Lateo.net - Flux RSS en pagaille (pour en ajouter : @ moi)

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 2 avril 2020Journal du Geek

Asus ROG Zephyrus Duo 15, avec 2 écrans, c’est mieux

Par Anh Phan

Après une première version dans avec la gamme Zenbook Pro, Asus revient avec son concept de laptop à deux écrans. Voici le nouveau ROG Zephyrus Duo 15 et oui, c’est bien à destination cette fois des gamers.

Asus profite donc du confinement pour officialiser son nouvel ordinateur portable ultra-fin à destination des gamers, le ROG Zephyrus Duo 15 qui propose non seulement un écran principal de 15″ mais aussi, juste au dessus du clavier d’un deuxième écran de 14,1″. La plus grosse différence avec ce que proposait le Zenbook Pro Duo, c’est de voir apparaitre le second écran avec une inclinaison de 13° facilitant grandement son usage, ce qu’il n’y avait pas auparavant. Cette inclinaison permet aussi d’introduire la nouvelle technologie Active Aerodynamic System ou AAS pour les intimes qui permet à l’écran secondaire de participer activement au système refroidissement.

Si l’écran principal de 15″ propose une définition 4K ou Full HD Ultra Fast (300Hz/3ms), il faut remarquer que l’écran secondaire de 14,1 », le ScreenPad Plus, propose une définition 4K (3840×1100), ce qui permet plus détails bien évidemment. Asus et ROG travaillent bien évidemment avec des développeurs pour le support de ce second écran. On devrait voir des premières intégrations dans des jeux comme League of Legends, Fortnite, CS:Go ou encore Dying Light 2. Mais ça ne se limite pas qu’aux jeux puisque le ScreenPad Plus devrait permettre aux streamers par exemple de mieux gérer leurs streams.

Concernant l’écran principal, l’utilisateur aura le choix au moment de l’achat, d’une dalle 4K fidèle en colorimétrie avec le support à 100% du gamut AdobeRGB et certifié Pantone ou d’une dalle Full HD mais avec un impressionnant taux de rafraichissement de 300Hz et un temps de réponse de 3ms. Dans tous les cas, les deux dalles sont compatibles Nvidia G-Sync. Et puisqu’on en est à parler de Nvidia, le Zephyrus Duo 15 propose une carte graphique Nvidia GeForce RTX2080 Super, le tout couplé avec un processeur Intel Core i7 ou  Core i9 Série H de 10ème Génération, jusqu’à 48Go de RAM, jusqu’à 2To de SSD, de l’USB-C compatible Thunderbolt 3 (PD et Display Port 1.4), du WiFi 6.

Le ROG Zephyrus Duo 15 fait au final que 20,9mm d’épaisseur pour un poids de 2,4kg. La batterie a une capacité de 90Wh et pourra se recharger avec un chargeur dédié quand on a besoin d’une recharge rapide mais aussi via USB-C puisque le Zephyrus Duo 15 est compatible Power Delivery (PD).

Pas de prix encore et on parle d’une disponibilité pour le second trimestre 2020.

Apple laisse dorénavant certaines applications outrepasser les règles de l’App Store

Par Remi Lou
Crédits : Apple

Depuis toujours, les règles de l’App Store d’Apple sont très strictes. La firme californienne ne laisse pas la possibilité aux développeurs de permettre à leurs utilisateurs d’effectuer un achat hors App Store, afin de s’assurer de recevoir les fameux 30% de commission que la firme s’octroie à chaque achat. Cette fameuse règle avait par ailleurs porté préjudice à Apple par le passé. Netflix ou encore Spotify, notamment, ont longuement pesté contre les conditions imposées par Apple. Le géant du streaming suédois avait même déposé une plainte contre la firme devant la Commission Européenne, jugeant qu’Apple jouait à la fois le rôle d’arbitre et de joueur, en s’octroyant les 30% de commission tout en poussant en avant sa propre application de streaming musical, Apple Music. Plus récemment, cette fameuse « taxe Apple » était également invoqué sur les raisons qui poussent la firme à interdire les applications de cloud gaming sur son store, qui permettaient de contourner les règles de l’App Store en renvoyant vers un catalogue externe de jeux vidéo.

Vers un assouplissement de la « taxe Apple » ?

La firme de Cupertino serait-elle en train d’assouplir cette fameuse règle ? Si l’on en croit The Verge, Apple aurait fait une exception dernièrement. Alors qu’Amazon Prime Video – l’app de streaming vidéo de la firme fondée par Jeff Bezos – tentait auparavant de contourner les règles de l’App Store en renvoyant vers des pages web pour acheter ou louer des contenus, elle permet désormais de le faire directement depuis l’application iOS et tvOS.

« Apple a un programme établi pour les fournisseurs de vidéo par abonnement premium qui permet d’offrir certains avantages aux utilisateurs — incluant l’intégration avec l’application Apple TV, la prise en charge d’AirPlay 2, les applications tvOS, la recherche universelle, la prise en charge de Siri et, lorsque possible, l’authentification unique ou “zero sign-on”. Sur certaines applications de divertissement vidéo premium comme Prime Video, Altice One et Canal+, les clients ont l’option d’acheter ou de louer des films et séries TV en utilisant le moyen de paiement associé à leur abonnement préexistant » précise Apple dans un communiqué relayé par The Verge, concernant cette exception. Ce changement inattendu dans la politique de la firme pourrait-il se généraliser à l’avenir ? Rien n’est moins sûr.

Apple iPhone 11 (64 Go) -...
3 348 Commentaires
Apple iPhone 11 (64 Go) -...
  • Écran LCD Liquid Retina HD 6,1 pouces
  • Résistant à la poussière et à l’eau (jusqu’à 2 mètres pendant 30 minutes maximum,...
  • Double appareil photo avec ultra grand-angle et grand-angle 12 Mpx, mode Nuit, mode Portrait et...
  • Caméra avant TrueDepth 12 Mpx avec mode Portrait, vidéo 4K et ralenti
809,00 EUR
Vérifier le prix

[Exclusif] Entretien : comment les hackers peuvent tromper les véhicules autonomes ?

Par Felix Gouty
Une Tesla Model 3.
Crédits : Vlad Tchompalov / Unsplash.

La cyber-criminalité ne cible pas seulement des ordinateurs, des serveurs ou des données web. Elle peut aussi s’attaquer à des objets bien plus insolites, comme des voitures autonomes, pour en détourner les technologies d’intelligence artificielle. En sachant que le nombre de véhicules autonomes pourrait bien dépasser le demi-million d’ici seulement quelques années (selon la société d’analyse industrielle Gartner), ces derniers deviennent donc des cibles de grand intérêt pour les plus malveillants des hackers. Le laboratoire privé de recherche avancé des cyber-menaces de la société de cyber-sécurité McAfee s’est récemment intéressé de plus près à ce sujet et a identifié une méthode très pernicieuse de cyber-attaque : le “model hacking.” Thomas Roccia, chercheur en vulnérabilité et en identification des nouvelles menaces chez McAfee, nous en a dit un peu plus.

Quel est le but de votre travail ?

Thomas Roccia : Identifier les tendances de la cyber-criminalité et les potentielles nouvelles cyber-attaques dans un futur proche. Que ce soit celles qui exploitent des failles de logiciels – comme on l’a vu récemment chez Microsoft avec Windows – ou de l’intelligence artificielle d’un objet connecté. Une fois le sujet identifié, notre travail consiste à identifier les faiblesses avant les attaquants et, toujours en amont, de comprendre comment et pourquoi ils pourraient les exploiter.

Plus récemment, avec les progrès actuelles du secteur, les menaces des véhicules connectées et autonomes sont devenues un sujet très important chez McAfee. Nous avons ainsi découvert une nouvelle méthode de cyber-attaque, appelée “model hacking”, qui les cible. Nous sommes parvenus à la décrypter dans le cadre d’une étude menée sur la caméra MobilEye de type Q3 et sa technologie d’intelligence artificielle, qui sont embarquées sur de nombreux véhicules autonomes dont les Tesla Model S et Model X.

Qu’est-ce que le “model hacking” ?

L’Adversarial Machine Learning, que nous appelons “model hacking” chez McAfee, est un moyen de contourner les algorithmes de classification et d’analyse automatisés, utilisés dans le cadre de “machine-learning” de technologies d’intelligence artificielle. C’est une méthode de cyber-attaque qui ne cible que des caractéristiques propres aux images analysées par un algorithme. Son objectif essaie de contourner la mécanique d’identification des images – comme des panneaux de signalisation, pour les IA des caméras de véhicules autonomes.

Le “model hacking” appliqué aux véhicules autonomes peut donc provoquer des accidents. Pour l’instant, les voitures Tesla, par exemple, ne sont pas totalement autonomes et requièrent encore une surveillance et un contrôle humain pour véritablement fonctionner. Cependant, en extrapolant, on peut considérer que ce genre de scénario sera parfaitement faisable dans les dix prochaines années.

Quelles formes peut prendre cette méthode de cyber-attaque ?

Elle peut prendre deux formes que nous appelons “white-box attack” et “black-box attack.” La première demande à avoir accès à tous les paramètres de l’IA ciblée : le code de son algorithme et la base (ou modèle) de données utilisée pour l’entraîner. La seconde – comme ce qui s’est passé avec nos tests de “model hacking” sur la caméra MobilEye – n’a pas accès au code ou n’a pas la connaissance complète de son fonctionnement. Elle se déroule en externe et joue aléatoirement sur des paramètres visuels pour en retirer les réactions qu’elle souhaite. Pour résumer, il y a le “model hacking” clé en main et le “model hacking” à l’aveugle, où les seuls outils sont les cibles physiques analysées par l’algorithme visé.

Comment les hackers parviennent-ils à tromper les véhicules autonomes ?

Cela dépend de l’objectif et de la cible. Un attaquant peut “empoisonner” l’algorithme directement, en accédant physiquement à son code-source. Ou alors il peut s’en prendre à l’input ou à l’image analysée par l’algorithme, en la modifiant pour en détourner son interprétation. Dans le cas de l’étude menée par les chercheurs de McAfee, l’idée était de montrer qu’en modifiant seulement légèrement le trait d’un chiffre d’un panneau de limitation de vitesse, il était possible de pousser un véhicule autonome à ne pas l’interpréter correctement et donc à mettre en danger ses passagers.

L’idée est à la fois de tromper l’algorithme et la vigilance humaine. L’attaquant n’a pas besoin de modifier des caractéristiques spécifiques d’une image, il lui suffit de la détourner. Le tout, pour lui, est simplement que la tromperie ne soit pas remarqué par un œil humain. Cependant, pour obtenir une réponse accidentelle et malveillante précise qu’il souhaite générer, l’attaquant doit étudier les caractéristiques analysées par l’IA. S’il ne modifie pas la bonne caractéristique, la mauvaise interprétation induite peut être tout autre, voire même ne pas être mauvaise.

Le “model hacking” peut-il impacter d’autres types de cible ?

N’importe quelle technologie qui embarque du “machine-learning.” Le “model hacking” peut, par exemple, être utilisé dans la conception de logiciels malveillants. Aujourd’hui, il y a de plus en plus d’attaquants qui étudient ce genre de pratiques et qui arrivent à détourner les contres sans être détectés.

Quelles solutions existent aujourd’hui pour le contrer ?

Aujourd’hui, nous sommes capables d’utiliser du “bruit” pour empêcher certaines attaques de “model hacking.” Ce “bruit” consiste à l’injection de données aléatoires dans l’algorithme ciblé. Ces données supplémentaires font partie de l’architecture de l’algorithme et lui permettent d’apprendre à reconnaître les faux signaux ou les caractéristiques trompeurs. Elles lui donnent la possibilité d’apprendre à éviter les mauvaises interprétations, que cherchent à générer les attaquants par le “model hacking.” Pour trouver les bonnes données à ajouter, il faut néanmoins parvenir à étudier plus complètement le fonctionnement d’un algorithme et ses faiblesses. C’est notamment ce que nous tentons d’accomplir dans nos expériences.

Cette nécessité de la vigilance humaine signifie-t-elle que l’IA reste aujourd’hui assez “naïve” ?

Tout à fait. Aujourd’hui, quand on parle d’intelligence artificielle, on parle en réalité principalement de “machine-learning” sur des algorithmes de classifications de volume de données – rien de plus. On peut néanmoins considérer que le domaine est en pleine effervescence et qu’il est arrivé à un point majeur dans son évolution. Mais il lui reste encore du chemin à parcourir.

De mon avis personnel, aux vues de l’évolution des technologies d’IA depuis les années 1920, 1930 puis 1940, je pense que l’IA parviendra relativement rapidement à perdre cette “naïveté”. Selon moi, et cela reste de la spéculation, il ne suffira que de 5 à 10 ans pour qu’elle devienne plus “mature” et atteigne 100% d’autonomie dans certains domaines, comme celui des véhicules connectés.

Bonus : quels films ou séries pertinents sur l’intelligence artificielle conseillerez-vous ?

J’apprécie beaucoup la série Westworld qui, en plus d’être divertissante, réussit à reprendre pas mal de nouvelles technologies et pas seulement celles liées à l’IA. Je pense notamment à l’impression 3D, pour la fabrication des robots humanoïdes. La façon dont la série les exploite est très intéressante et permet réellement de se projeter. On espère que de tels progrès se réaliseront un jour (en moins tragiques, espérons-le ; NDLR) mais au moins, la série permet de révéler les travers de l’humanité face à de tels bonds technologiques. Cela dit, avant d’en arriver là, je pense qu’on a un peu de temps. (rires)

Côté cinéma, je vous conseille les films Ex-Machina, qui fait un portrait intéressant de la relation entre l’humain et l’IA, et Transcendence où Johnny Depp transfère son esprit dans un ordi. Si vous ne les avez pas vu, voilà de quoi garnir vos listes “à voir” pendant ce confinement ! (rires)

[Bon Plan] 15% de réduction avec le code PFMIFAN15 sur les produits Xiaomi, voici les meilleures offres !

Par Gregori Pujol

Code promo : PFMIFAN15

Trottinette électrique Xiaomi M365 à 254,99 euros

On ne présente plus cette excellente trottinette électrique de Xiaomi ! D’un poids de 12,5kg, cette trottinette électrique peut aller jusqu’à 25km/h et dispose d’une batterie de 280Wh. Elle est également équipée de LED à l’avant et à l’arrière, d’un frein ABS et se plie en 3 secondes. Enfin, elle est connectée à votre smartphone et offre une autonomie d’environ 30 km.

Profiter de l'offre

Xiaomi Mi 9T 128Go + 6Go à 259 euros

Avec le Mi 9T, Xiaomi propose un smartphone haut de gamme à un prix défiant toute concurrence. L’appareil dispose d’un écran AMOLED borderless de 6,39 pouces FHD+ sans encoche ni poinçon, équipé d’un lecteur d’empreinte sous l’écran. La dalle couvre d’ailleurs 91,9% de la face avant. Il affiche un système de caméra rétractable dit pop-up, tandis que la partie dorsale laisse entrevoir un joli design « holoreflexif ».

Profiter de l'offre

Côté hardware, il embarque un SoC Snapdragon 730, 6 Go de RAM et 64 Go de stockage (non extensible), ainsi qu’une batterie de 4000 mAh. La connectique est complète avec une puce NFC, un port USB-Type-C et un jack 3,5 mm. La photo sera assurée par un triple module dorsal avec un APN principal de 48 Mpx (un IMX582) ouvrant à f/1,75, couplé à un grand-angle de 13 Mpx (f/2,4) et un téléobjectif de 13 Mpx (f/2,4).

Xiaomi Dreame V10 à 203 euros

Le Dreame V10 est multifonctionnel et satisfera les plus maniaques. Il nettoie les sols, les lits, les voitures… et mêmes les claviers. L’appareil est livré avec 5 outils de nettoyage pour s’attaquer à tout type de sol : une brosse-rouleau principale souple, une brosse nettoyante anti-acariens, une brosse à épousseter 2 en 1, un embout suceur 2 en 1 plat passe partout et un tube extensible. Le tout facilement rangeable dans un dock de chargement mural.

Profiter de l'offre

Un aspirateur-balai puissant

L’aspirateur embarque un moteur basé sur la troisième génération des moteurs brushless à haute vitesse de 100000 rpm Space 3.0 Turbo, optimisé pour plus d’efficacité, avec une puissance est de 450W, qui assure une puissance d’aspiration totale de 140AW et 22000Pa.
Même si la puissance a été augmentée, cela n’a pas eu de répercussions sur l’autonomie, qui va jusqu’à 60 minutes, et s’offre même 25% d’autonomie en plus en mode «Strong». Le Dreame V10 bénéficie aussi du système de refroidissement SMART COOL 3.0 qui est spécialement conçu pour optimiser les performances du moteur et de la batterie.

L’aspirateur balai Dreame V10 dispose, pour la première fois d’un nouveau système de réduction et absorption du bruit nommé Gedebao. Il s’agit d’une mousse spécialement conçue pour réduire les bruits d’aspiration de l’aspirateur. Enfin, le Dreame V10 utilise un système de filtration cyclonique HEPA qui peut capturer les poussières et les allergènes jusqu’à 99,9%.

Xiaomi Redmi Note 8 4Go + 128Go à 160 euros

Successeur du populaire Redmi Note 7, ce nouveau modèle embarque notamment un écran de 6.3 pouces avec une définition 2340 x 1080 pixels, et il est alimenté par un processeur Qualcomm Snapdragon 665 octa-core. Le Redmi Note 8 embarque à l’arrière une caméra principale de 48 mégapixels, un deuxième appareil photo de 8 mégapixels, ainsi qu’un double capteur de 2 mégapixels. Devant, on retrouve un appareil photo de 13 mégapixels.Il est aussi équipé d’un d’une capacité de 64 Go ou 128 Go (+ port microSD) avec 4 ou 6 Go de RAM, et une batterie de 4 000 mAh, le tout sous MIUI 10 basé sur Android 9 Pie. Ses dimensions sont de 8.35 mm x 158.3 mm x 75.3 mm pour 190g.

Profiter de l'offre

 

Xiaomi Dreame V9 à 152 euros

Le Dreame V9 est multifonctionnel et satisfera les plus maniaques. Il nettoie les sols, les lits, les voitures… et mêmes les claviers. L’appareil est livré avec 4 outils de nettoyage pour s’attaquer à tout type de sol : la brosse extra-douce avec moteur intégré pour les planchers de bois et carreaux de céramique, la brosse à acariens pour les matelas et tissus, le pinceau pour les claviers par exemple, la buse plate pour les coins et crevasses. Le tout facilement rangeable dans un dock de chargement mural.

Le design léger (1,5 kg sans la tête) et fonctionnel du Dreame V9 permet de vider en un clic son contenu et de nettoyer très facilement toutes ses pièces, puisqu’elles sont toutes lavables (sauf le moteur).

Profiter de l'offre

Un aspirateur-balai complet

Equipé d’une structure aérodynamique et associé à une technologie à 9 cyclones, le Dreame V9 offre une aspiration de 100 AW et jusqu’à 100 000 tr / min. Cet aspirateur-balai est puissant mais également silencieux avec un niveau sonore de 72 dB en mode silencieux. Autre atout, l’appareil sépare efficacement les particules de poussière sans s’obstruer. Il offre une aspiration jusqu’à 30 minutes, capable de nettoyer 160 m² avec une seule charge.

Enfin, le Dreame V9 possède un moteur spécialisé qui aide à éliminer les acariens et autres allergènes. Doté d’un filtre HEPA, l’aspirateur permet de capturer jusqu’à 99,97% des particules aussi petites que 0,3 micron – telles que la poussière, le pollen, les squames d’animaux domestiques, les cheveux, la fourrure, etc.

Xiaomi JIMMY JV51 à 101 euros

Cet aspirateur balais Xiaomi JIMMY JV53 est un concurrent des Dyson, mais avec un rapport qualité/prix imbattable. Ce dernier embarque donc un moteur numérique 100 000 tr / min avec une puissance d’aspiration effective de 125Wa (425W) en mode Turbo et un bruit jusqu’à 78dBa. On retrouve notamment une filtration HEPA avec taux d’élimination de 99,97% et il offre un diamètre de 50 mm avec une grande entrée d’air. Sa batterie au lithium amovible promet une autonomie jusqu’à 45 minutes. Enfin, le volume de son bac à poussière est de 0.5 litre, la partie principale est assez légère avec 1,46kg, et il est livré avec plusieurs brosses (anti-acariens, sol, cheveux, etc.).

Profiter de l'offre

 

Xiaomi Redmi Airdots à 21 euros

Très similaire aux Xiaomi AirDots, cette version Redmi embarquent une autonomie est de 4 heures en utilisation (40mAh), mais le boîtier de rechargement (300mAh) offre lui une autonomie de 12 heures ce qui permet trois recharges complètes avant de devoir brancher le tout sur secteur. Cette paire d’écouteurs “true wireless” utilise le Bluetooth 5.0.

Profiter de l'offre

Robot aspirateur Roborock S5 Max à 419 euros

Dévoilé à l’IFA 2019 de Berlin à la rentrée, le Roborock S5 Max est un aspirateur-robot connecté qui fait partie des plus complets du marché. En plus de l’aspiration du sol, le Roborock S5 Max propose de laver votre sol avec sa serpillère intégrée et son réservoir de 290 mL capable de nettoyer près de 200 m² de surface sans jamais avoir besoin de remettre de l’eau. Bien sûr, il dispose de toutes les fonctionnalités typiques de la marque, avec notamment la présence d’une dizaine de capteurs intégrés dont un télémètre laser, ce qui permet à l’aspirateur-robot d’appréhender son environnement avec précision et de dresser une carte du logement nettoyé.

Profiter de l'offre

Xiaomi Mi Band 4 à 25

Le Mi Smart Band 4 est équipé d’un tout nouvel écran couleur AMOLED, permettant aux utilisateurs de visualiser les statistiques, les messages et les notifications de fitness. Il est également équipé d’une batterie de 135 mAh et offre jusqu’à 20 jours d’autonomie. En plus des fonctions de suivi de santé et de l’activité des générations précédentes, le Mi Smart Band 4 offre maintenant un mode de suivi de la nage. Ses dimensions sont de 46.9 x 17.9 x 12 mm pour un poids de 22g.

Profiter de l'offre

 

Le Mi Smart Band 4 conserve un design (les bracelets du Mi Band 3 sont mêmes compatibles), mais offre une toute nouvelle interface utilisateur pour une navigation facile, une fonction de verrouillage automatique lorsqu’elle est retirée du poignet de l’utilisateur et des commandes pour la lecture de musique sur les smartphones.

Robot aspirateur Roborock S50 à 279 euros

Le S50 est l’aspirateur référence chez Xiaomi. Complet, ce dernier fonctionne via l’app Mi Home et dispose de nombreuses fonctionnalités.

Profiter de l'offre

Balayage et nettoyage des sols

  • Double nettoyage: balayer d’abord puis nettoie le sol (jusqu’à 60 minutes)

Planification intelligente des itinéraires

Laser Distance Sensor (LDS) permet au robot de scanner son environnement à 360 degrés, 1800 fois par seconde, avec l’algorithme de localisation et de cartographie simultanées pour cartographier les intérieurs de votre maison, puis fournit des itinéraires de planification en temps réel, nettoyage des bords suivi par Nettoyage en Z en fonction de l’environnement

Télécommande APP

Zone de nettoyage personnalisée est disponible, un seul clic pour définir où vous voulez nettoyer avec la carte via l’app Mi Home sur votre téléphone

2000Pa Super Suction

Avec une forte puissance, le robot absorbe tous les débris, les billes d’acier, le soja, la poussière, le millet ou tout autre déchet.

Assistant puissant

  • Obstacle d’escalade de 2cm
  • Pare-chocs en caoutchouc de 2 mm
  • Capteur de pression LDS à 360 degrés
  • 4 capteurs d’escalier anti-chute
  • Capteur de bord laser 10mm
  • Mise hors tension automatique après avoir quitté le sol
  • Capteur automatique à recharge automatique

Crise sanitaire : la NASA se met au service de la recherche contre le virus

Par Felix Gouty
Crédits : Mat Hampson / Flickr.

En 1970, le vaisseau de la mission Apollo 13, alors en direction de la Lune, subissait une avarie majeure. Sur Terre, les ingénieurs de l’Agence aérospatiale américaine (NASA) n’ont eu seulement que quelques jours pour identifier le problème puis trouver une solution pour maintenir les astronautes en vie suffisamment longtemps afin de les ramener sains et saufs. La fin heureuse de cet accident leur a permis de prouver leur capacité à résoudre des problèmes, entrevus comme impossibles, en un temps record. Aujourd’hui, cinquante ans après, les nouveaux ingénieurs et scientifiques de la NASA veulent contribuer à leur tour à résoudre un problème majeur : celui que présente la pandémie de pneumonie virale COVID-19.

En effet, si le coronavirus SARS-CoV-2 s’est aujourd’hui propagé sur tous les continents habités de la planète, il fait plus particulièrement rage aux États-Unis où le nombre de malades a récemment dépassé les 200 000. La célèbre agence américaine a donc décidé de mettre à profit les connaissances et l’expérience de ses ingénieurs dans le but de trouver des solutions pour améliorer et accélérer la lutte contre la maladie. “Plusieurs des employés de l’agence ont exprimé leur volonté d’aider la nation à combattre le COVID-19 (et de) relever un tel défi, déclare l’administrateur en chef de la NASA, Jim Bridenstine, dans un communiqué. J’estime que la NASA doit saisir n’importe quelle opportunité où elle pourrait donner un coup de main et contribuer à participer à cette lutte.” Les ingénieurs de la NASA auront la possibilité de formuler des solutions pratiques sur la plateforme collaborative interne de l’agence, NASA@WORK, jusqu’au 15 avril. La direction de la NASA évaluera ensuite chaque proposition et optera pour celles qu’elle estime les plus réalisables et utiles. Les ingénieurs sont encouragés à proposer des solutions dans les domaines des équipements de protection pour le corps médical, de la conception d’appareils respiratoires ou de l’élaboration de modèles prédictifs sur l’impact socio-économique de la pandémie. Les propositions choisies seront ensuite partagées en “open-source” et pourront être reprises par n’importe quelle entreprise, institution ou gouvernement. Selon TechCrunch, la NASA contribue déjà à l’accélération de la recherche scientifique et médicale en la matière, en partageant la puissance de calcul de ses nombreux ordinateurs et certaines de ses technologies d’intelligence artificielle.

Promo
YYZYY Homme Classique Style...
61 Commentaires
YYZYY Homme Classique Style...
  • Nouvelle section plus épaisse
75,00 EUR −40,01 EUR 34,99 EUR
Vérifier le prix

PlayStation Plus : voici les très attendus jeux du mois d’avril !

Par Gregori Pujol

Pour ce mois, nous retrouvons le célèbre jeu de chez Naughty Dog ayant fait le succès de la PlayStation 4, Uncharted 4: A Thief’s End, ainsi que le jeu de voiture DiRT Rally 2.0 de chez Codemaster. Ces jeux seront disponible pour tout abonnés du PlayStation Plus du 7 avril au 4 mai.


Uncharted 4: A Thief’s End

À nouveau projeté dans le dangereux milieu de la pègre, Nathan Drake doit décider ce qu’il est prêt à sacrifier pour sauver ceux qu’il aime. Rejoignez Drake, Sam, Elena et Sully dans une aventure épique autour du monde, à travers des jungles insulaires, des villes animées et des sommets enneigés à la recherche d’un trésor perdu.

DiRT Rally 2.0

DiRT Rally 2.0 vous invite à arpenter les circuits de rallye les plus emblématiques du globe, dans les véhicules tout-terrain les plus puissants jamais conçus. Mais n’oubliez pas que la moindre erreur peut mettre fin à votre étape.

PS4 Slim 1 To F avec 2ème...
2 078 Commentaires
PS4 Slim 1 To F avec 2ème...
  • Contient :
  • La PS4 Slim 1To noire
  • Deux manettes DS4 noires
399,99 EUR
Vérifier le prix

Huawei : si les États-Unis renforcent les sanctions, la Chine contre-attaquera

Par Remi Lou

Huawei et les États-Unis se battent en duel depuis l’année dernière, et l’embargo américain qui empêche la firme chinoise de collaborer avec des entreprises américaines pour motif de sécurité nationale. Résultat, depuis la fin de l’année dernière, Huawei doit se passer des services de Google sur ses smartphones, dont, notamment, ses derniers Huawei P40, P40 Pro et P40+, à la fiche technique pourtant particulièrement alléchante. Mais si Huawei est parvenu à maintenir de bons résultats l’année dernière, malgré une inquiétude concernant son futur et ses ventes à l’international, là où les services Google semblent indispensables sur un smartphone, le constructeur a indiqué le 31 mars que l’année 2020 pourrait marquer un fort ralentissement de ses bénéfices.

Néanmoins, si la firme est déjà suffisamment impactée par les mesures prises par le gouvernement de Donald Trump, elle a affirmé qu’elle ne se laissera pas faire si les États-Unis décidaient de renforcer encore davantage les sanctions à son égard. En effet, les États-Unis ne manquent pas d’idées pour contraindre Huawei à jeter l’éponge. Dernièrement, le gouvernement américain imaginait une nouvelle mesure qui pourrait contraindre Huawei à abandonner, faute de solution. Cette proposition suggérait de contraindre les fabricants de puces à demander systématiquement une licence provenant du gouvernement américain pour utiliser des technologies américaines. Concrètement, cette mesure empêcherait Huawei de fabriquer ses propres SoC mobile, les Kirin, puisque celles-ci sont fabriquées chez TSMC, sous-traitant utilisant des technologies américaines. Bien sûr, si les États-Unis ont actuellement d’autres problèmes à gérer, à cause de la pandémie de coronavirus COVID-19 qui touche de plein fouet leur territoire, nul doute qu’une fois la crise sanitaire passée, cette guerre avec Huawei pourrait reprendre de plus belle.

« Lorsqu’on l’attaque, l’Empire (du milieu) contre-attaque »

Eric Xu, PDG de Huawei, l’a affirmé lorsqu’il annonçait les résultats du groupe : « le gouvernement chinois ne se contentera pas de rester sur le côté et regarder Huawei passer à la casserole. » Mais plus que des paroles en l’air, Huawei propose déjà des pistes pour faire pression sur les États-Unis dans le cas où le gouvernement américain décidait de renforcer ses sanctions. « Pourquoi le gouvernement chinois n’interdirait-il pas l’utilisation de puces 5G ou de stations de base alimentées par puces 5G, de smartphones et d’autres appareils intelligents fournis par des entreprises américaines, pour des raisons de cybersécurité ? » a ainsi déclaré Eric Xu.

Une chose est sûre, la guerre commerciale qui oppose les États-Unis à la Chine – dont Huawei n’est que la victime collatérale – n’est pas prête de se terminer. Au vu des circonstances actuelles, dans lesquelles la Chine en rémission pourrait être un allié de poids afin de fournir du matériel médial aux Américains, Donald Trump pourrait-il changer de mentalité à l’avenir ?

 

Youtube prépare une nouvelle application inspirée de Tiktok

Par Julie Hay
Crédits : Sarah Kurfess / Unsplash.

Tiktok aura fait une entrée fracassante sur le marché des réseaux sociaux. L’application chinoise est très populaire auprès des jeunes, un constat qui ne semble pas vraiment du goût de Youtube. La filiale de Google ne se laisse pas abattre pour autant et prépare déjà sa riposte. Selon le média américain The Information, la firme plancherait sur un Feed à ajouter à son application pour permettre à ses utilisateurs de publier de courtes vidéos musicales comme sur Tiktok. Il faut dire que la firme pourra compter sur sa large bibliothèque musicale depuis le lancement de Youtube Music. Pour l’instant, les détails de cette nouvelle application restent encore secrets, mais il y a fort à parier qu’elle reprendra la majeure partie des fonctionnalités de l’application chinoise. Sobrement intitulée Shorts, elle devrait arriver cette année sur nos applications à en croire le média américain.

Ce n’est pas la première fois que Youtube s’empare d’une fonctionnalité concurrente puisqu’elle avait ajouté les stories à son application, en s’inspirant d’Instagram et Snapchat. Une fonctionnalité dont le succès n’est plus à prouver selon la PDG du groupe Susan Wojcicki. “Nous avons ajouté les stories à Youtube et nous avons vu nos créateurs s’engager dans le processus. C’est un exemple de contenus très courts. Donc nous allons continuer à innover dans tous les formats, comme les vidéos très-courtes.” La durée de ces contenus pour être limitée à 15 secondes pour permettre aux créateurs d’innover avec cette contrainte. Reste à voir si le succès sera au rendez-vous. Facebook préparerait aussi une application similaire, pour reconquérir le cœur des jeunes internautes. Il faut dire que le premier réseau social mondial n’a plus vraiment la cote chez les moins de 20 ans et qu’il faudra trouver une nouvelle manière de les intéresser.

Neewer Kit d'éclairage...
412 Commentaires
Neewer Kit d'éclairage...
  • Sont inclus dans ce kit : (1) Éclairage annulaire à LED SMD, (1) trépied, (4) filtre...
  • Éclairage annulaire LED SMD à intensité variable : l'anneau de lumière LED SMD réglable et...
  • Trépied robuste : réglable entre 88,5 cm et 200 cm ; dispose d'un filetage 1/4" sur le haut....
  • Filtre de couleur blanc/orange : les filtres fournis sont utilisés pour modifier les effets...
79,99 EUR
Vérifier le prix

La NASA va étudier de plus près les particules à l’origine des tempêtes solaires

Par Felix Gouty

Le soleil est perpétuelement en fusion.

L’Agence américaine aérospatiale (NASA) veut poursuivre les travaux de la sonde Parker Solar Probe. En décembre 2019, cette dernière révélait de nouvelles informations sur les vents et les orages solaires. Ces événements météorologiques réguliers sont engendrés par la projection de particules ionisantes qui, en quelque sorte, s’entrechoquent avec le champ magnétique des planètes autour du Soleil, comme celui de la Terre. La NASA veut en savoir plus sur ces événements et ces particules afin de formuler des solutions plus efficaces pour protéger les astronautes de leurs effets néfastes potentiels. Elle a donc confié cette tâche à des astrophysiciens de l’université du Michigan et aux ingénieurs de son Jet Propulsion Laboratory, en Californie, à travers la nouvelle mission SunRISE, pour Sun Radio Interferometer Space Experiment (ou “expérience spatiale de radio-interféromètre solaire”).

Cette dernière consiste en la conception puis le lancement d’une cohorte de six mini-satellites, appelés CubeSats. Pas plus grand qu’un grille-pain, chacun stationnera en orbite autour de la Terre et fera face au Soleil pour en surveiller les émissions électromagnétiques. Ensemble, les six CubeSats, espacés d’environ 10 kilomètres les uns des autres, incarneront l’équivalent d’un large radio-télescope. Ils intercepteront et enregistreront la moindre émission électro-magnétique à basse fréquence émanant de l’activité solaire et partageront ses informations avec le réseau de communications paraboliques Deep Space de la NASA. Les données seront ensuite rassemblées par les astronomes sous la forme de cartes 3D retraçant l’origine des projections de particules solaires, leur trajet dans l’espace ainsi que leur vitesse de propagation. Cette troupe satellitaire devrait être la première à réussir à modéliser les lignes de perturbation du champ magnétique produite par le Soleil. Ce modèle ainsi créé devrait permettre aux astronomes de mieux évaluer l’ampleur des effets de notre étoile sur le champ magnétique et donc, potentiellement, sur les astronautes envoyés dans l’espace. Les CubeSats de la mission SunRISE devraient être lancés en juillet 2023. D’ici là, la nouvelle sonde de l’Agence spatiale européenne (ESA), Solar Orbiter, aura déjà rejoint le voisinage de Parker Solar Probe.

Emarth 70 mm Télescope...
215 Commentaires
Emarth 70 mm Télescope...
  • 【Magnification Haute】 Longueur focale de 360mm (f/5.1) et ouverture de 70mm, glace opticale...
  • 【Optiques de haute qualité】 Les oculaires interchangeables avec une lentille de 3x Barlow...
  • 【Installation sans outil】 Cet télescope est facilement et vite à s’intaller et...
  • 【Trépied Réglable 】 il permet d’avoir beaucoup positions différentes de vision avec un...
78,95 EUR
Vérifier le prix

Ces personnalités Tech qui soutiennent le bitcoin et les cryptomonnaies

Par Thibaut Boutrou
Crédits : Sam Churchill / Flickr.

Bill Gates

Nous débutons avec un cas un peu partagé, Bill Gates, célèbre fondateur de Microsoft est un fervent défenseur de la technologie Blockchain. Il est en revanche un peu moins convaincu par le bitcoin. Ses premières sorties étaient pourtant positives, dès 2014, il complimentait bitcoin en disant qu’il était « meilleur qu’une monnaie ». Plus tard, il a quelque peu retourné sa veste en dénonçant la spéculation qui entourait ce marché et les activités illégales qui y ont été rattachées pendant un temps. Il n’en demeure par moins que sa dernière action avant de quitter Microsoft en mars 2020 a été de débloquer 1.4M de dollar pour le développement de solution financière basée sur blockchain pour le continent africain.

Mark Zuckerberg

Ce n’est plus un secret pour personne, Facebook travaille depuis plusieurs années sur le lancement de sa propre cryptomonnaie, le Libra qui devrait sortir au cours de l’année 2020 selon les dernières annonces officielles. Une annonce qui avait divisé le monde des cryptomonnaies entre ceux qui se réjouissaient de la nouvelle, expliquant qu’elle participerait massivement à la démocratisation de ces technologies auprès du grand public. Et ceux pour qui une cryptomonnaie contrôlée par facebook serait finalement un retour en arrière. Un sujet complexe mais terriblement intéressant.

Elon Musk

Le fantasque CEO de Tesla et de SpaceX n’a jamais caché son soutien à la technologie blockchain et aux cryptomonnaies bien qu’il ne s’exprime que rarement sur le sujet. Il maintient néanmoins que nous en sommes aux prémices de cette révolution et selon lui, bitcoin ne sera pas la principale cryptomonnaie dans les années à venir.
Il s’amuse régulièrement sur twitter à poster des tweet mystérieux sur les cryptomonnaies et notamment sur le « DogeCoin », une cryptomonnaie sans aucun intérêt soutenu par la communauté sans aucune raison.
“L’argent en papier est en train de disparaître et la crypto est un moyen bien plus efficace de transférer de la valeur, c’est sûr.”

Xavier Niel

Il était évident que le serial entrepreneur français Xavier Niel ne pouvait pas manquer le train de la Blockchain et des Cryptomonnaies. S’il ne s’est que peu exprimé sur le sujet, il suffit de regarder ses investissements pour comprendre que selon lui, la blockchain et les cryptomonnaies joueront un rôle dans les prochaines années. Il avait tout de même fait plusieurs sorties médiatiques pour soutenir Libra, la cryptomonnaie de Facebook dans laquelle il a investi avec Iliad, la maison-mère de free. En parallèle, il soutient de nombreux projets français utilisant la technologie blockchain par le biais de son fond Kima venture comme Ledger, Paymium, Sorare,…etc.

Jack Dorsey

Son nom est moins connu en France, Jack Dorsey n’est autre que le co-fondateur et actuel PDG de twitter. Il est l’un des plus grand supporter de Bitcoin et lui ne s’en cache pas du tout, il est ce qu’on appelle un cryptoenthousiaste. Il estime que Bitcoin pourrait être « notre seule occasion d’aligner toutes les communautés et tous les pays du monde ».
“Le monde va finir par avoir une seule monnaie, internet n’aura qu’une seule monnaie. Je pense personnellement que ce sera le bitcoin”

Richard Bronson

Le charismatique milliardaire britannique à la tête de Virgin Group est convaincu du potentiel des cryptomonnaies. Il pense que ces technologies seront vectrices de grande innovation notamment dans le domaine du paiement. Cependant, il canalise souvent son enthousiasme en expliquant que ces changements se feront progressivement et non sans difficulté.

« J’ai investi dans Bitcoin parce que je crois en son potentiel, la capacité qu’il a de transformer les paiements mondiaux est très excitante. »

La liste des soutiens est encore longue, nous réaliserons un second article consacré aux personnalités de la finance qui soutiennent ces technologies.

Il est intéressant de constater que malgré l’appui de personnalité reconnue à travers le monde, la légitimité de la blockchain et des cryptomonnaies n’est pas encore parfaitement établie. Le chemin parcouru sur la démocratisation s’est nettement accéléré ces dernières années et il y a fort à parier que ces technologies font encore évoluer et faire parler d’elles dans le futur.

Hier — 1 avril 2020Journal du Geek

Confinement : Il faudra plus de 40 heures pour faire ce marathon des films Ghibli, voici le programme !

Par Julie Hay
Crédits : Ghibli

Fondé en 1985 par Hayao Miyazaki et Isao Takahata, le studio Ghibli est un monument du dessin animé. Avec plus de 20 longs-métrages et 15 courts-métrages, les deux réalisateurs auront marqué une époque et permis à des millions d’enfants de découvrir l’animation japonaise. Pour tuer le temps et voyager depuis votre canapé, pourquoi ne pas se lancer dans un marathon des productions Ghibli. Vous pourrez voyager dans la campagne japonaise avec Mon Voisin Totoro ou dans l’Italie des années 20 avec Porco Rosso. De la fable écologique Princesse Mononoké aux aventures de Kiki la petite sorcière, il y en aura pour tous les goûts. On a dressé pour vous le programme d’un marathon, riche en exploration pour les amateurs d’animés et les novices, décliné en 10 jours. Au programme, plus de 40 heures de visionnage intensif avec les courts et long-métrages Ghibli. Notez qu’une bonne partie de ces film est disponible sur Netflix

Jour 1 :

  • Le Château dans le ciel ( 2 h 06)

  • Mon Voisin Totoro ( 1 h 28)
  • On your mark ( 7 min)
  • Ghiblies ( 20 min)

Jour 2 :

  • Le Tombeau des lucioles ( 1 h 33)
  • Kiki la petite sorcière ( 1 h 43)
  • Mei et le chaton bus ( 14 min)
  • Ghiblies 2 ( 24 min)

Jour 3 :

  • Souvenirs goutte à goutte ( 1 h 59)
  • Porco Rosso (1 h 42)
  • Le Jour où j’ai cultivé une étoile ( 16 min)

Jour 4 :

  • Je peux entendre l’océan ( 1 h 16)
  • Pompoko ( 1 h 59)
  • Monomou l’araignée d’eau ( 15 min)

Jour 5 :

  • Si tu tends l’oreille ( 1 h 51)
  • Princesse Mononoké (2 h 14)

  • Mr Pâte et la princesse oeuf (12 min)

Jour 6 :

  • Mes voisins les Yamada (1 h 44)
  • Le voyage de Chihiro (2 h 05)
  • La chasse au trésor (16 min)

Jour 7 :

  • Le Royaume des chats (1 h 15)
  • Le Château ambulant (1 h 59)
  • La chasse à la baleine (16 min)
  • Taneyamagahara no Yoru (27 min)

Jour 8 :

  • Les contes de Terremer (1 h 56)
  • Ponyo sur la falaise ( 1 h 43)

  • À la recherche d’une maison ( 12 min)

Jour 9 :

  • Arriettty et le petit monde des chapardeurs (1 h 35)
  • La colline aux coquelicots (1 h 32)
  • Iblard Jikan (30 min)
  • La grande excursion de Koro ( 14 min)

Jour 10 :

  • Le vent se lève ( 2 h 06)
  • Le compte de la princesse Kaguya ( 2h17)

  • Les souris sumo ( 13 min)
  • Boro la chenille (14 min)
Ghibli les artisans du rêve
79 Commentaires
Ghibli les artisans du rêve
  • 136 Pages - 04/05/2017 (Publication Date) - Ynnis Edition (Publisher)
12,50 EUR
Vérifier le prix

[Bon Plan] Le Xiaomi Mi Note 10 à 386 euros !

Par Gregori Pujol
Code promo : GBMIFANN10128
Crédits : Xiaomi

Le Mi Note 10 veut être le roi de la photo. En effet, ce smartphone est le tout premier a être équipé d’un capteur photo Samsung ISOCELL Bright HMX de 108 mégapixels (1/1.33” super sensor, 1.6μm 4-in-1 Super Pixel, f/1.69) accompagné de 4 autres capteurs, l’un de 12 mégapixels telephoto (zoom optique 2x, 1.4μm large pixel, f/2.0, dual PD, 6P lens) pour les portraits notamment, d’un autre de 2 mégapixels dédié aux photos de type macro (1.75μm pixel size, distance AF  de 2cm à 10cm), d’un grand angle de 20 mégapixels (117°, f/2.2) ainsi que d’un téléobjectif de 5 MPx (f/2.0) permettant un zoom de 5x en optique, 10x en hybride et jusqu’à 50x en mode digital zoom, sans oublier le Night mode 2.0 ! Notez qu’à l’avant on retrouve tout de même un capteur de 32 mégapixels (1.6μm 4-in-1 Super Pixel, f/2.0) pour des selfies…

Le Mi Note 10 est équipé d’un écran 3D incurvé de 6.47 pouces AMOLED Full HD+ 2340 x 1080 pixels (600nit (HBM) / 430nit (typ), Color contrast ratio: 400000:1 (min)) avec du Corning Gorilla Glass 5 devant et derrière. Son design est assez classique, pas de camera popup ici mais une petit encoche sur le devant. Il est propulsé par une processeur Qualcomm Snapdragon 730G gravé en 8nm (Kryo 470 CPU, Octa-core CPU, jusqu’à 2.2 GHz, Adreno 618 GPU) accompagné de 6Go de RAM+ 128Go de stockage (UFS 2.1). Compatible Hi-Res, 4G+, USB Type-C, Bluetooth/NFC, Wifi et GPS, ce Mi Note 10 dispose aussi d’un port jack 3.5mm et surtout d’une batterie de 5260mAh avec charge rapide (un chargeur de 30W est inclus dans la boite).

Spotify Kids arrive en France pour vaincre l’ennui

Par Julie Hay
Crédits : Spotify

Et si pour occuper nos chères têtes blondes pendant le confinement, on misait sur la musique. C’est du moins ce que propose Spotify avec sa nouvelle application. D’abord lancé en octobre dernier en Irlande, Spotify Kids arrive désormais dans nos vertes contrées.A l’heure où tous les enfants sont confinés, Spotify Kids offre une solution pour faciliter la vie des parents en proposant à leurs enfants de découvrir des musiques et des nouvelles histoires de manière sécurisée” explique Spotify dans un communiqué. Elle est accessible exclusivement pour les abonnés à l’offre Famille et promet de belles heures d’écoutes. Sans publicité, elle permettra aux bambins de profiter de 160 playlists (listes de lecture) conçues par les éditeurs de Spotify France. Les 5000 titres, dont la majorité en français, sont répartis dans plusieurs catégories selon l’âge des enfants. Pour accompagner chaque moment de la journée, l’application propose une playlist adaptée. Pour le lever ou le coucher, il y en aura pour tous les goûts. On retrouve plusieurs chanteurs jeunesse comme Henri Dès ou Vincent Malone. Des contes et histoires sont aussi disponibles et permettront aux petits de se divertir et de voyager depuis leur salon.

Pour les plus grands, il est possible d’écouter plusieurs titres français et internationaux comme Angèle ou Imagine Dragons. Comme sur la version adulte, l’enfant pourra définir ses musiques favorites grâce au bouton dédié. Il est possible d’ajouter plusieurs comptes pour que chaque enfant profite d’une expérience personnalisée. Ils peuvent aussi définir leurs avatars, l’accès aux paramètres est protégé en revanche par un code PIN. Dans son organisation, l’application est sensiblement identique à sa grande sœur, à la différence qu’elle ne propose pas de créer soi-même des playlists. La lecture hors-connexion n’est possible que lorsque des chansons ont été préalablement ajoutées aux favoris. Spotify assure que de nouveaux contenus rejoindront bientôt le catalogue et ajoute que l’expérience sera personnalisée avec la possibilité pour les parents de bloquer certaines musiques.

Ultimate Ears Boom 3 Enceinte...
2 633 Commentaires
Ultimate Ears Boom 3 Enceinte...
  • Son Spatialisé à 360 degrés: L'enceinte Bluetooth portable Ultimate Ears BOOM 3 offre un son...
  • Découvrez le Nouveau Magic Button: Avec le magic button intégré, l'enceinte bluetooth sans...
  • Une Charge sans Fil: Ultimate Ears BOOM 3 permet aux utilisateurs de charger leur enceinte sans...
  • Waterproof et Flotte: L’enceinte Bluetooth étanche peut être entièrement immergée dans...
105,27 EUR
Vérifier le prix

Canal+ en clair : France Télévisions demande une réparation financière

Par Julie Hay
Crédits : Canal+

Le 16 mars, Canal+ créait la surprise en rendant l’accès à sa chaîne cryptée gratuit, une mesure qui visait à divertir les Français assignés à résidence depuis le début du confinement. Ainsi, il était possible de visionner l’intégralité des programmes diffusés habituellement en crypté sur Canal+. Cette opération exceptionnelle n’a pas vraiment été du goût de ses concurrents et du CSA. L’institution avait d’ailleurs envoyé un courrier à la chaîne pour demander à la chaîne de ne pas prolonger cette gratuité au-delà de la date prévue : “l’opération lancée par Canal+ ne peut être que limitée dans la durée, car elle est de nature à altérer l’équilibre entre les chaînes payantes et gratuites. Elle est de nature à remettre en cause la chronologie des médias et pose des questions vis-à-vis des autres diffuseurs et ayants droit.” Les chaînes gratuites ont souscrit des contrats d’exclusivité en clair sur certaines productions et cette mise à disposition remet en cause ces exclusivités et la chronologie des médias. Si Canal+ et OCS peuvent diffuser un film 8 mois après son exploitation en salles, les chaînes gratuites ne peuvent le faire qu’après 22 ou 30 mois.

Aux protestations de TF1 et M6 s’ajoutent celles de France Télévisions, qui demande désormais une réparation financière pour double préjudice. Selon Le Film Français, la lettre indique que Canal+ a pris “la liberté de diffuser des œuvres pour lesquelles vous ne disposiez pas des droits en clair”. C’est notamment le cas pour le film Venise n’est pas en Italie, qui a été diffusé le mercredi 18 mars. Le groupe dénonce également une “concurrence déloyale engendrée entre les différentes antennes”. Il faut dire que Canal+ a vu ses audiences augmenter jusqu’à atteindre 1,6, soit 0,4 point de plus sur un an. L’opération a pris fin le 31 mars et désormais la chaîne est redevenue cryptée. Reste à voir la réponse qu’apportera Canal+ à cette nouvelle polémique.

TV QLED 4K 138 cm Samsung...
28 Commentaires
TV QLED 4K 138 cm Samsung...
  • Téléviseur Qled 4K 138 cm
  • 3100 PQI - Motion Rate 200
  • 100 % du volume couleur
  • Quantum Processor 4K
749,00 EUR
Vérifier le prix

[Bon Plan] La PS4 1 To + 3 jeux à 380 euros + jusqu’à 76 euros remboursés chez Rakuten !

Par Gregori Pujol
Profiter de l'offre chez Rakuten

La PS4 1 To + Horizon Zero Dawn + The Last of Us + Uncharted 4 pour 380 euros + jusqu’à 76 euros remboursés* chez Rakuten (pour les membres du Club Rakuten), de quoi s’acheter 1 ou 2 jeux supplémentaires !

*Multiplicateur de Rakuten Point valable sur inscription au Club R le mercredi 1 avril 2020 de 9h00 GMT +1 à 23h59 GMT +1 dans la limite de 20 000 Rakuten Point par utilisateur, sur l’ensemble du site Rakuten, à l’exception des produits de la catégorie “Livres neufs” et des produits assimilables dans la limite des stocks disponibles, frais de port non inclus. Ces Rakuten Point sont validés et utilisables à compter du 3ème jour suivant la date à laquelle la bonne réception du ou des articles a été confirmée et valables pendant une durée de trente (30) jours. Aucune transaction effectuée dans le cadre d’une activité commerciale ne donnera droit aux Rakuten Point. Pour plus d’informations sur les Rakuten Point, vous pouvez consulter le règlement : https://fr.shopping.rakuten.com/newhelp/reglement-club/

Snapchat lance un filtre en réalité augmentée pour encourager la distanciation sociale

Par Julie Hay
Crédits : Snapchat

Informer sur le coronavirus, c’est la priorité de tous les réseaux sociaux. À l’heure où l’épidémie sévit dans le monde, Snapchat se mobilise pour informer ses utilisateurs et leur proposer des outils nécessaires en cette période de crise.Cette fois-ci, la firme dévoile de nouveaux filtres dont le but premier est de faire respecter les mesures de distanciation sociale nécessaires au ralentissement de la propagation du virus sur le territoire. Snapchat, en partenariat avec l’OMS, a développé un nouveau filtre en réalité augmentée, qui permet d’évaluer les distances et ainsi de respecter le mètre d’écart recommandé par les organismes sanitaires. Pour l’utiliser, il faudra se rendre dans l’onglet des filtres et activer la fonctionnalité. Ensuite, le filtre évalue la distance qui vous sépare des autres personnes présentes devant vous et vous indique en vert ou en orange si vous respectez bien la distanciation sociale. Un autre filtre traite de la manière de se laver les mains et l’importance de ne pas se toucher le visage. Les deux filtres renvoient vers le site de l’OMS pour obtenir plus d’informations.

Informer est aussi au cœur des préoccupations de Snapchat qui s’associe avec plusieurs médias pour livrer une information sourcée et vérifiée. Dans la rubrique “Découvrir”, des organismes de presse publient des contenus comme “Stay Tuned” de NBC News par exemple. Enfin, Snapchat a lancé une émission avec Michel Cymes et Marina Carrere pour revenir sur l’actualité sanitaire et prodiguer des conseils essentiels. Dans le second épisode, le médecin revient notamment sur le traitement à la chloroquine et l’importance des tests pour déterminer son efficacité.

Samsung Galaxy A51 -...
173 Commentaires
Samsung Galaxy A51 -...
  • ÉCRAN INFINITY-O - 6,5’’ Super AMOLED
  • QUADRUPLE CAPTEUR PHOTO - Mode Macro + Ultra Grand Angle
  • UN PUISSANT CAPTEUR PRINCIPAL - 48 MP pour des photos nettes
  • DES SELFIES PARFAITS - Capteur Frontal 32 MP
302,00 EUR
Vérifier le prix

[Test] Samsung Galaxy A51 VS Galaxy A71 : lequel choisir ?

Par Elisa

Fiche technique du Galaxy A51 et du Galaxy A71

  Galaxy A51 Galaxy A71
Écran - Ecran Super AMOLED de 6,5 pouces
- Définition Full HD+ (1080x2400)
- Densité 405ppp
- Poinçon au centre
- Ecran Super AMOLED Plus de 6,7 pouces
- Définition Full HD+ (1080x2400)
- Densité 393ppp
- Poinçon au centre
SoC et GPU - Exynos 9611
- ARM Mali G72 MP3
- Snapdragon 730
- Adreno 618
Mémoire - 4 Go de RAM
- 128 Go de mémoire interne
- Port MicroSD jusqu'à 512 Go
- 6 Go de RAM
- 128 Go stockage
- Port MicroSD jusqu'à 512 Go
Coloris - Noir prismatique
- Bleu prismatique
-Blanc prismatique
- Noir prismatique
- Bleu prismatique
-Blanc prismatique
Appareil photo - Capteur principal de 48 mpx, ouverture f/2
- Capteur ultra grand-angle de 12 mpx, FoV 123° et ouverture F/2.2
- Capteur de profondeur de 5 mpx, ouverture f/2.2
- Capteur Macro 5 mpx, ouverture f/2.2
- Stabilisation électronique
- Vidéo en 4K jusqu'à 30 i/s

- Capteur frontal de 32 mpx, ouverture f/2.2
- Capteur principal de 64 mpx, ouverture f/1.8
- Capteur ultra grand-angle de 12 mpx, FoV 123° et ouverture F/2.2
- Capteur de profondeur de 5 mpx, ouverture f/2.2
- Capteur Macro 5 mpx, ouverture f/2.4
- Stabilisation numérique
-Vidéo en 4K jusqu'à 30 i/s

- Capteur frontal de 32 mpx, ouverture f/2.2
Audio - Haut-parleur mono
- Prise jack 3,5mm
- Haut-parleur mono
- Prise jack 3,5mm
Batterie - 4000 mAh
- Charge Rapide 15W
- Port USB-C
- 4500 mAh
- Charge Rapide 25W
- Port USB-C
Connectivité - USB-C
- Lecteur d'empreintes optique sous l'écran
- Bluetooth 5.0
- NFC
- GPS, GLONASS, Beidou, Galileo
- WiFi 5
- 1x nano-SIM
- 2x SIM
- 4G LTE
- Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac
- USB-C
- Lecteur d'empreintes optique sous l'écran
- Bluetooth 5.0
- NFC
- GPS, GLONASS, Beidou, Galileo
- WiFi 5
- 1x nano-SIM
- 2x SIM
- 4G LTE
- Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac
Logiciel - Android 10
- One UI 2.0
- Android 10
- One UI 2.0
Taille et Poids - 158.5 x 73.6 x 7.9 mm
- 172g
- 163.6 x 76.0 x 7.7 mm
- 179g
Prix 379 € 479 €
Aperçu Produit Evaluation Prix
Nouveau Apple iPad Pro... Nouveau Apple iPad Pro... 2 Commentaires 872,61 EUR Vérifier le prix
Samsung Galaxy A71 -... Samsung Galaxy A71 -... 20 Commentaires 399,00 EUR Vérifier le prix

L’écran, principale différence

Au premier coup d’oeil, le A51 et A71 sont presque identiques en terme de design : un smartphone avec un dos effet verre avec un motif prismatique, surmonté d’un objectif photo rectangulaire à 4 objectifs positionnés en L et à l’avant un écran poinçonné au centre. Sur ce point-là, leur différence réside dans leurs dimensions et donc également du poids : on a alors une dimension de 163.6 x 76.0 x 7.7 mm et 179g pour le Galaxy A71 et 158.5 x 73.6 x 7.9 mm pour 172g pour le Galaxy A51. Une différence qui se ressent surtout une fois le téléphone en main.

Qui dit dimensions différentes, dit forcément écran différent. Les deux téléphones sont équipés d’une dalle en Full HD+ et Samsung précise que le A71 bénéficie de la technologie Super AMOLED Plus et Super AMOLED pour le A51, un détail qui importe peu puisque la résolution est la même. Cette dalle est donc de 6,5 pouces pour le Galaxy A51 et de 6,7 pour le A71. Cette différence de taille dépend donc des goûts de chacun et avec laquelle on est le plus à l’aise. On remarque cependant que les angles de vision et le contraste sur le A51 sont moins bons que sur le A71, ce qui a tendance à détériorer le rendu des couleurs quand on compare les deux téléphones.

Comme pour le A51, le A71 bénéficie du capteur d’empreinte sous l’écran et comme pour l’autre smartphone, il n’est pas super rapide et a parfois même du mal à reconnaître notre empreinte.

Et enfin, comme précisé plus tôt, les deux nouveaux milieux de gamme de Samsung sont équipés d’un écran poinçonné au centre. Ces capteurs avant sont identiques en terme de résolution (32 mpx), mais le contour noir autour de celui du Galaxy A71 est plus gros et semble occuper plus de place au centre que celui du A51 et se remarque donc plus quand on regarde du contenu vidéo.

Une différence au niveau de la photo

Les Samsung Galaxy A51 et A71 sont équipés tous les deux d’un module photo rectangulaire avec 4 objectifs positionnés en L dont 3 sont similaires :

  • Capteur ultra grand-angle de 12 mpx, FoV 123° et ouverture F/2.2
  • Capteur de profondeur de 5 mpx, ouverture f/2.2
  • Capteur Macro 5 mpx, ouverture f/2.4

Le 4e objectif photo est alors ce qui différencie le A51 du A71 : le premier est doté d’un capteur principal de 48 mpx avec une ouverture f/2, alors que le deuxième bénéficie d’un capteur principal de 64 mpx avec une ouverture f/1.8, avec donc une meilleure définition et une plus grande ouverture, sur le papier. Car en réalité, la différence n’est pas flagrante.

Elle se voit légèrement sur les clichés pris en plein jour : on remarque que le A51 laisse entrer plus de lumière pour accentuer le contraste. On remarque que la netteté est moins bonne sur certains petits détails d’un cliché pris avec le A51, comparé à une photo prise avec le A71.

Le zoom du A71 est également meilleur que le A51 car ce dernier a tendance à donner un effet de bande dessinée, comme on avait vu lors de notre test.

Les deux smartphones ne sont pas vraiment bons en mode photo de nuit. Le A51 nous avait déjà déçus sur ce point et au final le A71 n’est pas franchement mieux. Tous les deux ont un temps de pose assez long, ce qui apporte certes de la lumière supplémentaire, mais qui facilite également le flou sur le rendu final. Après, pour cette gamme de smartphones, c’est suffisant, mais par moment on ne voit pas la différence entre un cliché pris avec le mode nuit et sans.

Une vraie différence de performances ?

La différence de prix des deux smartphones s’explique également par la différence de processeurs : le Galaxy A51 est équipé du SoC Exynos 9611 couplé à 4 Go de RAM, alors que le A71 profite lui du Snapdragon 730 avec 6 Go de RAM. Avec le test Geekbench notamment, on s’aperçoit directement de cette différence de performance entre le A51 et le A71. Lors de cessions de jeu sur PUBG, on remarque moins de réactivité et plus de moments saccadés sur le A51 que sur le A71, qui se débrouille largement mieux.

Samsung a également équipé les deux téléphones de batteries différentes. Le Galaxy A51 bénéficie d’une batterie de 4000 mAh, et le Galaxy A71 est équipé, pour sa part, d’une batterie de 4500 mAh. Si cet écart semble signifiant, on comprend quand même que le besoin en autonomie n’est pas le même, étant donné que le A71 en demande plus notamment à cause de son processeur. Donc, au final, les deux smartphones ont eu un temps de batterie assez similaire et tiennent facilement une journée complète.

Aperçu Produit Evaluation Prix
Nouveau Apple iPad Pro... Nouveau Apple iPad Pro... 2 Commentaires 872,61 EUR Vérifier le prix
Samsung Galaxy A71 -... Samsung Galaxy A71 -... 20 Commentaires 399,00 EUR Vérifier le prix

Gamescom 2020 : vers un événement maintenu quoi qu’il en coûte ?

Par Remi Lou

La Gamescom, c’est l’un des rendez-vous incontournables du jeu vidéo dans le monde. Le salon se tient, depuis 2009, à Cologne en Allemagne, et succède à la Games Convention, autre salon historique du secteur vidéoludique. Malgré l’annulation successive de la plupart des événements à travers le monde, les organisateurs du salon allemand de la Gamescom 2020 ont fait savoir qu’ils ne comptent pas annuler la prochaine édition du salon, qui doit se dérouler 25 au 29 août prochain, et ce malgré la pandémie de coronavirus COVID-19 qui fait des ravages en Europe, et dans le monde. Si les organisateurs se montrent confiant quant à la tenue de l’événement, ils n’en reste pas moins sceptique sur le déroulé d’un salon physique, qui pourrait être remplacé cette année par un événement sur un nouveau format, entièrement en ligne, suivant la progression de l’épidémie.

In view of #COVID19, existing digital formats such as #gamescom: Opening Night Live and gamescom now will be significantly expanded. Whether #gamescom2020 will take place as usual or as a digital gamescom will be determined in mid-May.
➡https://t.co/1nm0bdbIDz pic.twitter.com/BlOgsOfuBD

— gamescom (@gamescom) March 31, 2020

« Une évaluation sera effectuée mi-mai sur la manière dont la Gamescom peut se dérouler à Cologne, tout en prenant en compte les dernières nouvelles sur le coronavirus avec les autorités compétentes. Si un événement sur place est possible, il y aura également plus d’informations à ce stade sur les changements à apporter afin d’assurer pleinement la sécurité des visiteurs. Cela a été organisé avec les exposants, et tous les plans initiaux pour la Gamescom se poursuivent à toute allure. Les visiteurs recevront un remboursement des billets déjà payés et les exposants seront remboursés en totalité des paiements effectués à Koelnmesse si l’événement ne peut pas avoir lieu dans la ville de Cologne, par ordre officiel. » Les organisateurs précisent qu’ils réfléchissent à de nouveaux formats pour cette année, mais qu’ils restent certains d’organiser l’événement quoi qu’il en coûte. « Compte tenu de la crise, nous développons désormais tous les formats numériques afin que la Gamescom 2020 puisse se dérouler de manière numérique dans tous les cas » ont-ils précisé dans un communiqué.

Huawei : les applications Google bientôt dans l’App Gallery ?

Par Remi Lou

La perte des services et applications de Google a sans aucun doute freiné la progression démentielle de Huawei à l’international, depuis l’embargo américain qui empêche la firme de collaborer avec des entreprises américaines. Depuis, les nouveaux smartphones du géant chinois sont livrés sans les services associés à la firme de Mountain View, ce qui les rend bien moins intéressants hors de leur pays d’origine. C’est notamment le cas du Huawei Mate 30 Pro de la fin d’année dernière, mais aussi de ses derniers Huawei P40, P40 Pro et P40 Pro+, à la fiche technique pourtant extrêmement impressionnante. Pour autant, le constructeur chinois ne baisse pas les bras et continue sur sa lancée, sans Google, et compte pour cela sur le développement fulgurant de son propre écosystème gravitant autour de son App Gallery, son équivalent maison au Play Store.

Pour autant, même si le constructeur met largement en avant l’App Gallery, il faudra encore certainement du temps à Huawei pour l’imposer dans le monde, alors que Google domine très largement le secteur. Si l’espoir d’un allègement des sanctions du gouvernement de Donald Trump semble désormais s’être envolé, Huawei a quelques idées derrière la tête pour récupérer au moins les applications de Google, à défaut de ses services GMS.

Les apps Google sur l’App Gallery, comme sur l’App Store d’Apple ?

« Nous espérons que les services Google pourront être disponibles via notre store App Gallery, tout comme ils le sont sur l’App Store d’Apple » a ainsi déclaré le PDG de Huawei. En prenant l’exemple d’Apple, le constructeur chinois fait mouche. Les iPhone disposent en effet des différentes applications proposées par Google, et cela même s’ils n’utilisent pas les Google Mobile Services, et qu’ils tournent sous iOS, et pas Android. Ainsi, il serait théoriquement possible pour Google de proposer ses différentes apps sur le store de Huawei, en tant que développeur tiers, sans venir contrevenir aux sanctions américaines à l’égard de la firme chinoise. L’idée ne semble pas saugrenue, d’autant plus que Google a déjà démontré son intérêt de collaborer à nouveau avec Huawei, et aurait même déposé plusieurs recours auprès du gouvernement américain, sans succès. Le seul point bloquant reste, à ce jour, l’embargo US, auquel les constructeurs ne peuvent, légalement, se déroger. Reste maintenant à savoir si cela est bel et bien possible dans la pratique, mais ce début de solution a au moins le mérite d’être posé.

Par ailleurs, un autre problème se pose pour Huawei, puisque selon le Financial Times, ses derniers smartphones comporteraient des composants provenant de Qualcomm, Skyworks, ou encore Qorvo, toutes des entreprises américaines. Si cela s’avérait vrai – ce qui n’est absolument pas prouvé – Huawei aurait alors enfreint les conditions imposées par les États-Unis, ce qui pourrait amener le gouvernement américain à renforcer encore davantage ses sanctions, et ainsi détruire cette possibilité de laisser Google publier ses applications sur l’App Gallery. Quoi qu’il en soit, l’affaire semble encore loin de se terminer… 

Promo
Huawei P40 Pro Smartphone...
  • Pour l'achat d'un smartphone Huawei P40 ou P40 Pro entre le 26 Mars et le 20 Avril, une Huawei...
  • Le HUAWEI P40 Pro utilise l’interface EMUI et les HUAWEI Mobile Services (HMS) . Cela...
  • Quadruple caméra ultra vision conçue avec Leica
  • Zoom SuperSensing 50x
1 099,00 EUR −150,00 EUR 949,00 EUR
Vérifier le prix

Le FBI alerte sur les failles de sécurité de Zoom

Par Julie Hay
Crédits : Zoom

Depuis le début de confinement, de nombreux salariés expérimentent le télétravail. Pour ralentir la propagation du virus, plusieurs pays ont appelé les entreprises à autoriser leurs employés à travailler de chez eux et à utiliser les outils de téléconférence pour communiquer. Zoom a fait une entrée remarquée sur le marché, mais cette popularité met aussi en lumière des problèmes de sécurité et de confidentialité. En effet, alors que la firme annonce que les communications sont cryptées de bout à bout, The Intercept dévoile la réalité de la situation. Selon le média américain, il n’en est rien. La firme n’hésite pas à proposer sa propre définition du chiffrement bout en bout. Si les données vidéo et audio sont bel et bien chiffrées, elles peuvent être facilement décryptées par Zoom. À ce constat, s’ajoute l’utilisation d’un SDK de Facebook qui partageait automatiquement les informations sur l’ordinateur de l’internaute. Parmi les informations récoltées, on retrouve des précisions sur la machine, la localisation, mais aussi le fournisseur d’accès. Rapidement, Zoom a mis à jour son application pour mettre fin au partage des données avec Facebook. Cela n’a pas empêché l’application d’être à nouveau au cœur d’une polémique.

NBC News: The FBI in Boston is warning people of "Zoom-bombing", when unauthorized people enter video conference sessions.

They say two schools were victims in Massachusetts. In one instance someone yelled profanities, in another someone was seen on camera with swastika tattoos

— Tom Winter (@Tom_Winter) March 30, 2020

Le FBI a publié un guide à ce sujet et alerte les internautes sur les “zoom bombing”, lorsqu’une personne s’invite de manière arbitraire dans une conférence la conversation peut-être la cible des plaisantins mais aussi des espions. Il est d’ailleurs possible de venir écouter une conférence sans que les autres utilisateurs ne le remarque. En mars, dans le Massachusetts, un individu s’est invité dans un cours en ligne et “a hurlé des obscénités et crié l’adresse de la professeur”. Un cas qui n’est pas isolé et qui présente de grands risques dans le cas de conférence professionnelle confidentielle. Il est en revanche possible de configurer quelques outils pour que l’organisateur soit alerté dès que quelqu’un rejoint le live et de mettre un mot de passe sur les conversations. Dans un communiqué, Zoom semble avoir éclairci quelques points d’ombres et assure que “nos réunions sont les vôtres. Nous ne les surveillons ni ne les stockons même après la fin de votre réunion, sauf si nous sommes invités à les enregistrer et à les stocker par l’hôte de la réunion. Nous alertons les participants via l’audio et la vidéo lorsqu’ils rejoignent des réunions si l’hôte enregistre une réunion, et les participants ont la possibilité de quitter la réunion.” La firme explique aussi que toutes les conversations enregistrées sont stockées sur un Cloud sécurisé et que les données ne sont pas revendues.

ASUS Vivobook E406MA-BV280TS...
10 Commentaires
ASUS Vivobook E406MA-BV280TS...
  • Ecran : 14'' HD
  • Processeur : Intel Celeron N4000
  • Mémoire : 4Go de RAM
  • Stockage : 64Go EMMC
299,00 EUR
Vérifier le prix

La Belgique se met à la 5G dans plus de 30 communes

Par Felix Gouty

La pandémie de pneumonie virale COVID-19 ne semble pas arrêter le monde des télécommunications de tourner. En Belgique, l’opérateur téléphonique semi-public, Proximus, va commencer à déployer dès aujourd’hui le réseau de cinquième génération – ou 5G – sur 30 communes du territoire. Selon le journal belge Libre Éco, ce déploiement s’effectue avant même que de nouvelles antennes téléphoniques ne soient installées ou que l’attribution des nouvelles fréquences ne soient décidés. Proximus promettrait néanmoins de délivrer “le meilleur réseau Gigabit de Belgique” et assurerait que cette connexion 5G prototypique offrira une vitesse de communication 30% supérieure à celle de la 4,5G déjà en place.

L’opérateur compte aussi en profiter pour accélérer l’installation de la fibre optique dans davantage de foyers belges. Proximus aurait en effet pour objectif de la proposer à 2,4 millions de demeures d’ici 2025, soit 800 000 de plus que prévues initialement, et un million supplémentaire en 2026. Il dépasserait ainsi les 3 millions de foyers desservis quatre ans avant son objectif de départ – à savoir, 2030. Du côté de la France, le partage des bandes de fréquence, orchestré par l’Arcep (l’Autorité de régulation des télécoms), serait a priori toujours en cours de négociations entre les différents opérateurs français. Le déploiement de la 5G sur le territoire français est bien prévu cette année mais ne sera pleinement effectif qu’en 2030. Les forfaits téléphoniques pour en profiter ne feront surfaces qu’à partir de cet été. Orange sera l’un des premiers opérateurs français à en proposer en juin ou juillet prochain. Quant à SFR, il commercialise déjà plusieurs smartphones compatibles 5G. Le plus grand réseau 5G du monde appartient donc pour le moment à la Chine, qui l’a déployé en novembre dernier dans 50 premières grandes villes de son territoire, grâce à 80 000 stations de base installées dans toute le pays. 100 millions de Chinois seraient déjà abonnés et profiteraient de ce réseau.

SAMSUNG G977B Galaxy S10 5G -...
2 Commentaires
SAMSUNG G977B Galaxy S10 5G -...
  • Smartphone sous systeme Android 9 0 (Pie)
  • Ecran de 6 7'' - 4G Oui
  • Memoire interne 256 Go - RAM 8 Go
  • Appareil photo de 12 + 12 + 16 Mégapixels
780,00 EUR
Vérifier le prix

AKG N400 : Samsung lance de nouveaux écouteurs true wireless avec réduction de bruit

Par Remi Lou
Crédits : Samsung

Bien discrètement, la firme sud-coréenne vient de lancer des nouveaux écouteurs true wireless estampillés AKG, marque audio acquise par Samsung il y a de cela quelques années. Ceux-ci arrivent seulement un mois après le lancement des Galaxy Buds+, les nouveaux écouteurs sans fil de la marque destinés à accompagner ses derniers Galaxy S20, Galaxy S20+ et Galaxy S20 Ultra. Pour autant, les N400 d’AKG ne manquent pas d’arguments et feraient eux aussi d’excellents compagnons pour les nouveaux fleurons de la marque, mais aussi pour n’importe quel autre appareil doté du bluetooth.

Avec les AKG N400, Samsung a enfin ses AirPods Pro

Particulièrement réputé sur le secteur de l’audio, AKG souhaite venir concurrencer les tenors du secteur avec les N400, comme les Sony WF-1000XM3 ou encore les AirPods Pro d’Apple. Mais si ces deux paires d’écouteurs sont autant plébiscités, c’est notamment parce qu’elles apportent la réduction de bruit active (ANC), là où les Galaxy Buds+ de Samsung n’en dispose pas. Ce sera donc à AKG de venir combler cette lacune chez Samsung, avec les N400 et leur réduction de bruit active prometteuse. Côté look, on se retrouve avec produit assez ressemblant aux Galaxy Buds+ de Samsung, sauf que la marque affichée est bien AKG. On retrouve un boitier de recharge ovale assez compact (compatible recharge Qi), ainsi que la paire d’écouteurs true wireless au design intra-auriculaires, trois paires de stabilisateurs, et quatre paires d’embouts de différentes tailles pour s’adapter aux oreilles de tout un chacun. Ces écouteurs sont certifiés IPX7 et sont, de ce fait, résistants à l’eau (jusqu’à 1 mètre de profondeur pendant 30 minutes).

Crédits : Samsung

Pour les contrôles, on bénéficie de commandes tactiles placées à même les écouteurs, qu’il sera possible de personnaliser directement depuis l’application compagnon d’AKG. Enfin, côté autonomie, AKG annonce 6 heures d’utilisation sans réduction de bruit, et une heure de moins lorsqu’elle est activée. Une seule recharge complète des écouteurs serait possible avec le boitier fourni. Pour finir, AKG annonce la prise en charge des derniers codecs SBC et AAC, et une réponse en fréquence de 10 à 20 kHz. La qualité sonore devrait être largement satisfaisante, grâce aux deux haut-parleurs de 8,2 mm placés dans chaque écouteur. Les AKG N400 n’ont pas encore été annoncés en France, mais seulement en Corée du Sud, où ils seront vendu pour l’équivalent de 170 euros (hors taxes). Pour l’heure, Samsung n’a pas communiqué de date de sortie pour la France.

Promo
Sony WF-1000XM3 Écouteurs...
1 693 Commentaires
Sony WF-1000XM3 Écouteurs...
  • Une réduction de bruit exceptionnelle grâce au processeur HD QN1e s'adaptant parfaitement à...
  • Jusqu'à 24 heures d'autonomie grâce à son boîtier de rechargement
  • Fonction Quick Attention permettant de réduire votre musique et d'amplifier les sons...
  • Contrôlez la réduction de bruit, prenez vos appels et choisissez votre musique grâce aux...
250,00 EUR −26,00 EUR 224,00 EUR
Vérifier le prix

[Bon Plan] Le nouveau Xiaomi Mi 10 (8+128Go) déjà à 659 euros !

Par Gregori Pujol
Code promo : GBMI10EU

 

Une référence pour 2020 ?

Le Xiaomi Mi 10 est le digne successeur du Mi 9. Le smartphone offre tout ce dont on est en droit d’attendre d’un appareil haut de gamme en 2020. On retrouve ainsi un bel écran AMOLED de 6,67 pouces au taux de rafraichissement de 90 Hz et aux bordures extrêmement réduites. Cette dalle bénéficie par ailleurs d’une luminosité exemplaire de 1 120 nits. Exit la caméra frontale rétractable de son prédécesseur, puisqu’on retrouve sur le Mi 10 un poinçon situé en haut à gauche de la dalle, à l’instar des Galaxy S20, renfermant un capteur de 20MP. Le poinçon risque certainement de s’imposer comme l’un des nouveaux standards en 2020, quand on sait que la plupart des nouveaux smartphone haut de gamme prévu dans les prochains mois devraient, eux-aussi, opter pour cette caractéristique, comme le OnePlus 8, ou encore le futur Huawei P40 Pro.

À l’arrière, on profite d’un dos en verre du plus bel effet, ce qui permet évidemment au smartphone d’être compatible avec la recharge sans fil de 10W. La recharge par câble pourra se faire à 30W ce qui permettra de remplumer sa batterie de 4 780 mAh à la vitesse de l’éclair. C’est d’ailleurs sur ce dos qu’on retrouve le modèle photo du Mi 10. Disposé à la verticale, ce bloc photo comprend pas moins de quatre capteurs, avec un principal de 108 MP, un ultra grand-angle de 13 MP, un capteur ToF de 2 MP et un objectif Macro de 2 MP. En façade, profitez d’un capteur de 32MPx pour vos selfies. Enfin, à l’intérieur, on retrouvera le SoC Snapdragon 865 de Qualcomm, et jusqu’à 12 Go de RAM LPDDR5. La puce permet en outre à tous les Mi 10 d’être compatibles avec la 5G par défaut, mais aussi avec le WiFi 6 et le Bluetooth 5. Enfin, le stockage débute à 256 Go pour finir à 512 Go. Il tourne sous MIUI 11 basé sur Androide.

Crise sanitaire : QuakeCon est annulée, une première dans l’histoire du jeu vidéo

Par Felix Gouty
Le jeu-vidéo Quake.
Crédits : id Software / GT Interactive.

La pandémie de pneumonie virale COVID-19 aura eu raison de la PAX East, de la Game Developers Conference, de l’E3 2020 et d’une autre institution dans le milieu des conventions et festivals de jeu vidéo. ZeniMax Media, entreprise propriétaire des studios et éditeurs vidéoludiques id Software et Bethesda, a annoncé l’annulation de la 25ème édition de la QuakeCon, qui devait se tenir du 6 au 9 août près de Dallas, au Texas.“Bien que nous savons pas dans quel état sera la pandémie actuelle en août, nous avons qu’il sera impossible d’achever le travail de planification et d’organisation, avec nos partenaires, nos exposants et nos volontaires, nécessaire au succès de la QuakeCon”, déclare ZeniMax Media dans un communiqué.

An update on QuakeCon 2020: pic.twitter.com/1FYUauI7PY

— QuakeCon (@QuakeCon) March 31, 2020

La QuakeCon rassemble chaque année des milliers de joueurs, soucieux de découvrir les nouveautés des studios cités. Surtout, cet événement présentait une occasion pour eux de participer à des tournois et des “LAN parties” impliquant la série des jeux Quake. Ce dernier, descendant direct des premiers opus de la saga Doom, constitue l’un des premiers FPS multi-joueur en ligne. Des joueurs, incarnant des personnages librement inspirés de l’univers de Doom, s’y affrontent dans des arènes au style médiéval issues de différentes versions de l’histoire de l’humanité, envahies par un mystérieux être lovecraftien. Depuis près d’un quart de siècle, la QuakeCon est reconnue par certains comme le “Woodstock du jeu-vidéo multi-joueur.” Quake Champions constitue la dernière itération en date du célèbre FPS. Il est disponible en “free-to-play” sur PC, via Steam, depuis août 2018. En parallèle, id Software a récemment sorti la suite de son propre remake de Doom, appelée Doom : Eternal, que nous avons pu tester sur PC mais aussi sur Google Stadia.

Promo
Kiwistar Jeu de Logo Quake...
  • Forme de col: col rond avec coupe droite 1/2 bras
  • haute qualité avec un grand confort
  • 100% coton pour un confort de port élevé
22,00 EUR −3,00 EUR 19,00 EUR
Vérifier le prix

[Bon Plan] Le Xiaomi Redmi 8 32 Go à 97 euros !

Par Gregori Pujol
Code promo : BGdfyev1

Successeur du populaire Redmi 7, ce modèle embarque notamment un écran de 6.22 pouces avec une définition 1520 x 720 pixels, et il est alimenté par un processeur Snapdragon 439 Octa core. Le Redmi 8 embarque à l’arrière un module photo de 12.0MP + 2.0MP, contre 8MP en façade. Il est aussi équipé d’un d’une capacité de 32 Go (+ port microSD) avec 3 Go de RAM, et une batterie de 5 000 mAh, le tout sous MIUI 10 basé sur Android. Ses dimensions sont de 156.5×75.4×9.4mm pour 190g.

Cette offre n’est plus disponible ?

Si l’offre de cet article est victime de son succès, consultez le tableau ci-dessous pour dénicher le meilleur prix sur ce produit !

Sony reporte la plupart de ses films à l’année prochaine

Par Julie Hay
Crédits : Sony Pictures

L’épidémie impacte lourdement le cinéma et la fermeture des salles obscures force les géants de l’industrie à revoir leur calendrier des sorties. Les films qui devaient débarquer dans les salles dans les prochaines semaines sont évidemment reportés à une date ultérieure, mais ne sont pas les seuls concernés. The Verge dévoile la liste des productions qui ont changé de date de sortie. C’est le film pour enfants, Pierre Lapin 2 qui est le premier à voir sa date de sortie décalée. D’abord prévu en avril, le film n’arrivera pas sur nos écrans avant janvier 2021. Super Papa avec Kevin Hart sera finalement dévoilé au grand public le 10 février 2021 alors que GreyHound avec Tom Hanks n’a pas encore de nouvelle date de sortie. En juillet, on devait aussi découvrir deux long-métrages très attendus, Ghostbusters : Afterlife et Morbius. Il va falloir encore patienter. Sony semble avoir respecté l’adage “mieux vaut prévenir que guérir” et ne compte pas sur une réouverture des cinémas avant juillet prochain. Ainsi, les deux films voient leur date de sortie repoussée à mai 2021 pour Ghostbusters et à mars 2021 pour Morbius. Uncharted, initialement prévu pour mai 2021 sortira finalement en août de la même année, alors que le sequel de Spider-Man a été reporté à une date encore inconnue. Voici la liste pour y voir plus clair.

  • USS Greyhound : la bataille de l’Atlantique – nouvelle date inconnue
  • Super Papa – 15 janvier 2021
  • Pierre Lapin 2 – 15 janvier 2021
  • Ghostbusters : Afterlife – 5 mars 2021
  • Morbius – 19 mars 2021
  • Uncharted – 8 octobre 2021
  • Untitled Sony/Marvel – nouvelle date inconnue

Sony n’est pas seul à revoir son programme puisque Wonder Woman 1984 n’arrivera finalement qu’en août prochain. Black Widow sera quant à lui reporté à une date ultérieure, qui n’a pas encore été communiquée par Marvel. Pour l’instant, la maison des idées ne donne aucune nouvelle d’Eternals prévu pour novembre 2020.

TV QLED 4K 138 cm Samsung...
28 Commentaires
TV QLED 4K 138 cm Samsung...
  • Téléviseur Qled 4K 138 cm
  • 3100 PQI - Motion Rate 200
  • 100 % du volume couleur
  • Quantum Processor 4K
749,00 EUR
Vérifier le prix

Crise sanitaire : c’est le moment de sortir votre imprimante 3D pour la bonne cause, rejoignez-nous !

Par Gregori Pujol

Les initiatives sont nombreuses durant cette période de Coronavirus. Il y en a beaucoup et nous avons décidé de parler plus précisément d’une qui nous tient à cœur et qui va vous permettre d’utiliser votre imprimante 3D pour la bonne cause. On se souvient du masque de plongée de Décathlon en Italie transformé grâce à l’impression 3D en appareil respiratoire d’urgence. Ici nous vous proposons un autre projet, tout aussi pertinent et vraiment utile aujourd’hui.

Une visière qui peut apporter beaucoup

En effet, pour protéger un peu plus nos soignants qui sont énormément exposés, il est possible de réaliser en impression 3D des visières de protection. Celle-ci ne va pas arrêter miraculeusement le virus, mais surtout permettre une protection supplémentaire du personnel lors de leurs interventions. Le modèle que nous utilisons se nomme Visor_frame_EUROPE_ISO838_v3, validé par des CHU et médecins, il est très simple à réalisé. Ce dernier peut être téléchargé gratuitement, et il s’imprime en 30 min/1h suivant votre imprimante (et quelques grammes de PLA). Ensuite, il vous faudra ajouter la visière plastique, idéalement du PVC transparent (150/200 microns) sur lequel vous devrez faire 4 trous et couper en arrondis les bouts du bas. Enfin, il ne vous reste plus qu’à assembler le tout et vous obtiendrez donc une visière de protection complète.

A Chelles et plus globalement en Seine et Marne, on s’organise

Habitant la commune de Chelles, je participe actuellement à l’opération “Visières solidaires 77”. Le but étant de regrouper un maximum de “Makers” possédant une/des imprimantes 3D pour en faire une sorte d’Usine Éphémère dédiée à cela. En collaboration avec la mairie, déjà une quinzaine de personnes et prés de 20 machines de toutes tailles, la production bas son plein, les livraisons s’enchaînent (CHU, médecins, infirmières, etc.) ! L’ensemble est entièrement gratuit et nous essayons d’aller le plus rapidement possible. Nous ne pouvons pas livrer tout le département de la Seine et Marne, mais si vous êtes disponible et intéressé par ce projet, n’hésitez pas à nous contacter rapidement via ce formulaire. Un grand MERCI au passage à Dagoma mais aussi Gearbest qui nous soutiennent en nous envoyant des imprimantes et du PLA. Vous avez du matériel ? Cela peut aussi nous intéresser, contactez-nous.

Si vous aussi vous faites des visières en impression 3D dans votre ville, votre département, votre région, n’hésitez pas à mentionner cela dans les commentaires de cet article. Il faut un minimum d’organisation, nous sommes encore en confinement et cela n’est donc pas possible de se regrouper ou de se déplacer comme bon nous semble. #RestezChezVous. Il est donc primordial pour que ce projet fonctionne et prenne de l’ampleur dans toute la France, de coordonner les choses localement, et de ne pas faire ça seul dans son coin. Une carte de la France Visière 3D COVID 19 est disponible sur Google Maps pour voir ce qui existe déjà prés de chez vous.

Dagoma, premier à mobiliser son parc d’impression 3D professionnelle

Afin de répondre aux besoins matériels des personnels soignants, particulièrement mobilisés, l’entreprise Dagoma située prés de Roubaix, a décidé de dédié ses 300 imprimantes 3D professionnelles à la production de visières de protection, destinées à limiter les risques de transmission en milieu médical. Validés en collaboration avec plusieurs médecins de CHU, 2 000 de ces visières vendues à prix coûtant ont déjà été livrées en quelques jours auprès de nombreux professionnels de santé et notamment l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris et plusieurs milliers sont en cours d’impression. Grâce à la mobilisation du parc d’imprimantes 3D professionnelles, 20 000 visières par semaine peuvent être produites.

Déterminé à venir en aide aux soignants, Dagoma est ouvert aux demandes et initiatives : covid-19@dagoma.fr

Fellowes 5376001 Couvertures...
580 Commentaires
Fellowes 5376001 Couvertures...
  • Faites bonne impression et améliorez le design de votre travail en permettant à la première...
  • Offrant une finition durable, protectrice et professionnelle à n'importe quelle présentation,...
  • Ces couvertures de reliure transparentes vous offrent une solution durable pour protéger vos...
  • Fellowes s'assure que vous trouverez la couverture de reliure idéale pour vos documents...

Steam instaure de nouvelles mesures de téléchargement pour alléger la bande passante

Par Felix Gouty
Crédits : Valve.

Chacun doit contribuer à alléger la bande passante pour limiter les risques de paralysie du réseau Internet mondial, en ces temps de confinement. Steam, la plateforme de jeu en ligne de Valve, l’a bien compris. Après Sony pour les propriétaires d’une PlayStation, et Microsoft pour les clients Xbox Live, c’est en effet au tour de Steam de prendre des mesures temporaires pour réduire le volume des données qu’elle accapare à la bande passante. “Peu importe la situation, nous savons que, lorsque vous êtes nombreux à rester chez vous et à vous connecter à Internet en utilisant la même bande passante, votre vitesse de connexion peut diminuer”, souligne Valve dans un communiqué, avec quelques conseils d’usage. Ces mesures concernent principalement la mécanique des mises à jour automatiques des différents jeux possédés par les joueurs. Ces dernières ne seront effectuées qu’en dehors des heures de pointe (si tant est que Steam reste ouvert) pour moins impacter le réseau. Néanmoins, les mises à jour continueront d’être enclenchées normalement pour des jeux lancés jusqu’à trois jours avant. De plus, forcer le lancement d’un jeu devrait le pousser à se mettre à jour et à contourner la règle. Pour limiter les abus, Steam a cependant rappelé aux utilisateurs qu’ils peuvent, par exemple, désactiver les mises à jour automatiques sur certains jeux.

Un autre week-end, un autre record

Le nombre de joueurs en ligne sur Steam et en partie, via Steam, le 31 mars 2020 à 13h50 (Crédits : Valve).

Si les mesures prises par Valve ne sont donc pas si drastiques qu’elles en ont l’air, c’est probablement aussi pour ne pas trop influencer le succès actuel sans précédent de Steam. En deux semaines, la plateforme a en effet battu cinq fois son propre record d’utilisation. Le samedi 29 mars, en fin d’après-midi, plus de 23 millions de joueurs à travers le monde s’étaient connectés simultanément sur le magasin en ligne ou sur un jeu vidéo par le biais de Steam. Ce nouveau record a ensuite été battu à son tour, près de 24 heures après, le dimanche 30 mars, en dépassant les 23,5 millions d’utilisateurs en ligne.

Valve  Software Wireless Steam...
3 398 Commentaires
Valve Software Wireless Steam...
  • Bouton Multi Directionnel
  • Type de connecteur: usb
  • Sans Fil
119,99 EUR
Vérifier le prix

Youtube : John Krasinski (The Office) lance son JT des bonnes nouvelles

Par Julie Hay
Crédits : John Krasinski

Si les nouvelles sont trop déprimantes à la télévision, John Krasinski a la solution. À l’heure où tous les médias parlent du coronavirus, le réalisateur et acteur dévoile son journal des bonnes nouvelles. Sobrement baptisé “Some Good News”, l’émission recense toutes les vidéos et publications sur les réseaux sociaux qui donnent du baume au cœur. Des applaudissements pour le personnel soignant à travers le monde, à la touchante première rencontre d’un grand-père avec sa petite fille, l’émission permet de s’évader depuis son salon. “Je suis John Krasinski, et si ce n’était pas clair jusqu’ici, je ne sais pas du tout ce que je fais” explique celui qui s’est improvisé présentateur de JT. Il a d’ailleurs profité du 15ème anniversaire de la série qui l’a fait découvrir pour nous offrir une interview exclusive de Steve Carell. Les deux acteurs se remémorent les meilleurs moments de la série disponible sur Prime Video, pour le plus grand plaisir des fans. Les deux acteurs ont d’ailleurs évoqué la possibilité d’une réunion et affirment qu’ils adoreraient voir tout le casting réuni pour un moment forcément mémorable. Reste à voir si John Krasinski dévoilera de nouveaux épisodes sur sa chaîne YouTube. Pour rappel, la sortie de son dernier long-métrage a été reporté à cause de l’épidémie. Sans Un Bruit 2 devait sortir sur nos écrans le 18 mars dernier.

Il n’est d’ailleurs pas le seul à vouloir divertir les internautes confinés dans le monde, puisque Chris Pratt s’est lancé dans la lecture d’un livre jeunesse et lance un appel au don pour aider les enfants dans le besoin. Eddie Redmayne, J.J. Abrams et Sophia Bush ont rejoint le mouvement, tout comme Chris Pratt et Jeff Goldblum.

TV QLED 4K 138 cm Samsung...
28 Commentaires
TV QLED 4K 138 cm Samsung...
  • Téléviseur Qled 4K 138 cm
  • 3100 PQI - Motion Rate 200
  • 100 % du volume couleur
  • Quantum Processor 4K
749,00 EUR
Vérifier le prix

Crise sanitaire : le Mondial de l’auto de Paris 2020 est annulé “dans sa forme actuelle”

Par Felix Gouty
Crédits : Thibault Le Mer / Flickr.

Au début du mois de mars, alors que la pandémie de pneumonie virale COVID-19 gagnait davantage l’Europe, le salon annuel de l’automobile de Genève (ou Geneva Motor Show) a été annulé. De nombreux constructeurs automobiles – comme BMW ou Koenigsegg – ont donc dû se débrouiller, à travers des conférences diffusées en direct mais à distance, pour effectuer leurs nouvelles annonces et présenter leurs nouveaux modèles. Aujourd’hui, alors que la France est en confinement et ses hôpitaux saturés par le nombre grandissant de malades, c’est au tour du Mondial annuel de l’automobile de Paris (alias Paris Motor Show) d’être contraint à l’annulation “dans sa forme actuelle.”

L’édition 2020 du Paris Motor Show ne devait pourtant pas avoir lieu dans l’immédiat, puisqu’elle était prévue du 1er au 11 octobre prochain. Ainsi, si cette décision a été prise, c’est davantage “au regard de la gravité de la crise sanitaire sans précédent face à laquelle le secteur automobile, frappé de plein fouet par l’onde de choc économique, joue aujourd’hui sa survie.” La fermeture des usines de production et les arrêtés prolongés d’activité semblent donc avoir eu raison de cette exposition prévue à Porte de Versailles. Comme le mentionnent les organisateurs dans un communiqué, le Paris Motor Show n’est pas encore entièrement annulé et son festival périphérique, le Paris Motion Festival, voué plus largement à l’innovation et à la mobilité, reste encore une possibilité. En effet, “les parties Movin’On, Smart City et évènements hors-les murs ne sont pas, pour l’instant, remises en question”, indiquent les organisateurs. Par ailleurs, les organisateurs comptent aussi sur l’initiation de plateformes “B-to-B” (ou de professionnels à professionnels) en ligne et à distance pour ouvrir la voie aux nombreuses discussions et négociations économiques qui ont généralement lieu lors de ce type d’événements.

LEGO®-DC Comics Super...
872 Commentaires
LEGO®-DC Comics Super...
  • Cet ensemble sur le thème des super-héros inclut 2 nouvelles figurines LEGO : Batman et le...
  • La Batmobile comprend un cockpit pour figurine qui s'ouvre avec un tableau de bord détaillé,...
  • L'élément de flamme d'échappement tourne lorsque la voiture est poussée.
  • Cet ensemble LEGO Batman inclut le fusil à tenons du Joker et 10 éléments de chauve-souris...
29,99 EUR
Vérifier le prix

iPad Pro 2020 VS iPad Pro 2018 : on prend les mêmes et on recommence ?

Par Remi Lou
Crédits : JDG

Par surprise, Apple a profité de ce mois de mars 2020 pour renouveler son iPad Pro. Fleuron de sa gamme de tablette, l’iPad Pro 2020 ne manque pas d’arguments pour convaincre. On retrouve le design de son prédécesseur – qui n’a pas pris une ride – et quelques petits ajouts par-ci par-là. Si Apple a notamment communiqué sur la prise en charge du trackpad et de la souris depuis iPadOS 13.4, et a même présenté pour cela un tout nouvel accessoire, baptisé Magic Keyboard (et hors de prix), cette nouveauté n’est pas exclusivement réservée au nouvel iPad Pro, mais bien à tous les iPad. Mieux encore, puisque le Magic Keyboard s’avère par ailleurs compatible avec l’iPad Pro 2018. C’est pourquoi nous mettrons de côté cette nouveauté dans ce comparatif, au profit des ajouts notables concernant la nouvelle tablette d’Apple, et elle seule.

Le Magic Keyboard d’Apple a du style, mais il est (trop) cher
Aperçu Produit Evaluation Prix
Nouveau Apple iPad Pro... Nouveau Apple iPad Pro... 2 Commentaires 872,61 EUR Vérifier le prix
Apple iPad Pro (11 pouces,... Apple iPad Pro (11 pouces,... 208 Commentaires 1 289,00 EUR 1 189,99 EUR Vérifier le prix

Identiques à l’extérieur…

À l’avant, nous mettons au défi quiconque de parvenir à différencier l’iPad Pro 2020 de l’iPad Pro 2018. En réalité, l’écran des deux modèles – toujours décliné en version 11 et 12,9 pouces – ne bouge pas d’un poil. On profite toujours d’une grande dalle LCD Liquid Retina parfaitement calibrée et rafraichie à 120 Hz. Si vous cherchiez à prendre le nouvel iPad Pro pour son écran, ne vous y trompez pas, il n’y a absolument aucune différence. On retrouve par ailleurs toujours ces bordures relativement fines, dans lesquelles on retrouve Face ID, le système de reconnaissance faciale d’Apple. La caméra selfie de 7 MP, quant à elle, ne change presque pas, même si elle se dote de la stabilisation automatique de l’image.

S’agit-il d’un iPad Pro 2020 ou d’un iPad Pro 2018 avec le nouveau fond d’écran ?

À l’arrière, en revanche, si on retrouve toujours ce dos en aluminum proposé en deux coloris – Argent et Gris Sidéral – on note un changement au niveau du bloc photo. Si l’iPad Pro 2018 disposait d’un unique capteur photo de 12 MP (f/1,8), l’iPad Pro 2020 nous gratifie d’un bloc nettement plus imposant comprenant pas moins de trois capteurs : un grand angle principal de 12 MP, un ultra grand angle de 12 MP, et enfin un capteur LiDAR, inédit chez la Pomme. Ce capteur, avant tout dédié à la pratique de la réalité augmentée, permettra à l’iPad de mesurer les distances précisément avec les objets qui l’entourent. Pour l’heure, si les usages d’un tel capteur restent relativement restreints, cela n’augure que du bon pour le futur des produits pommés. Malgré cet ajout notable, il convient encore d’avoir l’utilité d’une telle technologie sur une tablette, soit un objet assez peu adapté à la prise de photo en raison de ses dimensions généreuses. Par ailleurs, il se pourrait bien que ce capteur LiDAR fasse son apparition dès le mois de septembre dans au moins un des nouveaux iPhone, ce qui s’avérerait bien plus pertinent. En bref, sauf usage bien spécifique, ce bloc photo ne vaut clairement pas le coup de troquer son iPad Pro 2018 contre un modèle de 2020, et pourrait bien pousser les plus réticents à opter pour un iPad Pro 2018 à prix réduit.

Le capteur LiDAR est l’ajout principal de cet iPad Pro 2020. Mais encore faut-il en avoir l’utilité…

… et aussi à l’intérieur ?

Comme nous l’avons vu, les différences entre l’iPad Pro 2020 et l’iPad Pro 2018 semblent bien minimes lorsqu’on les compare de l’extérieur… mais qu’en est-il à l’intérieur ? Pour propulser la bête, Apple a choisi d’intégrer un tout nouveau SoC mobile dans son nouvel iPad Pro : le A12Z Bionic. Celui-ci vient prendre la place du SoC A12X Bionic de l’iPad Pro 2018, qui était déjà un véritable monstre de puissance. Mais si Apple clame que son nouvel iPad Pro est plus puissant que son prédécesseur, les différences sont en réalité bien moindres. D’après les premiers benchmarks réalisés par des utilisateurs sur Reddit et repérés par MacRumors, l’iPad Pro 2020 ne présente qu’un très léger gap de puissance. Un iPad Pro 2020 écoperait ainsi d’un score de 1 114 en monocore, contre 1 113 sur l’iPad Pro 2018, et 4 654 points en multicore, contre 4 607 points pour son prédécesseur. La différence est donc extrêmement peu perceptible, et cela d’autant plus que le processeur A12X Bionic était déjà sacrément véloce, et que les tâches qui parviendront à l’épuiser ne sont pas vraiment disponibles. En ce qui concerne la partie GPU, on note tout de même une hausse de 9% des performances pour l’iPad Pro 2020 comparé à son prédécesseur, sans doute dans l’optique de tirer parti du capteur LiDAR et de la réalité augmentée. Dans les faits, c’est encore une fois une différence très minime, qui ne justifie absolument pas le passage d’une génération à l’autre. Pire encore, puisque la puce A12Z du nouvel iPad Pro pourrait même être totalement identique au SoC A12X de 2018, estime Notebook Check. Selon eux, Apple se serait simplement contenté d’activer le huitième coeur de la puce, lequel était déjà présent sur la précédente génération, mais inactif…

L’iPad Pro 2020 apporterait un gain de puissance de seulement 1%…

Malgré tout, on retrouve tout de même un petit ajout sympathique sur le dernier modèle d’iPad Pro, puisque Apple a tout de même doublé la capacité de stockage d’entrée de gamme. Auparavant bloqué à 64 Go, le stockage passe désormais à 128 Go d’entrée de jeu sur l’iPad Pro 2020. C’est toujours ça de pris.

Crédits : Apple

En conclusion, on prend les mêmes et on recommence ?

Comme nous avons pu le voir, la très vaste majorité des nouveautés de cette cuvée 2020 d’iPad Pro ne valent clairement pas le coup de troquer son modèle 2018 pour s’en procurer nouveau. À moins de trouver une réelle utilité au nouveau capteur LiDAR de l’iPad Pro 2020, ou encore de l’ajout bienvenue d’un capteur ultra grand angle, cette nouvelle génération semble en réalité bien proche de l’ancienne. C’est donc l’occasion d’envisager l’achat d’un iPad Pro 2018 à la place, qui était déjà clairement en avance sur son temps, et qui va dorénavant se retrouver à prix réduit un peu partout.

Malgré tout, ceux qui attendaient une « vraie » nouvelle génération d’iPad Pro ferait peut-être mieux d’attendre. Il se murmure en effet qu’Apple envisagerait de lancer un nouveau modèle de sa tablette haut de gamme d’ici la fin de l’année, équipé d’un écran microLED et peut-être même d’un SoC vraiment plus puissant (on pense à un A13X, par exemple). Bien sûr, il ne s’agit là que de rumeurs, mais cela expliquerait sans aucun doute la raison pour laquelle Apple a lancé un nouvel iPad Pro avec aussi peu de nouveautés en ce début d’année. Qui vivra verra !

L’iPad Pro au meilleurs prix

Smartphone : LG abandonnerait sa gamme « G », à commencer par le LG G9

Par Remi Lou
Crédits : LG

À une époque, la gamme « G » de LG trônait fièrement aux côtés des derniers flagship du moment signés Apple et Samsung. Pourtant, peu à peu, notamment avec l’essor considérable des constructeurs chinois comme Huawei, Xiaomi, ou encore Oppo, la marque a commencé à perdre de sa superbe. Aujourd’hui, les LG GX ont définitivement perdu leur place parmi les smartphones premiums du moment, et ce malgré quelques bonnes surprises de temps à autre. Le constructeur semble en être conscient, et souhaiterait tirer une croix sur sa gamme « G », si l’on en croit un article du média coréen Naver, relayé par TechRadar.

LG voudrait délaisser le secteur haut de gamme

Selon Naver, qui tient ses sources d’une réunion interne de l’entreprise, durant laquelle elle aurait évoqué sa nouvelle stratégie concernant ses smartphones, LG aurait décidé de gommer sa gamme de smartphone premium de son catalogue. Le constructeur aimerait la remplacer par une nouvelle gamme, plus abordable, afin de revenir dans le secteur sans se confronter à la vague de concurrents chinois qui viennent peu à peu se placer sur le secteur du haut de gamme, à l’image de Xiaomi et de la hausse inattendue du prix de son dernier Mi 10 en Europe.

Évidemment, il convient de prendre cette information avec prudence, étant donné que nous ne connaissons pas cette source, et que le constructeur n’a jamais mentionné cette nouvelle stratégie publiquement. Si cela se vérifiait à l’avenir, cela signifierait qu’il n’y aura jamais de LG G9, et que le LG G8 ThinQ et ses variantes aura été le dernier smartphone de cette gamme chez le constructeur. Malgré tout, il n’y a pas que la gamme « G » chez LG. Pour rappel, le dernier smartphone haut de gamme de la marque n’est autre que le LG V60 ThinQ 5G, présenté au mois de février dernier. Celui-ci dispose d’une excellente fiche technique avec son SoC Snapdragon 865 5G, son imposante batterie, mais surtout son système inédit reposant sur un accessoire et permettant de se retrouver avec un appareil à deux écrans.

Huawei et la Chine veulent ajouter un interrupteur à Internet

Par Felix Gouty
Crédits : skylarvision / Pixabay.

La Chine veut-elle entraîner l’Internet vers un nouveau changement de paradigme ? Depuis les années 1970-1980, les communications par Internet fonctionne sur la base d’une suite de protocoles appelée TCP/IP. Chaque ordinateur, chaque objet et chaque site Internet existe sur la Toile sous la forme d’une adresse IP (pour “Internet Protocol”) – masquée sous un nom de domaine, dans le cas des sites web. Chaque entité numérique connectée est ainsi soumise à la même identification de base. En 2020, l’Internet est très différent et inclus des entités de moins en moins tangibles, qu’il devient de définir par une simple adresse IP. Pour y remédier, l’Union internationale des télécommunications (UIT), agence de l’Organisation des nations unies, est à la recherche d’une nouvelle définition du réseau Internet mondial d’ici 2030. Mandaté par le gouvernement chinois, l’opérateur et constructeur, Huawei, aurait répondu à l’appel avec une proposition de modifications des sacro-saints protocoles Internet : le New IP.

Avec son New IP, Huawei voudrait se débarrasser d’un réseau Internet “trop fragmenté” et “trop lent”, vis-à-vis de nouvelles technologies qui requièrent des communications plus dynamiques. Parmi ces nouvelles technologies, Huawei aurait cité les objets connectés ou encore l’hologramme. Pour les premiers, Huawei pense parvenir à les attacher à un seul et même réseau interne, sous la forme d’une seule adresse New IP, afin de mieux les coordonner. Quant à l’hologramme, selon la firme chinoise, il ne peut pas être astreint à une seule adresse géographique spécifique et doit donc pouvoir, pour exploiter pleinement son potentiel, se reposer sur une adresse New IP “variable”. Ce nouveau protocole donnerait donc la possibilité à certaines entités d’exister indépendamment du reste du réseau Internet conventionnel. Cette vision des choses ne plaît pas nécessairement à tout le monde. Certains, comme Alissa Cooper, membre de l’Internet Engineering Task Force, interrogée par l’Australian Computer Society, soulignent que cela va à l’encontre de l’unicité et l’égalité fondatrices d’Internet.

Un interrupteur pour mieux contrôler ?

Pour octroyer au protocole New IP plus de dynamisme, Huawei imagine pouvoir y inclure des interrupteurs pour bloquer ou ouvrir l’accès à certaines adresses. Cet aspect pourrait sous-entendre que certaines entités dirigeantes, comme des gouvernements, auraient le pouvoir de censurer certaines communications et donc certains individus. L’Internet ne serait plus régulé de l’extérieur mais directement de l’intérieur, pour les pays et industriels qui adopteraient le New IP. Selon EnGadget, cela pourrait aussi ouvrir la voie vers un système d’autorisation d’accès vers certaines adresses. Pour l’instant, le standard New IP reste une proposition et sera étudié par l’UIT l’an prochain avant d’être débattu, voire adopté.

Huawei P30 Lite Smartphone...
2 876 Commentaires
Huawei P30 Lite Smartphone...
  • Triple caméra avec capteur principal de 48MP
  • Capteur ultra grand angle
  • Ecran Huawei Dewdrop de 6, 15" et résolution FHD+
  • Design et couleurs avant-gardistes
237,99 EUR
Vérifier le prix

Fitbit Charge 4, toujours plus avancé

Par Anh Phan
Product laydown photography for Fitbit Charge 4.

Après quelques rumeurs, c’est désormais officiel, Fitbit vient d’annoncer son nouveau bracelet d’activités, voici le Fitbit Charge 4. S’il reprend bien évidemment les fonctions de ses prédécesseurs, les nouveautés ne sont pas négligeables puisqu’on y découvre désormais un GPS intégré, le support de Spotify et une autonomie allant jusqu’à 7 jours (5h en utilisation continue de GPS).

Bien évidemment, Fitbit présente le Charge 4 comme son bracelet d’activités le plus avancé. Aussi, il propose un nouveau design optimisé pour l’intégration du GPS. Ce dernier permet ainsi d’optimiser ses activités comme la course, la marche ou tout autre activité en extérieur. Le Charge 4 supporte 20 sports avec suivi des objectifs et 7 sports fonctionnant avec le GPS. Léger, il est également étanche jusqu’à 50m et peut se porter jour et nuit, pratique pour la mesure du sommeil que propose aussi les montres connectées mais on le sait, ces dernières sont rarement portées la nuit à cause de leur taille.

Lifestyle photo of Harley Pasternak wearing Fitbit Charge 4 in Evergreen Sport and Black.

Les données se synchronise avec l’application Fitbit et permet même d’obtenir une carte thermique alimentée par le GPS pour y voir l’intensité de son entraînement en fonction des différentes zones de fréquence cardiaque. Parce que oui, le Charge 4 intègre également un cardio-fréquencemètre. A côté, on retrouve les fonctions classiques comme le suivi automatique des exercices, le niveau de forme, le score cardio, le nombre d’étages montés, les sollicitations à bouger, etc.

Autre nouveautés, les « Minutes en Zone Active » qui suit toute activité physique en mesurant le temps passé dans chaque zone de rythme cardiaque pour atteindre un objectif hebdomadaire de 150 minutes. Cette nouvelle fonction s’adaptera en fonction de chaque personnes avec sa technologie PurePulse pour suivre les efforts de chacun. Cette nouvelle fonction, exclusive au Fitbit Charge 4, sera disponible sur les montres connectées Fitbit dans un second temps. A noter que Fitbit offre avec le Charge 4 un essai gratuit de 90 jours à son service Fitbit Coach.

Product render of Fitbit Charge 4, 3QTR view, in Black.

Et enfin, le sommeil puisque le Charge 4 offre bien évidemment des fonctions de suivi du sommeil et reprend ce que seules les montres connectées Fitbit proposait jusqu’à maintenant. Le Charge 4 permettra de mieux comprendre le rythme de sommeil de chacun avec une analyse quotidienne de la qualité du sommeil. Le Charge 4 intègre aussi un capteur SO2 qui permet de générer une estimation des variations du taux de saturation en oxygène dans le sang qui permet d’indiquer d’éventuels troubles respiratoires durant le sommeil en cas de forte variation.

Le Charge 4 sera disponible à partir du 15 avril 2020 au prix de 149,95€. Une édition spéciale avec un bracelet tissé charbon exclusif ainsi qu’un bracelet noir classique sera également de la partie au prix de 169,95€.

A noter que les accessoires pour le Charge 3 sont compatibles avec le Charge 4. Du coup, de nouveaux bracelets et coloris feront leur apparition d’ici la sortie officielle du Charge 4.

Confinement : Free multiplie les données mobiles par 4 pour ses abonnés bloqués en Europe

Par Remi Lou

Ces derniers jours, de nombreuses entreprises ont fait des gestes de solidarité pour aider la population confinée, comme Orange, Canal+ ou encore Pornhub. L’opérateur Free Mobile, qui avait déjà fait un geste en multipliant par vingt les données mobiles et en offrant deux fois plus d’heures d’appel à ses abonnés au Forfait mobile à 2/0 euros par mois, vient d’annoncer une autre bonne nouvelle, notamment pour ses abonnés bloqués en Europe. L’opérateur fondé par Xavier Niel annonce dans un communiqué de presse qu’il va multiplier par quatre l’enveloppe de data en roaming depuis l’Europe pour ses abonnés à l’offre à 15,99/19,99 euros par mois. Auparavant, les abonnés pouvaient profiter de 25 Go de données mobiles en Europe, ils profiteront désormais de 100 Go en roaming.

Aucune procédure n’est nécessaire pour activer cette enveloppe de data supplémentaire. Pour les abonnés au forfait en question, l’enveloppe de données mobiles passe, depuis ce jour, à 100 Go. Avec ce geste, Free espère faire profiter ses abonnés qui se seraient retrouvés bloqués à l’étranger, en Europe, en cette période exceptionnelle de confinement. Certains comptent sans doute sur leur mobile en partage de connexion pour rester en contact avec leurs proches, ou même télétravailler. Free Mobile n’est pas le seul à avoir augmenté son enveloppe en données mobiles. Orange (et Sosh) vient également d’offrir 10 Go supplémentaires de data à tous ses abonnés depuis ce jour, ainsi que l’accès à de nombreuses chaînes télévisées habituellement payantes.

Huawei B311 Routeur sans Fil 4...
167 Commentaires
Huawei B311 Routeur sans Fil 4...
  • Avec emplacement pour carte SIM intégré et port GE LAN/WAN (carte SIM non incluse), le Huawei...
  • Avec la 4G ultra rapide et jusqu'à 300 Mb/s pour se connecter à Internet, la connexion Wi-Fi...
  • Connectez jusqu'à 32 appareils compatibles Wi-Fi, y compris les ordinateurs portables,...
  • Le port GE LAN/WAN RJ45 fournit un service de données stable pour PC, décodeur OTT, etc....
79,96 EUR
Vérifier le prix
À partir d’avant-hierJournal du Geek

PlayStation Plus : 4 astuces méconnues pour profiter à fond de votre abonnement !

Par Partenaire

Lorsqu’on évoque PlayStation Plus, le service de jeu vidéo par abonnement de la PlayStation, la plupart des gens pensent qu’il s’agit uniquement d’une offre permettant d’avoir accès aux jeux en ligne. C’est vrai, PlayStation Plus vous donne accès aux fonctionnalités multijoueur en ligne de vos titres, mais pas que ! PlayStation Plus vous confère en réalité de nombreux autres avantages, dont un paquet de jeux gratuits, des réductions à gogo, 100 Go de stockage dans le Cloud, et bien d’autres fonctions… Voici 4 astuces méconnues pour profiter à fond de votre abonnement PlayStation Plus !

Des titres gratuits chaque mois

Chaque mois, l’abonnement à PlayStation Plus vous donne accès à certains titres de manière totalement gratuite. Par jeu gratuit, nous ne parlons pas de simples mini-jeux, mais bien de véritables titres vendus à prix fort sur le store. En février 2020, par exemple, l’abonnement à PlayStation Plus vous donnait droit à la collection Bioshock (Bioshock, Bioshock 2 Bioshock Infinite) ainsi qu’aux Sims 4 et à Firewall Zero. En mars 2020, PlayStation Plus vous offre Shadow Of The Colossus et Sonic Forces, soit l’équivalent de 54,98 euros de jeux gratuits ! C’est donc l’occasion de faire d’importantes économies, et être largement gagnant compte tenu du prix de l’abonnement. ces jeux sont gratuits tant que le joueur est abonné à PS+. S’il est en cours de jeu, et qu’il ne renouvelle pas le jeu, ce dernier deviendra payant. Notez tout de même que ces jeux sont gratuits tant que vous restez abonné à PlayStation Plus, et redeviendront payants si vous ne l’êtes plus.

Des réductions sur les jeux

Les joueurs PlayStation Plus peuvent profiter chaque mois de remises exclusives et très intéressantes sur de nombreux titres vendus sur le PS Store. Vous retrouverez aussi bien des promotions sur d’anciens titres que des jeux récents. Surtout, avec l’abonnement PlayStation Plus, vous n’aurez plus jamais à payer vos jeux le prix fort.

100 Go offerts sur le Cloud pour synchroniser ses sauvegardes

Avec l’abonnement à PlayStation Plus, finis la mauvaise surprise de perdre ses sauvegardes et de devoir recommencer un jeu ! Le service synchronise toutes vos sauvegardes directement dans le Cloud, et même les plus gros joueurs risquent d’avoir du mal à le remplir, puisque sa capacité de stockage s’élève à 100 Go !

Partagez vos jeux !

L’abonnement PlayStation Plus vous permet également de partager vos titres avec vos amis. Vous voulez qu’un de vos amis puisse essayer votre tout nouveau jeu ? Le Jeu en partage vous permet de donner le contrôle à un ami du PSN, où qu’il se trouve dans le monde. Vous pouvez aussi partager un moment en multijoueur local avec lui-même s’il ne possède pas le jeu en question.

En bref, PlayStation Plus, c’est bien plus qu’un service permettant de profiter du multijoueur en ligne… mais aussi de nombreux autres avantages qui vont vous permettre de réaliser d’importantes économies dans votre vie de gamer. Si vous n’êtes pas encore abonné, qu’attendez-vous ?

Abonnez vous à PlayStation Plus

Notre sélection de podcasts cinéma, pop-culture ou encore jeu-vidéo pour rentabiliser son confinement

Par Felix Gouty
Crédits : Joe007 / Pixabay.

Finalement, confinement ne rime pas forcément avec divertissement. A l’heure actuelle, des centaines de millions de personnes sont forcés de rester chez elle et de compter sur le réseau Internet pour télétravailler, prendre rendez-vous avec leur médecin ou commander leurs courses. Par conséquent, les plate-formes de streaming ont dû réduire la résolution de leurs vidéos pour alléger la bande passante tandis que celles de jeu-vidéo en ligne sont surchargées par l’afflux trop massif de joueurs. Pour passer le temps et rentabiliser son confinement, il reste une solution, moins demandeuse en données ou en réseau, qui n’est pas victime de ces mesures extraordinaires : le podcast.

Le Journal du Geek vous propose ainsi une liste non exhaustive d’émissions divertissantes et enrichissantes sur une variété de sujets “geek” : cinéma, séries, jeu vidéo, pop-culture, manga, comics, etc. Cette sélection n’étant évidemment pas exhaustive, on vous invite à proposer vos propres coups de cœur et recommandations dans les commentaires et sur les réseaux sociaux !

Cinéma & Séries

  • 2 heures de perdues

L’incontournable. On ne présente plus 2 heures de perdues, le podcast de critique cinématographique décalée. Cependant, pour les quelques néophytes qui voudraient en savoir plus, cette émission réunit une bande de (très) joyeux drills qui résume une diversité de longs-métrages sans hésiter à s’en moquer à cœur joie au passage. Si les différents intervenants tentent chacun de nous éviter de perdre deux heures de notre vie à regarder un film médiocre, il est impossible de perdre son temps à l’écoute de ce podcast – ne serait-ce que pour entendre son générique de génie, au rythme de la bande originale d’Opération Dragon.

2 heures de perdues est à retrouver (notamment) sur Twitter, sur Apple Podcasts et sur leur site officiel.

  • Retour vers le turfu

Pour un ton toujours aussi léger et détendu, mais un peu plus de contenus, tournez-vous vers Retour vers le turfu. Chaque mois, son équipe de chroniqueurs décortique un film considéré comme “culte” avant de le positionner au sein de son propre classement évolutif du “meilleur film de tous les temps”. La plus-value de ce podcast est surtout sa capacité à revenir, de manière très complète, sur l’histoire de la production, mais surtout le contexte socio-culturel de la sortie du long-métrage choisi.

Retour vers le turfu est à retrouver (notamment) sur Twitter, sur Soundcloud et sur leur site officiel.

  • Un épisode et j’arrête

Pour les plus sériephiles des cinéphiles, il existe aussi un nombre grandissant de podcasts sur les fictions télévisuelles de jadis comme d’aujourd’hui. Certaines émissions ne sont même consacrées qu’à une seule série. Mais pour obtenir les avis les plus pointus et les plus digestes sur tous les nouveaux programmes actuels, l’une des meilleures offres reste celle d’Un épisode et j’arrête. Cette émission est en effet portée par les journalistes et critiques de l’Association des critiques de séries (ACS), qui pour but de porter le métier de critique de séries télévisées au même niveau que la critique cinématographique ou littéraire. Elle ajoute à cette légitimité un principe simple : ne critiquer que le premier épisode d’une série avant de la conseiller ou de la déconseiller. Simple et efficace.

Un épisode et j’arrête est à retrouver (notamment) sur Twitter, sur Apple Podcasts et leur site officiel.

Dans le même genre, on vous conseille aussi : Le début de la fin.

Jeu-Vidéo

  • ZQSD

Formé d’anciens journalistes et critiques vidéoludiques du regretté magazine Joystick, ZQSD est davantage un magazine audio qu’une émission à proprement parler. Désormais décliné sous la forme de plusieurs podcasts traitant de divers sujets culturels, le groupe reste principalement connu pour ZQSD l’émission, son magazine mensuel sur l’actualité et l’industrie du jeu vidéo. Celui-ci délivre aussi bien des interviews régulières de développeurs et autres créateurs du secteur que des chroniques thématiques et des critiques. Le professionnalisme des animateurs est sans pareil : on ne peut pas se tromper en écoutant ZQSD.

ZQSD est à retrouver (notamment) sur Twitter, sur Soundcloud et leur site officiel.

Dans le même genre, on vous conseille aussi : Le casque et l’enclume et La Cartouche.

  • Les démons du MIDI

Parce que les podcasts traitant de jeu vidéo sont désormais légion, il est bon de pouvoir se démarquer du lot et s’installer dans la marge. Les démons du MIDI (pour “Musical Instrument Digital Interface”) en sont un parfait exemple. Animée chaque mois par Pipomantis et Gautoz, cette émission discute de musiques de jeux vidéo, de leurs compositeurs et, loin d’être avare, les fait découvrir en excellente qualité directement à ses auditeurs. Écoutez, la musique et l’audio sont faits pour s’entendre, non ?

Les démons du MIDI est à retrouver (notamment) sur Twitter et sur Apple Podcasts.

  • Ludologies

Si vous préférez prendre le jeu au sérieux, dirigez-vous (ou, en tout cas, vos oreilles) vers Ludologies. Cette émission se consacre à l’activité ludique sous toutes ses formes : jeux vidéo, jeu de société, jeu de rôle, etc. Plusieurs fois par mois, les animateurs de Ludologies invitent un spécialiste, un auteur, un créateur ou un développeur pour répondre à une question parfois très philosophique sur une dimension du jeu. L’émission entre parfois dans des débats plus proches des sciences humaines et “ludiques” que dans le simple effet de “café du commerce” que l’on peut croiser le plus souvent. Conséquence : l’auditeur en ressort toujours enrichi intellectuellement.

Ludologies est à retrouver (notamment) sur Twitter et sur Soundcloud.

Science

  • La méthode scientifique

Les ondes de Radio France comportent de nombreuses émissions pour traiter des sciences, que ce soit d’un point de vue documentaire avec Sur les épaules de Darwin ou son actualité avec La tête au carré. L’une d’elles parvient à se démarquer davantage de ses poids lourds de France Inter et France Culture grâce à une formule mélangeant science et pop-culture, à travers des débats et même des émissions scénarisées pour mieux se projeter dans le futur ou dans certaines situations. La méthode scientifique, avec à la barre Nicolas Martin (ou Olivier Lascar de Sciences & Avenir), parvient à vulgariser la science sous le prisme de sujets culturels aussi insolites que la cryptozoologie ou les formes de vie extraterrestres.

La méthode scientifique est à retrouver (notamment) sur Twitter, sur France Culture et sur Apple Podcasts.

  • Science & Pop

Le magazine Science & Vie, de son côté, propose un format plus court avec une formule légèrement plus simple. A l’occasion de la sortie d’un film, d’une série ou d’une bande dessinée, l’émission Science & Pop pose à un spécialiste ou un chercheur une question scientifique relative à l’œuvre fictionnelle choisie – le tout en moins de 30 minutes. Baptiste Rambaud, qui anime aussi le podcast Comment c’est raconté ?, sur l’écriture scénaristique, est toujours “to the point” dans ses questions et permet ainsi à l’écoute de rester fluide, quelque soit l’intervenant.

Science & Pop est à retrouver (notamment) sur YouTube, sur Soundcloud et sur Apple Podcasts.

Culture(s) geek

  • Comics Outcast

“BOUYAAAH !” et ça repart ! Ce podcast rassemble une fine équipe d’artistes et d’aficionados de comic books et de leurs adaptions filmiques sous la même bannière. Les chroniqueurs du Comics Outcast offrent toujours des conseils de lecture et des recommandations très avisées parmi les montagnes de nouvelles sorties (ou “issues”) dans le secteur de la bande dessinée superhéroïque. De plus, ils n’hésitent jamais à féliciter ou à tacler leurs adaptations filmiques, sans favoritisme pour l’un ou l’autre de deux grandes écuries américaines. Et parce qu’ils sont, pour la plupart, des créateurs eux-mêmes, il faut saluer les efforts graphiques apportés aux Unes de chaque numéro de l’émission. Mieux encore : ils sont même les auteurs d’un comics à l’effigie de l’émission !

Comics Outcast est à retrouver (notamment) sur Twitter, leur site officiel et sur Apple Podcasts.

Dans le même genre, on vous conseille aussi : The Marvel Initiative / The DC Alternative.

  • La fin absolue du monde

Cadet de tous les podcasts proposés dans cette sélection, La fin absolue du monde n’a été lancé qu’en janvier 2020 – et quelle belle année pour naitre avec un tel nom ! Cette émission ne comporte pour l’instant que trois numéros, mais sa formule fonctionne déjà comme un charme. Mehdi, TMDJC et Fozie, blasés par notre époque et l’attente interminable de l’apocalypse, passent en revue des sujets de la pop-culture périmés sous le prisme de notre vision actuelle des choses. La véritable qualité de cette émission est la densité presque encyclopédique des références du trio de podcasteurs aguerris vis-à-vis de chaque sujet comme en témoigne leur récent portrait d’Arnold Schwarzenegger. Par ailleurs, l’émission fait partie d’une galaxie d’autres émissions à thèmes plus ou moins geek, sous l’étiquette Deez Podcasts, qu’on vous invite à explorer sans modération.

La fin absolue du monde est à retrouver sur Soundcloud.

Dans le même genre, on vous conseille aussi : A base de POPOPOPO ! et les émissions de Capture Mag.

  • La 5e de couv’

La 5e de couv’ est, en quelque sorte, au manga et à l’animation japonaise, c’est que le Comics Outcast (cité plus haut) aux comics et à leurs cousins cinématographiques. Sur une durée compacte d’environ une heure, ses animateurs reviennent à peu près chaque semaine sur les nouvelles additions du rayon manga en librairie et en profitent pour débattre à chaud sur les modes et courants qui peuvent régner dans le secteur. Un podcast parfait pour préparer ses futures lectures nippones sans se tromper.

La 5e de couv’ est à retrouver (notamment) sur Twitter, leur site officiel et sur Apple Podcasts.

En vrac

  • Tech Two

Pour tous les férus de Tech et de numérique, le podcast bimensuel Tech Two est très utile pour suivre l’actualité du secteur avec le recul nécessaire. L’esprit critique porté par les deux animateurs et spécialistes du domaine permet d’obtenir une vision la plus objective possible sur les nouvelles innovations et les nouveaux modes de consommation, dont la perception est trop souvent embourbée dans une purée de pois de promesses commerciales. Par ailleurs, l’écoute reste aisée et agréable même pour les moins “tekos” des auditeurs.

Tech Two est à retrouver sur Twitter, sur Apple Podcasts et sur Blueprint.

À LIRE AUSSI SUR CE SUJET Notre sélection de 5 podcasts tech
  • Le bureau des mystères & Inspirés de faits réels

Parce que s’il y a bien un genre qui se prête particulièrement bien au médium podcastique, c’est celui de la narration audio. Le duo de Charles et Mathias l’a compris et s’y est consacré pleinement, en choisissant le thème de l’épouvante et de l’angoisse à travers deux émissions. Dans la première, Le bureau des mystères, les conteurs racontent des anecdotes réelles de l’ordre du paranormal et du surnaturel – parfaites pour ambiancer (à l’avenir) vos retours de soirée, en solitaire, dans la nuit noire et obscure. Avec Inspirés de faits réels, ils reviennent sur les véritables histoires, ou du moins les inspirations historiques, dont certains films se targuent d’être une adaptation. Avec leurs voix posées et leur ton maîtrisée, les deux narrateurs nous angoissent sans tomber dans l’exagération – juste ce qu’il faut pour y repenser avant de s’endormir, confiné seul chez soi.

Le bureau des mystères est à retrouver (notamment) sur Twitter et sur Apple Podcasts.

Inspirés de faits réels est à retrouver (notamment) sur Twitter et sur Apple Podcasts.

Dans le même genre, on vous conseille aussi : Affaires sensibles et Librairie Yokai.

  • La rôlisterie

Une autre pratique se combine bien à celle du podcast : “l’actual play“. Elle désigne simplement l’enregistrement audiovisuel, ou seulement audio, de sessions de jeu de rôle. Si ces émissions pullulent outre-Atlantique, elles commencent à fleurir doucement dans les pays anglophones. Certaines parviennent même avec un habillage sonore et un peu de montage à véritablement intégrer l’auditeur, certes passif, au déroulement des parties comme le ferait une narration classique. Jeune émission, La rôlisterie en est l’une d’elles. L’alchimie de son groupe de joueurs, la variété des scénarios exploités et le format très court de ses épisodes (une rareté dans le genre) sont vraiment remarquables.

La rôlisterie est à retrouver (notamment) sur Twitter et sur Apple Podcasts.

Dans le même genre, on vous conseille aussi : Club JDR, JDR Academy et Le Dé Faussé.

  • Viens on en parle

Un enseignant en game-design (le même aux commandes de La fin absolue du monde), un animateur (de dessin animé) et un psychologue sont dans un podcast. Ce trio atypique d’amis passionnés autant de mangas, d’animation que de jeu vidéo discute – et surtout, délire – de culture et de pop-culture sans concession et sans détour. L’alchimie rend non seulement l’écoute fluide, mais génère rapidement l’hilarité. Les trois amis nous donnent envie de les rejoindre sur le canapé pour blaguer et argumenter à leurs côtés sur un ensemble de sujets “geek”. Le coup de cœur inclassable de cette sélection.

Viens on en parle est à retrouver sur Twitter, sur YouTube et (notamment) sur Apple Podcasts.

Promo
Blue Microphones Yeti Midnight...
1 094 Commentaires
Blue Microphones Yeti Midnight...
  • Ensemble personnalisé de trois capsules: Produit un son clair, puissant,d'une qualité...
  • Quatre diagrammes directionnels : Les diagrammes directionnels cardioïde, omnidirectionnel,...
  • Commandes audio intégrées : Des commandes studio pour le volume du casque la sélection des...
  • La qualité sonore légendaire de Blue : La différence professionnelle pour enregistrer,...
139,99 EUR −9,12 EUR 130,87 EUR
Vérifier le prix

Crise sanitaire : Google apporte un soutien financier et moral aux services médicaux

Par Felix Gouty

Google n’a plus le cœur à rire mais ne perd pas espoir pour autant. La firme de Mountain View a en effet annoncé effectuer un don de 800 millions de dollars aux services de santé américains et pour aider l’économie à l’international à faire face à la crise sanitaire actuelle. Ce financement est partagé et devrait bénéficier aux volets suivants, indique EnGadget :

  • 340 millions de dollars en crédits Google Ads seront versés à des entreprises abonnés aux services Google ;
  • 200 millions seront donnés à des institutions et associations non-gouvernementales pour aider les petites entreprises ;
  • 250 millions de bons publicitaires seront offerts à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et à des autorités gouvernementales ;
  • 20 millions en crédits Google Cloud seront aussi donnés aux scientifiques du domaine de la recherche médicale.

En parallèle, Google a promis d’offrir 2 à 3 millions de masques au Centre américain de contrôle des maladies (CDC) dans les prochaines semaines, grâce à un partenariat avec le fabricant spécialisé, Magid GlovE & Safety. La firme a aussi prévu d’assister la fabrication et la distribution de ventilateurs pour les hôpitaux. De plus, pour maintenir la cadence et encourager le travail de ses employés, Google offrira à chacun d’entre eux un bonus de 10 000 dollars (contre 7 500 en temps normal). Fort de cette annonce, Google en a profité pour lancer un message de remerciement et de soutien à l’ensemble du corps médical.

L’annulation d’une tradition

Pour continuer de se focaliser entièrement sur la pandémie de COVID-19, Google aurait renoncé à prendre l’actualité à la légère. Dans un message interne à ses employés relevé par 9To5Google, la firme de Mountain View a interdit la continuation de tout projet relatif au 1er avril et sa tradition de poisson d’avril (ou “April Fool’s Day” dans les pays anglophones). En 2019, Google avait temporairement transformé Google Maps en remake du jeu Snake, avec des trains personnalisés à la place du serpent. Le projet du 1er avril 2020 sera donc reporté à l’an prochain. “Cette année, nous éluderons notre tradition annuelle par respect pour ceux qui combattent la pandémie de COVID-19”, aurait déclaré Lorraine Twohill, directrice marketing, dans un mail qui a fuité. “Notre priorité à l’heure actuelle est d’aider ces gens, donc nous garderons nos blagues pour le prochain mois d’avril qui devrait être bien plus joyeux que celui-ci.”

Google Pixel 4 Smartphone 64...
10 Commentaires
Google Pixel 4 Smartphone 64...
  • Google Inc.
  • 2 ans
  • GA01187-DE
580,00 EUR
Vérifier le prix

Xbox Game Pass Ultime : trois mois offert pour trois mois achetés

Par Julie Hay
Crédits : Microsoft

Pour une durée limitée, la Fnac propose de profiter de six mois d’abonnement au Xbox Game Pass Ultime pour seulement 38,99 euros, une promotion qui permet d’acheter trois mois et de bénéficier de trois mois offert. Pour ce faire, il suffit de se rendre sur la page du produit sur Fnac.fr et d’ajouter le produit au panier. Ensuite, un code vous sera envoyé et il faudra l’activer avant le 15 mai. Le Pass Ultimate acheté sera valable 1 an. La Fnac précise néanmoins que cette offre est non cumulable avec toute autre remise ou promotion réservée ou  aux non-adhérents. Pour rappel, le Xbox Game Pass Ultime permet de recevoir gratuitement entre deux et quatre jeux et d’avoir de 50 à 75% de réduction sur le Microsoft Store. Il est aussi possible de jouer aux jeux dès leur sortie. En mars dernier, les abonnés avaient pu profiter de plusieurs jeux gratuits sur Xbox One et 360. De Batman : l’Ennemi Intérieur – The Complete Season à Castevania : Lords of Shadow 2, il y en avait pour tous les goûts.

Si la sélection du mois d’avril reste encore secrète, on sait d’ores et déjà que NieR Automata sera du voyage. Le RPG de 2017, nous plonge dans un monde post-apocalytique en l’an 11945. La Terre a été abandonné par les humains qui ont fui à l’arrivée de machines extraterrestres. Le joueur incarne alors trois androïdes du YoRHa et suit leurs aventures au cœur d’une guerre par procuration entre les machines et les restes de l’humanité. Le reste de la sélection devrait être annoncé dans les prochains jours et va ainsi permettre aux joueurs de se divertir en cette période de confinement. À vos manettes…

Pack Console Xbox One S 1To +...
313 Commentaires
Pack Console Xbox One S 1To +...
  • Console One S 1 To (4K Ultra HD, streaming en 4K et technologie High Dynamic Range)
  • Manette sans fil Xbox noire
  • Manette sans fil Xbox blanche
  • Inclut 1 mois d'essai offert au Xbox Live Gold et Xbox Game Pass: accédez à plus de 100 jeux...

Crise sanitaire : l’OMS et les géants du jeu vidéo encouragent les joueurs à respecter les mesures préventives

Par Felix Gouty
Crédits : Xbox / Microsoft.

L’OMS qui soutient le jeu vidéo, c’est assez peu commun pour le souligner. En effet, l’Organisation mondiale de la santé – qui depuis peu reconnaît le “trouble du jeu-vidéo” comme une addiction de l’ordre de la pathologie – soutient aujourd’hui le jeu vidéo en ligne et multijoueur comme un moyen de lutter contre la pandémie de pneumonie virale COVID-19. Ce week-end, elle a lancé, en partenariat avec des studios, des plateformes et des éditeurs de jeux vidéo, une nouvelle campagne : #PlayApartTogether (un mélange de “jouer un rôle ensemble” et “jouer à distance ensemble”). Raymond Chambers, l’un des membres du conseil d’administration de l’OMS, a déclaré sur Twitter que “nous étions à un moment crucial où seront définies les issues possibles de cette pandémie.” Il souligne qu’avec le confinement généralisé dans plusieurs pays du monde, les “compagnies de jeu vidéo détiennent une audience mondiale” qu’il faut encourager à respecter la distanciation sociale, à effectuer les gestes et mesures préventives et ainsi à sauver des vies.

We’re at a crucial moment in defining outcomes of this pandemic. Games industry companies have a global audience – we encourage all to #PlayApartTogether. More physical distancing + other measures will help to flatten the curve + save lives. https://t.co/QhX0ssN0lH

— Ray Chambers (@RaymondChambers) March 28, 2020

Si l’idée du hashtag est de partager un même message et de solliciter la discussion, plusieurs mesures plus concrètes seront prises pour soutenir cette campagne dans les prochaines semaines. Certains partenaires, comme Unity, proposeront des offres spéciales pour les créateurs. D’autres, comme certains studios, prévoient par exemple d’intégrer des succès pour les joueurs en lien avec les gestes d’hygiène ou des événements temporaires soulignant le fait que l’activité collective, qu’est le jeu en ligne, adoucit la distanciation sociale. Les studios, éditeurs et plateformes vidéoludiques impliquées dans cette campagne comptent notamment :

  • Activision Blizzard
  • Riot Games
  • Amazon Appstore
  • Twitch
  • YouTube Gaming
  • Unity
  • Kabam
  • Snap Games
  • Maysalward
  • Big Fish Games
  • Playtika
  • Dirtybit
  • Pocket Gems
  • Wooga
  • Glu Mobile
  • Jam City
  • SciPlay
  • Zynga
Promo
ONIKUMA Casque Gaming, Casque...
1 473 Commentaires
ONIKUMA Casque Gaming, Casque...
  • 【IMMERSION SONORE SUPERBE QUALITÉ POUR AMÉLIORER VOTRE EXPÉRIENCE DE JEU!】- ONIKUMA...
  • 【MICROPHONE ANTI-BRUIT SUPÉRIEUR】- ONIKUMA casque gamer avec design antistatique avancée...
  • 【CASQUE GAMING CIRCUMAURAL AVEC COUSSINETS MOELLEUX POUR CONFORT MAXIMUM】- Les oreillettes...
  • 【MAXIMUM COMPATIBILITE ENTRE LES DIFFERENTS APPAREILLES】- ONIKUMA Design ergonomique de...
39,99 EUR −19,00 EUR 20,99 EUR
Vérifier le prix

5 minutes, c’est tout ce dont aurait besoin ce nouveau test de dépistage du virus

Par Felix Gouty
Le dispositif de détection ID NOW (Crédits : Abbott).

De 45 minutes à 15 minutes puis de 15 à 5 minutes : à quand le dépistage instantanée ? La course au test de dépistage du COVID-19 continue avec un nouveau record de rapidité. Le 24 mars, la société américaine Cepheid recevait l’autorisation du gouvernement américain à déployer son kit de détection, capable d’obtenir un résultat probant en 45 minutes. En Belgique, Coris BioConcept était parvenu à concevoir un kit de test dont les conclusions – certes valides à 70% – étaient données en 15 minutes. Aujourd’hui, l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) a approuvé le lancement d’un dispositif de dépistage présenté par Abbott, un fabricant d’équipements médicaux, capable d’obtenir des résultats en 5 minutes seulement. Scott Gottlieb, son PDG, l’a annoncé sur Twitter : “Ceci va changer la donne.”

This is GAME CHANGER. Abbott to market, starting next week, a fast point-of-care #coronavirus test, delivering positive results in 5min and negative results in 13min. Will deliver 50K tests/day to start. Kudos to Abbott and FDA’s Jeff Shuren and team at CDRH who are in the fight.

— Scott Gottlieb, MD (@ScottGottliebMD) March 28, 2020

D’après l’intéressé, ce nouveau kit de détection indiquerait un dépistage positif en 5 minutes et un négatif en 13 minutes. Il promet de délivrer 50 000 kits par jour à des centres hospitaliers et des laboratoires sur le territoire américain. Pour rappel, plus de 135 000 personnes seraient malades aux États-Unis – potentiellement encore plus, pour les cas non-dépistés. Le dispositif se base sur ID NOW, une machine capable d’analyser des prélèvements ADN, dans un cube hermétique et isotherme (voire ci-dessous), et d’être facilement transporté. Il diffère ainsi des tests conventionnels des laboratoires qui demandent non seulement plus de temps mais aussi des températures plus élevées. En effet, en laboratoire, les scientifiques utilisent la méthode de réactions en chaîne par polymérase (PCR) pour reproduire le matériel génétique issu d’un échantillon et en avoir assez pour effectuer la détection la plus précise possible. Les tests conçus aujourd’hui ne permettent de cibler que des marqueurs moléculaires, identifiées sur certaines structures des particules virales du SARS-CoV-2. Les tests de dépistage sont donc moins précis mais plus rapides et permettent donc à la fois de valider une contamination, chez un cas suspect, ou d’effectuer un suivi chez un patient dont l’infection est déjà avérée.

Guinness World Records 2020
66 Commentaires
Guinness World Records 2020
  • 256 Pages - 10/08/2019 (Publication Date) - Planeta Junior (Publisher)
25,95 EUR
Vérifier le prix

[Bon Plan] L’Amazon Fire TV Stick 4K Ultra HD à seulement 44,99 euros !

Par Gregori Pujol
Profiter de l'offre chez Amazon

Le Fire TV Stick 4K est le stick lecteur multimédia en streaming offrant des définitions allant jusqu’à la 4K Ultra HD, et prenant en charge les technologies Dolby Vision, HDR et HDR10+. Avec la télécommande vocale Alexa incluse, vous pouvez trouver facilement des films et séries en 4K Ultra HD. Il suffit d’appuyer sur un bouton et dire : « Alexa, trouve des films en 4K ».

Grâce au Bluetooth, à sa technologie infrarouge multidirectionnelle et au Cloud Amazon, la télécommande vocale Alexa permet d’allumer vos TV et équipements AV compatibles, avec une seule et même télécommande. De plus, la télécommande vocale Alexa vous donne plus de contrôle grâce à ses boutons Marche/Arrêt, Volume et Silencieux. Utilisez également votre voix pour rechercher et contrôler du contenu. La télécommande vocale Alexa est également compatible avec le Fire TV Stick Basic Edition.
Promo
Fire TV Stick 4K Ultra HD avec...
2 386 Commentaires
Fire TV Stick 4K Ultra HD avec...
  • Le plus puissant des sticks lecteurs multimedia en streaming, avec une nouvelle conception...
  • Lancez et contrôlez vos films et séries préférés grâce à la télécommande vocale Alexa...
  • Profitez d'une qualité d'image brillante avec l’accès aux formats 4K Ultra HD, Dolby...
  • Regardez vos programmes préférés sur Prime Video, Netflix, YouTube, Molotov, ARTE, France...
59,99 EUR −15,00 EUR 44,99 EUR
Vérifier le prix

Huawei P40 Pro VS Samsung Galaxy S20+ : le choc des titans

Par Remi Lou

Huawei vient tout juste d’annoncer ses nouveaux smartphones phares. Les Huawei P40, P40 Pro et P40+ viennent succéder aux excellents P30 et P30 Pro de l’an dernier. Avec trois smartphones, la marque se calque cette année sur Samsung, et ses récents Galaxy S20, Galaxy S20+ et Galaxy S20 Ultra. Puisque le Huawei P40 Pro correspond peu ou prou au Galaxy S20+ – soit le modèle intermédiaire au milieu des premiums – nous avons décidé de les comparer.

Voici tout d’abord les caractéristiques complètes des deux smartphones :

  Huawei P40 Pro Samsung Galaxy S20+
Écran - OLED de 6,58 pouces
- Définition 1200x2640 (441ppp)
- Format 19,8:9
- 90Hz
- HDR10+
- Gorilla Glass 6
- DCI-P3
- Poinçon

- Dynamic AMOLED de 6,7 pouces
- Ecran plat au format 20:9
- Définition 1440x3200 (Quad HD+)
- Densité 525ppp
- HDR10+
- 120Hz
- 240Hz Touch Sensor
- Gorilla Glass 6
- Poinçon au centre
Design - Contour en aluminium
- Dos en verre
- Finition dépoli
- IP68
- Contour en aluminium
- Dos en verre
- IP68
SoC et GPU - Processeur Kirin 990
- GPU Mali-G76 MP12
- Gravure en 7nm
- Exynos 990 (Max. 2,73GHz + 2,6GHz + 2,0 GHz)
- GPU Mali-G76 MP12
- Gravure en 7 nm
Mémoire - 8Go de RAM
- 256Go ou 512Go de stockage
- Port mémoire NM-Card jusqu'à 1To
- 8Go ou 12Go de RAM
- 128Go ou 512Go de stockage
- Port mémoire Micro-SD jusqu'à 1To
Coloris - Black
- Blush Gold
- Silver Frost
- Cosmic Grey
- Cloud Blue
- Cosmic Black
Appareil photo - Quatre appareils photo, le principal avec un capteur couleur RYYB de 50 Mégapixels, l’ultra grand angle avec un capteur Ciné 3:2 RGGB de 40 Mégapixels, le téléphoto avec un capteur couleur RYYB de 12 Mégapixels, un capteur ToF
- Objectif grand angle SuperSpectrum de 27mm avec une ouverture de F/1.9
- Objectif ultra grand angle de 18mm avec une ouverture de F/1.8
- Objectif Périscope Zoom 5x de 125mm avec une ouverture de F/3.4
- Stabilisation Huawei AIS + OIS sur l’appareil photo principal et le téléphoto
- Traitement Leica
- Zoom : optique 5x et hybride 10x
- AF Octa PD Autofocus
- Flash LED Dual-Tone
- Reconnaissance de Scène via Intelligence artificielle
- 3ème Génération AI Image Engine
- Super Night Mode
- Huawei XD Fusion Engine
- Mode Super Resolution
- AI Best Moment
- Enregistrement de vidéos jusqu’en 1080p/60 et 4K(2160p)/60
- Sensibilité vidéo allant jusqu'à 51200 ISO
- Ultra Slow Motion 7680fps
- Audio Zoom

- Capteur frontal de 32 MP
- Ouverture f/2.2
- Capteur ToF
- Capteur de Gestes
- Reconnaissance des visages 3D
- Autofocus
- HDR automatique
- Capture vidéo frontal en UltraHD à 60fps
- Capteur principal de 12 MP
- Ouverture f/1.8 et Stabilisation Optique
- Autofocus Dual Pixel
- Capteur téléphoto 3x de 64 MP
- Ouverture F/2.0 et Stabilisation Optique
- Capteur ultra grand-angle de 12 MP
- FoV 123° et Ouverture F/2.2
- Capteur TOF Depth Vision
- Photo HDR automatique
- Night Mode sur 30 images
- Hybrid Optic Zoom 3x
- Space Zoom 30x (numérique)

- Capture vidéo 8K à 30fps
- Photo 8K Snap de 33MP
- Capture vidéo UltraHD à 60fps
- Ralentis jusqu'à 960fps en 1080p
- Stabilisation vidéo optique jusqu'en 4K
- Stabilisation vidéo numérique en 8K
- Mode Vidéo Action-Cam super stabilisé 1080p
- Night Hyperlapse

- Mode Single Shot
Photo (AI Best Moment, Ultra Wide Shot, Live Focus, AI Filter, Smart Crop)
Vidéo (Forward et Backward Vidéos, Vidéo Originale)

- Capteur frontal de 10 MP
- Ouverture f/2.2
- Smart Autofocus
- Reconnaissance des visages 2D
- HDR automatique
- Capture vidéo frontal en UltraHD à 60fps
- Video Chat optimisé Google Duo
Audio - Haut-parleur mono
- Pas de prise jack 3,5mm
- Haut-parleur stéréo AKG
- Dolby Atmos
- pas de prise jack 3,5mm
Batterie - Batterie de 4200 mAh
- Huawei SuperCharge 2.0
- Recharge Sans-Fil 27W
- Recharge Inversée (Sans-Fil et Filaire)
- 4500 mAh
- Super Fast Charging 25W
- Super Fast Charging 2.0 45W en option
- Port USB-C
- Fast Wireless Charging 2.0
- Wireless Powershare
Connectivité - Reconnaissance Faciale 3D
- Lecteur d'empreintes optique sous l'écran
- Bluetooth 5.1
- WiFi 6 Plus
- USB-C USB 3.1
- 2x nano-SIM + 1x eSIM
- 4G LTE
- 5G
- Lecteur d'empreintes ultrasonique sous l'écran
- Bluetooth 5.0
- WiFi 6
- 2x nano-SIM
- 4G LTE Cat.20
- 5G sub-6
Logiciel - Android 10
- EMUI 10.1
- Android 10
- One UI 2.1
Taille et Poids - 158,2 x 72,6 x 8,95 mm
- 203g
- 161,9 x 73,7 x 7,8 mm
- 186g
Prix 1099 € S20+ 4G 128Go/8Go : 1009 €
S20+ 5G 128Go/12Go : 1109 €
S20+ 5G 512Go/12Go : N/A
Date de disponibilité 20 Avril 2020 13 mars 2020
Aperçu Produit Evaluation Prix
Huawei P40 Pro Smartphone... Huawei P40 Pro Smartphone... Pas de notes 1 099,00 EUR 949,00 EUR Vérifier le prix
Samsung Galaxy S20+ -... Samsung Galaxy S20+ -... 8 Commentaires 1 009,00 EUR Vérifier le prix

Design : dos mat ou brillant, il faudra choisir

Si on a longtemps vu le design des smartphones de Huawei comme une sorte de mélange entre les fleurons d’Apple et de Samsung, il semblerait que le constructeur chinois puise davantage du côté du sud-coréen cette année. Les Huawei P40 Pro et Samsung Galaxy S20+ sont ainsi très ressemblants. On retrouve, sur les deux smartphones, une grande dalle bord à bord à l’avant, poinçonnée (unique poinçon centré chez Samsung, et double poinçon placé en haut à gauche chez Huawei), et, à l’arrière, un dos en verre (dépoli chez Huawei, brillant chez Samsung) contenant un imposant bloc photo. Les deux smartphones bénéficient également des mêmes niveaux de résistances à l’eau et à la poussière (IP68).

Quelques subtiles différences résident, mais, dans les deux cas, on est plus ou moins sur des dimensions identiques, et des bords qui se fondent sur les bords pour améliorer la prise en main générale, même si l’écran n’est vraiment incurvé que sur le fleuron de Huawei. Les finitions sont également épatantes sur les deux concurrents. Toutefois, on retrouvera des coloris un peu plus fantaisistes chez Huawei, et plus sobre chez Samsung. À vous de choisir ce que vous préférez.

Écran : 120 Hz contre 90 Hz

Qu’il s’agisse du Samsung Galaxy S20+ ou du Huawei P40 Pro, l’écran est tout simplement magnifique. On profite, sur les deux smartphones, d’une dalle AMOLED de grande qualité. L’écran du Galaxy S20+ est toutefois légèrement plus grand (6,7 pouces) que celui du Huawei P40 Pro (6,58 pouces).

Si l’on regarde les caractéristiques pures, la palme du meilleur écran revient inévitablement à Samsung, qui propose une résolution supérieure (QuadHD+) ainsi qu’un taux de rafraîchissement de 120 Hz. Le Huawei P40 Pro, quant à lui, bénéficie d’une définition de 1 200 x 2 640 et un taux de rafraîchissement constant à 90 Hz. Dans les faits, c’est un peu plus complexe, puisque lorsqu’on active les 120 Hz sur le Galaxy S20+, la définition de son écran est ramenée à un niveau inférieur à celle offerte par Huawei de base. Pour profiter du QuadHD+, il faut nécessairement – à l’heure où nous écrivons ces lignes – rester cantonné à un taux de rafraîchissement de 60 Hz, alors que le Huawei P40 Pro restera à 90 Hz quoi qu’il arrive. Ce n’est donc pas une victoire complète pour l’écran de Samsung, selon ce que vous cherchez sur un écran de smartphone. Malgré tout, il se murmure que Samsung envisagerait de proposer le QuadHD+ même en 120 Hz dans le futur, via une mise à jour logicielle. Avec cet ajout en perspective, l’écran du Galaxy S20+ se révélerait alors en tout point supérieur à celui du Huawei P40 Pro.

Photo/Vidéo : gros capteur chez Huawei, plus de mégapixels chez Samsung

C’est devenu le nerf de la guerre des constructeurs, maintenant que les smartphones finissent par tous se ressembler avec leurs dalles toujours plus borderless. Les Samsung Galaxy S20+ et Huawei P40 Pro offrent tous deux des performances de haute volée sur le secteur de la photo et de la vidéo. Les deux smartphones bénéficient d’un bloc photo ultra-polyvalent, mais ne se reposent pas sur la même configuration.

Chez Samsung, le Galaxy S20+ bénéficie d’une configuration solide composé de quatre capteurs à l’arrière, dont un grand angle principal de 12 MP (26 mm f/1,8), un ultra grand-angle de 12 MP (13mm f/2,2), un téléobjectif 3X de 64 MP (f/2) et enfin un capteur ToF de 0,3 MP (f/1). À l’avant, on pourra compter sur un unique capteur de 10 MP. Chez Huawei, sur le P40 Pro, on retrouve aussi quatre capteurs photo, dont un capteur RYYB de 50 Mégapixels, un ultra grand angle avec un capteur Ciné 3:2 RGGB de 40 MP, un téléobjectif RYYB de 12 MP, et enfin un capteur ToF.

Si le Samsung a d’énormes arguments à faire valoir, le gagnant ici reste Huawei, notamment en raison de son capteur principal, plus grand que celui de Samsung. Mesurant 1/1,28 pouces, le capteur de 50 MP du Huawei P40 Pro est tout simplement l’un des capteurs les plus grands jamais vu sur un smartphone, comparé à celui de 1/1,76 pouces du Galaxy S20+. Physiquement, cela lui apporte de nombreux avantages, dont la capacité de capter plus de lumière, et cela d’autant plus grâce aux couleurs RYYB choisies par Huawei. Pour rappel, le RYYB, introduit l’an dernier avec le P30 Pro, ne va pas capturer le vert, comme avec du RGB classique, en premier lieu mais plutôt le jaune. Grâce à la puissance des derniers processeurs et de l’intelligence artificielle, le vert est par la suite recréé après la capture, ce qui permet au Huawei de se montrer encore plus efficace quand la lumière vient à manquer. Autre avantage du côté de Huawei : le téléobjectif capable de monter optiquement jusqu’à un zoom 5x, là où il faut se contenter d’un 3x optique chez Samsung (même si on dispose du zoom hybride X10, tirant parti des 64 MP du téléobjectif). Dans les faits, le Huawei P40 se rapproche plus du modèle « Ultra » de Samsung que du Galaxy S20+ lorsqu’il s’agit de photo et de vidéo.

Performances : au coude à coude

Côté performances, les deux smartphones offrent des performances de haut vol. On retrouve, chez Samsung, un SoC Exynos 990 dans nos régions, et un Snapdragon 865 de Qualcomm à l’international. Sur le Huawei P40 Pro, on pourra profiter du tout dernier SoC maison de la firme, le Kirin 990. Les deux proposent, dans les faits, des performances relativement similaires, ainsi qu’une compatibilité avec la 5G.

Pour les départager, il faut aller chercher du côté de la RAM, qui peut monter jusqu’à 12 Go sur le Galaxy S20+, mais qui restera bloquée à 8 Go sur le flagship de Huawei. Même constat du côté de l’autonomie, où Samsung propose une batterie de 4 500 mAh, contre 4 200 mAh sur le Huawei P40 Pro. Pour autant, cette composante reste à nuancer, puisque le Galaxy S20+ nous a un peu déçu en matière d’autonomie dans notre test, alors que Huawei a la réputation d’offrir une autonomie impressionnante sur ses smartphones, et cela même avec une batterie moins imposante, grâce à une gestion de la consommation énergétique agressive. Il conviendra donc de faire la comparaison à l’utilisation, lorsque nous aurons terminé de tester le dernier fleuron du constructeur chinois. Autre avantage pour Huawei : le P40 Pro dispose de la recharge sans fil et filaire à 40W, là où le fleuron de Samsung ne pourra pas être rechargé à plus de 25W avec le chargeur fourni, et 15W en sans fil. Une option de recharge à 45W est toutefois disponible sur le Galaxy S20+.

Le Prix ?

En ce qui concerne le prix, l’avantage va à Huawei pendant cette période de précommande, même si la différence est minime. Neuf, le Huawei P40 Pro sera facturé 999 euros en France, soit seulement 10 euros de moins que le Samsung Galaxy S20+, vendu 1 009 euros. Malgré tout, puisque le smartphone Samsung est déjà sorti depuis près d’un mois, il est déjà possible de le retrouver à moins cher sur différents sites de e-commerce, ce qui n’en fait pas non plus un net avantage en faveur du chinois. De plus, une fois que la période de précommande sera passé, le Huawei P40 Pro sera vendu 1 099 euros, quand le Galaxy S20+ aura certainement baissé encore davantage. À terme, l’avantage sera donc du côté de Samsung, même si le Galaxy S20+ vous offre 128 Go d’espace de stockage en entrée de gamme, quand le Huawei P40 Pro en offre 256.

Conclusion : avec ou sans Google ?

Comme nous avons pu le voir dans ce comparatif, il est très difficile de départager les deux fleurons de Samsung et de Huawei, tant ils ont chacun des arguments à faire valoir. Si le Galaxy S20+ a un meilleur écran, le Huawei P40 Pro est mieux équipé en matière de photo/vidéo. Côté performances et prix, c’est aussi plus ou moins semblable chez le chinois ou le sud-coréen. Malgré tout, il y a bien un atout ultime dont dispose le Galaxy S20+ de Samsung et que ne possède pas le Huawei P40 Pro : les services de Google.

Huawei affiche dorénavant un avertissement lorsqu’on cherche à acheter ses smartphones depuis son site officiel

Toujours pris sous le feu de la guerre commerciale qui oppose les États-Unis et la Chine, Huawei n’a plus le droit de collaborer avec des entreprises américaines, et a du renoncer aux services de Google sur ses derniers smartphones. Oui, on profite bien d’Android sur le P40 Pro, puisque cet OS est open-source, mais il faudra en revanche faire sans les innombrables applications de Google, tel que le Play Store pour télécharger des applications, notamment. Huawei a bien mis en place sa solution maison, avec l’App Gallery, mais, s’il y a du mieux, on est encore loin de la richesse du Play Store de Google. L’autre solution consiste à se tourner vers les APK, ces fichiers à télécharger sur le web pour installer des apps sans même avoir à passer par un store d’apps. Mais là encore, il s’agit d’une béquille, et certaines applications communes resteront de toute façon inutilisables, en l’absence des services de Google, comme YouTube, Google Maps, et on en passe… Le Huawei P40 Pro se destine donc avant tout aux plus geeks qui ne sont pas tellement dépendants des services de Google. De notre côté, nous testons les derniers fleurons de Huawei, et il faut bien avouer qu’on retrouve tout de même près de 90% de nos usages habituels avec, même s’il faut parfois s’engager dans quelques bidouilles pour retrouver ses apps. Du côté de Samsung, le Galaxy S20+ est parfaitement homologué, dispose du Play Store et des services de Google, et sera certainement plus user-friendly pour les novices qui ne cherchent pas les bidouilles.

Avant de choisir l’un ou l’autre, il conviendra donc nécessairement d’établir vos usages avec un smartphone, et de voir si le Huawei P40 Pro pourrait tout de même y répondre, malgré cette lacune importante. Au niveau du matériel pur, en revanche, il reste bien difficile de les départager entre eux, puisqu’ils se montrent tous deux capables de prouesses techniques assez bluffantes.

Aperçu Produit Evaluation Prix
Huawei P40 Pro Smartphone... Huawei P40 Pro Smartphone... Pas de notes 1 099,00 EUR 949,00 EUR Vérifier le prix
Samsung Galaxy S20+ -... Samsung Galaxy S20+ -... 8 Commentaires 1 009,00 EUR Vérifier le prix

Huawei P40, P40 Pro et P40 Pro+ : où les acheter et à quel prix ?

Par Elisa

Ce 26 mars, Huawei a enfin présenté ses tant attendus nouveaux smartphones ! Et ce n’est pas un seul, mais bien trois nouveaux flagship que le constructeur chinois a dévoilé : voici la P40 série avec le P40, P40 Pro et P40 Pro+.

Pour commencer, le Huawei P40, le “moins cher” de la fratrie, sera disponible le 20 avril 2020 prochain au prix de 799€. Le P40 Pro, quant à lui, sera commercialisé au prix de 1099€, et le grand frère, le P40 Pro+ qui arrivera en juin 2020 et sera à 1399€. Pour le lancement des P40 et P40 Pro, Huawei offre une remise de 150€ effective pendant la période pré-commande du 20 mars au 20 avril 2020, mais aussi durant le lancement du 20 avril au 31 mai 2020, sur le P40 et le P40 Pro qui sont donc respectivement à 649€ à 949€. Une Watch GT2 sera offerte pour tout achat d’un des nouveaux flagship pendant la période de pré-commande, et une paire de Freebuds 3 pour le lancement !

Les caractéristiques du P40

Le P40 est le plus petit des trois nouveaux flagship de Huawei puisqu’il propose un écran 2,5D plat Flex OLED de 6,1 pouces avec une définition Full HD+ de 1080×2340 et un format 19,5:9. Il est équipée d’un capteur d’empreintes sous l’écran ainsi que d’un large poinçon en haut à gauche qui abrite non pas un, mais bien 2 objectifs frontaux : un objectif grand angle avec une ouverture de F/2.2 et un capteur de 32 Mégapixels. Huawei a tout misé sur l’appareil photo de sa série P40, ainsi le P40 bénéficie de trois capteur à l’arrière :

  • un capteur principal de 50 mégapixels (f/1,9)
  • un ultra grand-angle de 16 mégapixels (f/2,2)
  • un téléobjectif périscopique x3 de 8 mégapixels (f/2,4)

Le P40 bénéficie de 8Go de RAM, 128Go de stockage (extensibles jusqu’à 1To grâce à son port mémoire NM-Card), d’une batterie de 3800 mAh et d’un processeur Kirin 990.

Les caractéristiques du P40 Pro et du P40 Pro+

Les P40 Pro et P40 Pro+ disposent eux d’un plus grand écran : on a a alors une dalle Overflow Display FlexOLED de 6,58 pouces avec une définition Full HD+ (1200×2640) et un format 19,8:9, mais cette fois-ci avec des bords incurvés qui offre alors un effet borderless bluffant. Ils bénéficient tous les deux d’un taux de rafraîchissement de 90Hz. Tout comme le P40, le capteur d’empreintes est situé sous l’écran avec également un poinçon en haut à gauche avec un objectif grand angle avec une ouverture de F/2.2 et un capteur de 32 Mégapixels.

Pour ce qui est des modules photo à l’arrière, le P40 Pro dispose de 4 objectifs :

  • capteur principal de 50 mégapixels (f/1,9)
  • ultra grand-angle de 40 mégapixels (f/1,8)
  • téléobjectif périscopique x5 de 12 mégapixels (f/3,4)
  • capteur TOF

Quant au P40 Pro+, ce dernier est équipé de 5 objectifs :

  • un capteur principal de 50 mégapixels (f/1,9)
  • un ultra grand-angle de 40 mégapixels (f/1,8)
  • un premier téléphoto 3x de 8 mégapixels (f/2,4)
  • un téléobjectif périscopique x5 de 12 mégapixels (f/3,4)
  • un capteur TOF

Côté performances, le P40 Pro et P40 Pro+ bénéficient tous les deux de 8Go de RAM, de 256 ou 512 Go de stockage (extensibles jusqu’à 1To grâce à son port mémoire NM-Card), de batteries de 4200 mAh et d’un processeur Kirin 990.

Où pré-commander les Huawei P40 en France ?

Outre le site officiel de Huawei, la plupart des e-commerçants proposent dès aujourd’hui de pré-commander les nouveaux flagship de Huawei.

Chez Amazon, recevez un code promotionnel de 50€ valable sur le site Amazon.fr pour l’achat du smartphone.

Commandez-le chez Amazon

Chez Cdiscount la Watch GT2 est offerte du 26 mars au 20 avril.

Commandez-le chez Cdiscount

Chez FNAC et Darty, du 20 mars au 19 avril 2020, pour l’achat d’un HUAWEI P40 lite, une paire d’écouteurs sans-fil HUAWEI FreeBuds Lite (d’une valeur indicative de 99€), offerte  en différé et sur demande + 4 mois à Deezer Premium offerts.

Commandez-le chez la FNAC Commandez-le chez Darty

Chez rueducommerce, 150€ de remise immédiate comme chez les concurrents…

Commandez-le chez Rue du commerce

Chez Boulanger, c’est la montre GT Watch 2 qui est offerte comme chez Cdiscount.

Commandez-le chez Boulanger

La saison 3 de Killing Eve arrive plus tôt que prévu aux États-Unis

Par Julie Hay
Crédits : AMC – BBC America

On apprenait il y a quelques jours que le final de The Walking Dead était annulé à cause de l’épidémie du coronavirus. La situation actuelle a entraîné quelques retards du côté de la post-production, poussant AMC a reporter sa diffusion à une date ultérieure. Pour remplir le vide laissé par la série zombiesque, la chaîne compte sur la troisième saison de Killing Eve. La série phénomène reviendra donc le 12 avril prochain au lieu du 26. Une bonne nouvelle pour les fans qui attendaient son retour depuis l’année dernière. Eve Polastri est une agent du MI-5 chargée d’enquêter sur la terrible Villanelle. Les deux femmes vont alors se lancer dans un sombre jeu du chat et de la souris. Primée à plusieurs reprises, Killing Eve est un bijou d’humour noir qui a été diffusée en janvier dernier sur TF1 Séries Films. L’adaptation de Codename Villanelle, compte plusieurs actrices de renoms dans son casting comme la talentueuse Sandra Oh, connue notamment pour son personnage de Christina dans Grey’s Anatomy et Jodie Comer qui a fait ses débuts dans la série britannique My Mad Fat Diary en 2013. Fiona Shaw est aussi de la partie, célèbre pour avoir incarné Petunia Dursley dans la saga Harry Potter.

*** attention spoilers sur la saison 2 de Killing Eve ***

Dès les premières images, on retrouve Villanelle dans sa nouvelle vie, après la mort de celle qu’elle prenait pour sa petite amie, Eve. Il semble finalement que Sandra Oh soit de retour dans cette nouvelle salve d’épisodes et ce n’est pas vraiment du goût du personnage incarné par Jodie Comer. Il y a fort à parier que les deux protagonistes vont se retrouver pour une confrontation musclée et forcément réjouissante. Reste à voir quels arcs narratifs explorera cette nouvelle salve d’épisodes, disponible à partir du 12 avril sur AMC. Canal+ devait diffuser la série un jour après, mais le changement de date pourrait bousculer leur plan. Il n’est pas encore sûr que Canal+ avance la date de lancement, prévue au 27 avril prochain.

TV QLED 4K 138 cm Samsung...
28 Commentaires
TV QLED 4K 138 cm Samsung...
  • Téléviseur Qled 4K 138 cm
  • 3100 PQI - Motion Rate 200
  • 100 % du volume couleur
  • Quantum Processor 4K
799,00 EUR
Vérifier le prix

Un groupe de hackers chinois profite de la crise sanitaire

Par Felix Gouty

Certains l’appellent APT41, d’autres Bronze Atlas. Ce groupe rassemblerait plusieurs hackers chinois et se serait spécialisé dans le cyber-espionnage. Il opérerait depuis quelques années mais son activité semble s’être grandement accrue depuis le mois de janvier, alors que la Chine affrontait l’épidémie naissante de pneumonie virale COVID-19. FireEye, une entreprise de cyber-sécurité américaine, a récemment signalé le piratage des systèmes informatiques de 75 de ses clients par APT41, dès le 20 janvier dernier. Le groupe de pirates aurait aussi exploité des failles de logiciels sécuritaires commercialisés par Cisco et Citrix et aurait ainsi hacké des systèmes informatiques aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, au Mexique ou encore en Arabie Saoudite et à Singapour. SecureWorks, la filiale de Dell spécialisée en cyber-sécurité, aurait aussi recensé des cyber-attaques provenant de Chine, qu’elle attribue au même groupe mystère qu’elle nomme Bronze Atlas.

Selon le directeur analytique de FireEye, John Hultquist, cette nouvelle campagne de cyber-attaques est très surprenante : “cette action globale est hors-norme”, a-t-il expliqué à l’agence Reuters. Si le gouvernement chinois se plaint lui aussi d’une augmentation de cyber-attaques de son côté, il se pourrait qu’il soit en réalité l’un des acteurs de cette campagne. Selon les informations glanées par les experts en cyber-sécurité de FireEye, APT41 ou Bronze Atlas rassemblerait des hackers soupçonnés d’avoir été mandatés par les autorités chinoises. Ces dernières profiteraient de la diversion apportée par la crise sanitaire pour continuer d’espionner les activités industrielles des États-Unis, suite à la brouille actuelle entre Pékin et Washington. Ce n’est pas la première occurrence de piratage opportuniste par les temps qui courent : une cyber-attaque a ciblé plusieurs hôpitaux parisiens il y a quelques jours. De plus, Microsoft craindrait que plusieurs hackers ne se soient introduits dans les systèmes informatiques de certains de ses clients suite à la découverte d’une faille de sécurité dans son système d’exploitation, Windows.

GL.iNet GL-MT300N-V2 Mini...
1 635 Commentaires
GL.iNet GL-MT300N-V2 Mini...
  • MINI TRAVEL ROUTER: Convert a public network(wired/wireless) to a private Wi-Fi for secure...
  • OPEN SOURCE & PROGRAMMABLE: OpenWrt pre-installed. USB disk extendable.
  • LARGER STORAGE & EXTENDABILITY: 128MB RAM, 16MB Flash ROM, dual Ethernet ports, UART and GPIOs...
  • OPENVPN CLIENT: OpenVPN client pre-installed, compatible with 20+ VPN service providers.
22,84 EUR
Vérifier le prix

La série OnePlus 8 sera dévoilée le 14 avril !

Par Gregori Pujol

Cette gamme sera intégralement 5G, et disposera notamment d’un nouvel écran Fluid AMOLED doté d’un taux de rafraîchissement de 120 Hz. Selon les dernières rumeurs, le OnePlus 8 disposerait d’un écran de 6,55 pouces cadencé à 90 Hz, quand le modèle « Pro » aura le droit à une dalle de 6,78 pouces (QHD+) cadencée à 120 Hz, tout comme les récents Galaxy S20 de Samsung. On retrouvera, sur les deux modèles, un SoC Snapdragon 865 couplé à 8 ou 12 Go de RAM. C’est surtout le modèle « Pro » qui a été détaillé dernièrement, il pourrait avoir droit à une large batterie de 4 510 mAh, aussi bien compatible avec la recharge rapide 30W que la recharge sans fil et même la recharge sans fil inversée. Ce serait une grande première pour OnePlus, qui a longtemps dénigré la charge sans fil sur ses smartphones. Le modèle standard ne devrait par contre pas en bénéficier.

Source : WinFuture

Côté photo, le OnePlus 8 Pro pourrait compter sur un quadruple module photo comprenant deux capteurs de 48 MP, un capteur de 8 MP et enfin un dernier de 5 MP. Pour l’heure, on ignore encore les spécificités de chacun de ces capteurs. Le modèle standard ne bénéficiera quant à lui que de trois capteurs à l’arrière, dont un de 48 MP, un deuxième de 16 MP et un dernier de 8 MP. Les deux auront le droit à un capteur frontal de 16 MP, logé dans un poinçon qui devrait être situé en haut à gauche de la dalle.

Final Fantasy 7 remake arrive avec un peu d’avance

Par Julie Hay
Crédits : Square Enix

Avis aux amateurs de Final Fantasy 7, le remake arrive plus tôt que prévu. Dans un communiqué, partagé sur les réseaux sociaux, Square Enix annonce avoir expédié le nouveau jeu avec un peu d’avance. Alors que l’épidémie contraint les joueurs du monde entier à rester chez eux, la firme veut s’assurer que les précommandes seront respectées et que les joueurs puissent en profiter le plus rapidement possible. Elle explique dans un communiqué “Nous avons eu de difficiles décisions à prendre durant ces dernières semaines avant le lancement, à cause de l’impact du COVID-19 sur notre chaîne de distribution. Nous avons donc pris la décision d’expédier les jeux plus tôt que d’habitude en Europe et en Australie.” Une situation qui permettra à certains de profiter du jeu en exclusivité et qui inquiète Square Enix. La société japonaise demande donc aux joueurs de ne pas spoiler ceux qui n’auront pas la chance de pouvoir en profiter avant le 10 avril. Elle rappelle d’ailleurs que certains pourraient recevoir le jeu avec un peu de retard, comme aux États-Unis par exemple.

Au programme de ce remake, on retrouvera une réécriture des dialogues et des personnages pour un jeu plus complexe et abouti. L’animation des personnages devrait aussi s’offrir une nouvelle jeunesse. On découvrira aussi de nouvelles zones entièrement remaniées et parfois même inédites. La quête principale offrira dix heures de jeu, même si l’accent a été mis sur les quêtes secondaires. Dans une vidéo, l’équipe donnait plus de précisions sur ce projet et notamment sur Midgar. “Je veux que dans le remake, les gens découvrent la ville iconique de plus près, plus profondément. Nous avons ajouté de nouveaux éléments.” Il y a fort à parier que les amateurs exploreront volontiers le monde de Final Fantasy 7, avec une joie non dissimulée. La sortie est prévue pour le 10 avril prochain, mais certains pourront en profiter avec un peu d’avance. Le jeu sera disponible sur PS4.

PS4 Slim 1 To F avec 2ème...
2 122 Commentaires
PS4 Slim 1 To F avec 2ème...
  • Contient :
  • La PS4 Slim 1To noire
  • Deux manettes DS4 noires
395,50 EUR
Vérifier le prix

Avec à cette puce, Qualcomm veut apporter la réduction de bruit à tous les écouteurs true wireless

Par Remi Lou
Crédits : Qualcomm

On connaît davantage Qualcomm de par ses Snapdragon, ses SoC mobiles désormais omniprésents dans le monde Android, à commencer par le dernier Snapdragon 865 qui va équiper la quasi-totalité des smartphones premium en 2020. Pourtant, le fondeur de San Diego conçoit aussi des puces pour d’autres appareils, comme les écouteurs true wireless, par exemple. À ce propos, Qualcomm vient tout juste de lever le voile sur ses nouveaux SoC QCC514X et QCC304x, des noms barbares qui viennent qualifier des puces destinées à se retrouver sur de futurs écouteurs sans fil, et leur apporter une excellente autonomie, ainsi que la réduction de bruit active par défaut.

Réduction de bruit active et jusqu’à 13 heures d’autonomie

La grande nouveauté de ces nouvelles puces, c’est qu’elles apporteront la réduction de bruit active – de type Hybrid ANC – à tous les écouteurs équipés, et ce qu’elle que soit le prix des écouteurs. En effet, si la puce QCC514X sera un SoC haut de gamme, la QCC304X sera quant à elle destinée à se retrouver sur des écouteurs bas/milieu de gamme. Aucun sacrifice, puisque les deux disposeront de l’ANC grâce à un système de microphones qui devront être placés à la fois à l’extérieur et à l’intérieur des écouteurs équipés. Les deux puces de Qualcomm bénéficient également du TrueWireless Mirroring, qui permet de rendre indépendant chaque écouteur, et non plus se retrouver avec un écouteur maître et un autre esclave comme c’est le cas pour beaucoup de modèles aujourd’hui. Enfin, les deux puces permettront aux écouteurs équipés de fonctionner pendant 13 heures avant de rendre l’âme, une petite prouesse qui pourra encore davantage être améliorée en fonction de la batterie que choisiront d’intégrer les constructeurs sur leurs appareils.

Les nouveaux SoC pour écouteurs true wireless de Qualcomm se distinguent toutefois en ce qui concerne l’activation des assistants vocaux comme Google Assistant ou Alexa d’Amazon. Si les deux en seront capables, les écouteurs équipés de la puce la moins haut de gamme – QCC304X – devront nécessairement passer par un bouton physique pour activer l’assistant, quand le modèle le plus haut de gamme – QCC514X – permettra d’activer l’assistant à la voix. Logiquement, ces puces devraient être intégrées aux prochains écouteurs sans fil du marché, même si aucun constructeur n’a encore mentionné son désir de s’en saisir pour un nouveau produit. Cela n’augure toutefois que du bon pour la suite, puisque même les écouteurs les moins chers bénéficieront de fonctionnalités qui sont aujourd’hui avant tout cantonnées au secteur du haut de gamme.

Promo
Apple AirPods Pro
3 337 Commentaires
Apple AirPods Pro
  • Réduction active du bruit pour un son profondément immersif
  • Mode Transparence pour entendre ce qu’il se passe autour de vous et interagir avec le monde...
  • Trois tailles d’embouts fuselés en silicone souple pour un confort personnalisé
  • Résistance à l’eau et à la transpiration
279,00 EUR −19,00 EUR 260,00 EUR
Vérifier le prix

Crise sanitaire : Apple lance une application d’informations sur le virus

Par Felix Gouty
Crédits : Apple.

La course aux applications et portails d’information sur le COVID-19 continue. Tandis qu’aux États-Unis, le coronavirus SARS-CoV-2 touche un nombre record de personnes, les géants du numérique se pressent pour délivrer le plus d’informations utiles à leurs centaines de millions d’utilisateurs en désarroi. Mandaté par le gouvernement, Google a déjà lancé plusieurs volets d’informations sur son outil de recherche et a même conçu une page web entièrement consacrée à la crise sanitaire actuelle. Facebook, YouTube ou encore Twitter ont, de leur côté, multiplié les bandeaux informatifs et la chasse aux “fake news” pour délivrer les recommandations essentielles à leurs utilisateurs. Vendredi dernier, le PDG d’Apple, Tim Cook, a annoncé le lancement d’une page web et d’une application, sous iOS, concernant la pneumonie virale COVID-19 “pour vous permettre de rester informé, de comprendre les symptômes et d’agir pour protéger votre santé.”

To help you stay informed, understand symptoms and take proper steps to protect your health, Apple has created a COVID-19 website and a US app in partnership with the CDC. As always, the data is yours and your privacy is protected. Stay safe and healthy. https://t.co/qUEMYOzZUC

— Tim Cook (@tim_cook) March 27, 2020

L’application anglophone comprend un questionnaire pour évaluer ses symptômes ainsi qu’une diversité d’informations et de recommandations en provenance du Centre de contrôle des maladies des États-Unis. Par ailleurs, Tim Cook a assuré que les données enregistrées par l’application resteront entièrement privées. L’utilisateur n’a aucunement besoin de créer un compte ou de s’identifier via Apple ID. Enfin, les voyageurs propriétaires d’un iPhone et d’un compte Apple recevront des notifications à leur retour aux États-Unis pour les informer des mesures prises et de la marche à suivre. Comme Apple, l’entreprise de Mark Zuckerberg a elle aussi récemment lancé des hubs numériques d’information, notamment sur ses applications de messagerie instantanée Messenger et WhatsApp.

Apple iPhone 11 Pro (64 Go) -...
1 166 Commentaires
Apple iPhone 11 Pro (64 Go) -...
  • Écran OLED Super Retina XDR 5,8 pouces
  • Résistant à la poussière et à l’eau (jusqu’à 4 mètres pendant 30 minutes maximum,...
  • Triple appareil photo avec ultra grand-angle, grand-angle et téléobjectif 12 Mpx, mode Nuit,...
  • Caméra avant TrueDepth 12 Mpx avec mode Portrait, vidéo 4K et ralenti
1 159,00 EUR
Vérifier le prix
❌