement, on remarque également une belle présence des Xiaomi, notamment de son Mi A2 Lite qui caracole en première place en Espagne et réalise de beaux scores au Royaume-Uni et en Italie.

Des prix relativement uniformes en Europe, mais en hausse

À l’échelle de l’Europe, on remarque que les prix sont relativement uniformes. On remarque tout de même que les prix en France, en Autriche et surtout en Allemagne sont tout de même plus élevés. Un Allemand payera son iPhone environ 100€ de plus qu’un Anglais, par exemple.

Sans surprise, ce sont les smartphones Apple qui sont vendus le plus cher en moyenne, avec environ 600€. Pour Samsung et Huawei, la dépense moyenne se situe aux alentours des 400€. Xiaomi et Honor s’imposent comme les options budget, avec une dépense moyenne située entre 200 et 300€. Globalement, ces prix ont évolué à la hausse depuis 2018.

DRAGON BALL SUPER – BROLY est disponible dès maintenant en DVD & Blu-ray

Par Redac JDGe

Goku et Vegeta font face à un nouvel ennemi, le Super Saïyen Légendaire Broly, dans un combat explosif pour sauver notre planète.

Retrouvez les héros légendaires, Goku et Vegeta, face à une menace extraordinaire, le puissant Broly ! Cette nouvelle aventure imaginée par le créateur original de la licence Akira Toriyama rassemble les personnages cultes de la saga autour d’un duel sans limites. Le destin des guerriers Saïyens est en jeu dans un combat à la puissance infinie !

DRAGON BALL SUPER – BROLY est disponible en DVD & Blu-ray (avec le poster du film inclus) dès le 17 juillet à partir de 14,99 euros.

Non, les jeux vidéo ne sont pas responsables de la dépression des adolescents

Par Amandine Jonniaux
Crédits StartupStockphoto via Pixabay CC

Cristallisés à l’époque (notamment) de la fusillade de Columbine en 1999, les rapprochements entre jeux vidéo et tendances dépressives ou suicidaires chez les adolescents ne sont pas nouveaux. Les nouvelles technologies sont, de manière générale, souvent pointées du doigt quand il s’agit de trouver des explications aux souffrances de toute une génération. Pourtant une nouvelle étude menée sur le sujet par des sociologues de l’Université de Montréal et les scientifiques du CHU de Sainte-Justine publiée lundi sur le site JAMA semble apporter un éclairage nouveau sur le sujet. 

En étudiant les habitudes de 3 800 jeunes entre 2012 et 2018, et en reliant la consommation d’écran (télévision, jeux vidéo, réseaux sociaux) à divers symptômes dépressifs, les chercheurs en charge de l’enquête ont ainsi conclu que si les jeux vidéo ne prédisposaient pas particulièrement les enfants à adopter des comportements inquiétants, les symptômes dépressifs avaient tendance à augmenter lorsque les sujets passaient un temps plus important devant les médias sociaux (Instagram, Facebook, Twitter…).

“Ce que nous avons constaté à maintes reprises, c’est que les effets des médias sociaux ont été beaucoup plus importants que ceux des autres temps d’écran”

Surprise, le jeu vidéo ne serait donc pas à l’origine d’une génération de zombies socialement inadaptés. En réalité ce serait même plutôt l’inverse, étant donné que comme le révèle l’étude, 70% des gamers réguliers jouent avec d’autres personnes, en ligne ou en local. Une conclusion qui a finalement poussé les chercheurs responsables de l’étude à affirmer que “les jeux vidéo rendent plus heureux, c’est un bon passe-temps. De leur côté en revanche, les réseaux sociaux semblent plus nocifs que prévu, et ce n’est finalement pas si surprenant. Entre les trolls de Twitter, les blagues racistes de tonton Michel sur Facebook et les influenceuses beaucoup trop parfaites sur Instagram, il y a de quoi déprimer. Attention tout de même à ne pas prendre au pied de la lettre ce genre d’allégations, qui semblent finalement assez récurrentes à chaque fois qu’un nouveau phénomène social fort (télévision, jeux vidéo, réseaux sociaux) se développe. 

ULED XD : Hisense lance le premier téléviseur à double dalle avec des contrastes « comparables à l’OLED »

Par Remi Lou
Source : @Hisense

La technologie ULED XD a fait sensation lors de sa présentation par la marque chinoise Hisense durant la dernière édition du CES de Las Vegas, survenue en début d’année. Le principe : superposer deux dalles l’une sur l’autre afin de proposer une expérience hors du commun avec les qualités cumulées des dalles OLED et QLED.

« Une profondeur des noirs équivalente à des TV OLED »

Selon le constructeur chinois, « ce procédé, inédit sur le marché, va permettre d’avoir une profondeur des noirs équivalente à des TV OLED, pour une luminosité et une colorimétrie dignes d’un QLED. » En pratique, Hisense utilise une dalle Full HD principalement dédiée à gérer les niveaux de gris, ainsi qu’une deuxième dalle VA UHD destinée à la gestion des couleurs et l’affichage. C’est ce procédé qui permet de « filtrer » la lumière provenant du rétroéclairage, et ainsi de proposer un contraste profond.

Un premier modèle de 65 pouces

Hisense vient tout juste de transformer sa technologie prometteuse en réalité, avec un téléviseur ULED XD, le tout premier sur le marché. Ce modèle est, pour l’heure, seulement disponible dans sa version 65 pouces, mais le constructeur chinois a indiqué que deux autres modèles de respectivement 55 et 75 pouces devraient être lancés prochainement dans l’Empire du Milieu.

Pour l’heure, le téléviseur ULED XD de Hisense est uniquement disponible en Chine, mais il devrait arriver en Europe « dans un second temps », d’après la marque. Pour information, ce premier modèle de 65 pouces est vendu en Chine pour la bagatelle de 18 000 yuans, soit un peu plus de 2 300 euros.

Nike va rendre hommage à la Nintendo 64 avec une nouvelle paire d’Air Max

Par Henri

Si vous êtres habitué à parcourir notre site, vous avez déjà pu découvrir quelques paires de sneakers bien senties, directement inspirées de certaines tendances geek devenues mainstream. C’était notamment le cas lors de la sortie des Avengers au cinéma, qui nous a permis de découvrir des modèles à l’effigie des héros Marvel.

Mais le monde du jeu vidéo semble aussi être devenu un univers où les marques se sentent bien (dans leurs baskets). Le site Freaker Sneaks, qui se spécialise dans la customisation de sneakers, a déjà proposé des Air Jordan aux couleurs de la Nintendo NES, doté d’une languette en forme de cartouche. Même constat pour la version Game Boy, jouant avec les nuances de gris de l’illustre machine.

Dernièrement, le géant de la basket a sorti une paire rendant hommage à la PlayStation, qui s’est vendue en quelques minutes !

Conscient de ce succès, la firme s’apprête à commercialiser une paire d’Air Max 97 dédié aux fans de la Nintendo 64, qui va fêter son 23e anniversaire. Le cliché montre en effet une chaussure de couleur grise, qui rappelle les cartouches de l’époque, surplombée de liserés vert bleu et rouge, qui renvoient aux boutons de la manette (grise, elle aussi).

Ce n’est pas tout ! Le logo Air Max affiché sur le talon reprend la police du logo Nintendo 64 et deux jolis « Power » et « Reset » s’affichent fièrement sur la languette avant. Ce modèle devrait être disponible à la fin de l’été sur le site Nike pour un prix avoisinant les 170 dollars. Avec ça, on espère que vous finirez premier à Mario Kart.

Windows 10 : Microsoft va permettre d’activer Alexa depuis l’écran de verrouillage

Par Remi Lou

Microsoft vient d’annoncer des changements pour Windows 10, et notamment au niveau de l’intégration des assistants vocaux. Alors qu’il est déjà possible d’installer Alexa d’Amazon sur un PC Windows 10, la firme de Redmond va pousser l’intégration plus loin en permettant d’accéder à des assistants tiers via l’écran de verrouillage, faisant de votre ordinateur une véritable enceinte connectée de fortune.

Microsoft a annoncé dans un billet de blog destiné aux Windows Insiders que cette option arrivera sur la prochaine mise à jour majeure de Windows 10 (19H2), qui sera disponible pour tous à la rentrée 2019. Cette fonctionnalité permettra d’installer Alexa comme assistant par défaut, mais ce sera peut-être également le cas pour Google Assistant, si la firme de Mountain View daigne s’intéresser à adapter son assistant vocal au système d’exploitation de Microsoft.

Quid de Cortana ?

Ce qui semble être un aveu d’échec pour Cortana – l’assistant maison de Microsoft qui n’a jamais vraiment conquis les foules – n’en est pas tout à fait un. Microsoft ne devrait pas abandonner son assistant pour autant, mais au moins laisser le choix à l’utilisateur d’utiliser un autre assistant.

Malgré tout, des indices laissent penser que Cortana n’est plus vraiment la priorité de la firme. Dans la mise à jour de mai dernier, Microsoft a commencé à séparer Cortana de Windows 10 en le découplant du moteur de recherche, mais aussi en le proposant sous la forme d’une app dans son Store d’application. L’assistant qui fut autrefois largement mis en avant par la firme prend peu à peu son autonomie, et la firme semble retrouver la raison en se reposant sur des solutions largement éprouvées par les concurrents, et notamment Alexa d’Amazon, dont l’écosystème se déploie très rapidement.

Alpha 7R IV : Sony dévoile par surprise un nouveau boîtier hautement désirable

Par Remi Lou
Source : @Sony

On s’attendait à voir arriver l’A7S III, toujours attendu au tournant par de nombreux vidéastes, mais c’est finalement une toute nouvelle génération que Sony a dévoilé durant un événement spécial organisé le 16 juillet. On vous présente donc le Sony A7R IV, un boitier plein format plein de promesses avec son capteur à la définition de 61 Mpx.

Un monstre au capteur surdimensionné

Avec son capteur BSI CMOS full frame (24x36mm) de 61 Mpx stabilisé sur 5 axes, le Sony A7R IV fait fort et promet des images d’une qualité éblouissante. Malgré une telle définition sur un capteur plein format, le boîtier est capable de prendre des rafales à 10 i/s en pleine définition. Forcément, de telles performances vont demander des stockages ultra-rapides, et le boîtier se dote pour cela de deux ports cartes SD compatibles USH-II, là où l’A7R III s’en contentait d’un seul port USH-II.

Source : @Sony

On note également l’apparition d’un mode pixel shift permettant de créer des clichés de 240 Mpx en combinant pour cela de multiples images. Pour le plus grand bonheur des photographes, l’A7R IV se dote d’un viseur de 5,76 Mpx, contre « seulement » 3,36 Mpx pour son prédécesseur.

Source : @Sony

Enregistrement vidéo en 4K avec détection des yeux

Les modèles « R » des Sony Alpha sont généralement plutôt tourné vers la photographie avec des capteurs plus définis, quand les modèles « S » sont davantage portés sur la vidéo. Pourtant, le dernier boitier de la firme japonaise ne démérite pas en vidéo, et gagne quelques fonctionnalités bienvenues. Ainsi, comme son prédécesseur, il est capable de filmer en 4K plein format sans crop, mais surtout, l’autofocus est largement amélioré et permet désormais une reconnaissance des yeux en temps réel, là ou son prédécesseur se contentait d’une reconnaissance du visage en vidéo. L’autofocus passe ainsi à 567 points à détection de phase et couvre près de 74% de l’image.

Source : @Sony

Pour finir, côté design, on ne change pas une équipe qui gagne. Le boitier conserve les courbes caractéristiques des Alpha, mais gagne tout de même une molette supplémentaire sur le côté droit. Le Sony A7R IV sortira en septembre 2019 pour 4 000 euros en France. Il s’accompagnera d’un grip batterie, appelé VG-C4EM, qui sera vendu séparément pour 450 euros.

Shazam! : Shazam et Black Adam ne devraient pas se rencontrer avant le troisième volet

Par Remi Lou
Crédits : @DC Comics

DC Comics progresse peu à peu dans la mise en place de son DC Extended Universe, mais il faudra attendre encore un petit peu avant de voir se rencontrer Shazam et son ennemi emblématique : Black Adam. C’est en tout cas ce que suggère l’interprète de Shazam à l’écran, Zachary Levi, en indiquant que leur rencontre tant attendue ne se fera pas avant le troisième volet de Shazam!

« Je peux dire que pour autant que je sache, Black Adam ne sera pas dans le deuxième Shazam !, car ils veulent d’abord faire un film solo sur Black Adam. Cela permettrait de faire une suite qui serait un peu Shazam 3 et Black Adam 2 en même temps. C’est là que nous nous rencontrions, parce que c’est le pire ennemi de Shazam. Cela doit donc ressembler à une bataille finale. Si nous faisons cela dès le deuxième film, quelle serait la suite ? » a déclaré l’acteur à Comicbook.

Black Adam fera son entrée dans un film dédié

Il semblerait donc que le personnage de DC Comics ne rencontre pas son grand rival dans le deuxième volet de Shazam!, au grand damn de ses fans. Le personnage de Black Adam devrait tout d’abord être introduit dans un film solo et incarné par l’acteur Dwayne Johnson. Ce film sur l’ennemi juré de Shazam pourrait même arriver plus vite que prévu, alors que le réalisateur Jaume Collet-Serra est déjà affublé au projet.

Une vision d’artiste de Dwayne Johnson en Black Adam.
Crédits : @Juan H. Martinez

Quant au fait qu’un deuxième, et même un troisième film estampillé Shazam soient déjà prévus, ce n’est pas vraiment une surprise quand on constate que le premier film (lire notre critique) a rencontré un succès colossal au box-office, engrangeant près de 360 millions de dollars de recettes dans le monde.

En ce qui concerne Shazam! 2, le tournage devrait démarrer au courant de l’année prochaine, et il se pourrait que Mr Mind soit retenu comme le grand méchant de ce volet. Le casting devrait rester inchangé et le scénariste Henry Gayden et le réalisateur David F. Sandberg devraient également rempiler pour cette suite, selon les dernières informations sur le film.

❌